• Discours sur la démarche

    Par Ackermann Remo, Asoanya Jovita, Bozon Ninon, Dujardin Solange, Fauvel Camille, Freitas Beatriz, Gindroz David, Hoti Arta, Hoxhaj Fjolla, Ibrahimi Fidan, Immer Basile, Kuenzi Elisa, Maturo Laura, Mokaddem Khalil, Nguyen Huynh Maud, Pleines Felix, Schneider Mateo, Suter Axelle, Takatch Valentina, Udriot Cyril, Ugnivenko Doris, Wasserfallen Benedict, Weissbaum Zoé, 18/12/19

    Le but du workshop étant de prolonger la réflexion de la phase précédente, à savoir PLANES, nos premières spéculations tournent autour de notre ancien projet.

    Chaque binôme reprend l’essence de son projet afin d’en élaborer un nouveau.

    Nous continuons de travailler avec des plans. La révélation de différents espaces sur des plans horizontaux, verticaux ou encore obliques est le point-clé de chacune des trames du studio. Chaque plan créé révèle deux espaces, l’un au dessus et l’autre en dessous. Un jeu est ainsi créé, engendrant une réelle dynamique. On peut imaginer un parcours à travers les différents projets où l’on découvrirait plusieurs espaces, plans et niveaux distincts. Plusieurs éléments de différents projets peuvent entrer en contact avec les plans des autres projets et ainsi permettre un échange humain entre ces différents niveaux. Le dialogue entre nos projets se crée alors via un parcours pédestre.

    Un des points clés des projets s’est orienté sur la sensation que peuvent nous procurer les différents espaces. En effet se placer en dessus ou à l’inverse au dessous du même plan nous fait ressentir l’espace d’une manière différente. La taille, l’inclinaison et la hauteur des différents plans procurent différents ressentis.

    Ainsi, nous avons été attentifs à l’utilisation potentielle de nos projets par un être, l’idée étant  d’offrir des sensations nouvelles aux usagers. Les projets ont donc été pensés à l’échelle 1:10.

    Chaque cellule est unique et diffère des autres grâce à la topographie fictive. Le point de départ de chaque projet a donc été d’étudier le rapport au sol. Certains reportent la topographie en orientations de plan et certains jouent avec la création d’espaces au sol.

    De plus, il existe une alternance entre les projets de notre studio ; certains s’encrent directement au sol et stabilisent la protostructure. Alors que d’autres sont suspendus et utilisent la protostrcure comme élément de soutien. Sachant que la protostructure peut se porter elle-même en deçà d’une certaine limite. C’est grâce aux projets de consolidations que les projets suspendus peuvent exister. Les projets interagissent entre eux, et s’entraident.

    Cela crée une unité, qui permet de considérer l’ensemble des projets comme un projet global.

  • A game of equilibrium and location

    Par Ibrahimi Fidan, Mokaddem Khalil, Pleines Felix, 16/12/19


    Dans PLANES nous nous sommes intéressés à l'équilibre et à l'implémentation dans le site. Dans SCAFFOLDING on réexplore ce fond d’investigation au travers de la protostructure. Cette dernière sert de support physique composé de verticales et horizontales se supportant à peine elle-même. La question qui s'impose est comme suit : faut t'il agir sur la protosctucture ou interagir avec cette dernière ?  Et si l'on faisait les deux ?


                                                  Image Mon Dec 16 2019 17:26:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    "on sait qu'elle se supporte elle-même mais c'est à peu prés tout..."


    C'est dans cet équilibre précaire que s'inscrit notre volonté - à l'instar de la phase précédente - de jouer sur cet notion d'équilibrage. Plus précisément l'attrait à la mise en question de la stabilité du système. Découlant de cette volonté, nous prenons l'initiative d'effectuer une coupe verticale au centre de la trame. Tout d’abord partis sur un optique de réarrangement de la protostructure, dans une idée de « découdre pour re-coudre », on se rend compte du manque d'intérêt de cet acte qui risquerait de compromettre tout l’harmonie de cette protostucture commune. L'intention de la coupe devient désormais d'effectuer un paradoxe quant à une stabilité inébranlable résultant de la coupe qui prémisse un déséquilibre structurel global. 



                      Image Tue Dec 17 2019 11:14:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Produit de la coupe initiale


    On transforme la coupe en espace en élargissant légèrement le vide. Cette césure restreinte à l’hémistiche officie un transit étroit au sein du module tout en suggérant la possibilité de continuité.


    insert scan élévation


    Il impute de combler le déséquilibre induit par la césure en rétablissant l'orthogonalité (verticales/horizontales) de la protostructure. Pour ce faire il nous apparaît nécessaire de démonter l'ensembles des trames et de les réassemler proprement. 



     Image Mon Dec 16 2019 20:54:11 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Mon Dec 16 2019 20:54:11 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Alignement de la protostructure à l'aide de fil à plomb




     Image Mon Dec 16 2019 20:54:11 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Mon Dec 16 2019 20:54:11 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Mise à niveau (MAN)


    Cette réforme structurelle n'est pas suffisante pour garantir une stabilité lors d'ajout de charges issus des projets avoisinants. Plusieurs approches on été mises en oeuvre pour remédier à ce problème statique. La première à été de forer des fondation dans la topographie fictive pour ancrer les verticales au moyen de plâtre. 



    THE DRILLING INTERROGATION


                   Image Tue Dec 17 2019 09:03:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)       Image Tue Dec 17 2019 09:03:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

             

                   Image Tue Dec 17 2019 09:03:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)       Image Tue Dec 17 2019 09:03:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Grounding of a pillar of the protostructure with plaster



    Cette première méthode d'ancrage s'est avérée indéniablement efficace ; ce nonobstant il est flagrant que cette approche outrepasse notre volonté d'implémentation au site de par sa brutalité intrinsèque. C'est à partir de cette volonté qu'on se penche sur des dispositifs plus accommodant avec son contexte topographique. On part sur l'exploration d'un moyen d'ancrage topographique par le biais d'examen du plan et de l'élévation cadastraux. 



                       Image Tue Dec 17 2019 10:14:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    SYSTEME I d'ancrage topographique


         Image Tue Dec 17 2019 10:14:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)       Image Tue Dec 17 2019 16:36:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


               prémisses du SYSTEME II                                       SYSTEME II d'ancrage topographique


     insert photo SYSTEME III




                      Image Wed Dec 18 2019 13:07:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Axonométrie des trois SYSTEMES




    Ces divers systèmes reprenant le fonctionnement par pincement propre à la protostructure assurent la stabilité au pied de la base tout en s'incorporant à la topographie du site. L’inconvénient principal de ces dispositifs réside dans l'incapacité de pouvoir agir sur la partie supérieure de la protostructure. Afin d'opérer sur la stabilité culminante nous nous sommes raccroché à la démarche du studio qui consiste en l'interaction inter-projets. Les projets avoisinants utilisant tous de la ficelle il nous semblait intéressant d'exploiter le prolongement de ces mêmes ficelles pour stabiliser le module initial discontinu. Cette symbiose permet un ancrage au sol plus général au niveau des projets suspendus; stabilisant la protostructure dans sa globalité.    




           Image Fri Dec 20 2019 15:20:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Fri Dec 20 2019 16:10:38 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Exemples d'ancrage topographique


                                                Image Wed Dec 18 2019 13:07:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    De plus, on constate qu'un équilibre résulte de l'implémentation des moult projets induit par la compensation entre eux. La protostructure, dénominateur commun, agit comme support de dialogue inter-projet.

                   



        Image Wed Dec 18 2019 13:07:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Wed Dec 18 2019 13:07:50 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Appropriation des SYSTEME I & II par d'autres groupes



    -

      















  • Cadre sur espace

    Par Ibrahimi Fidan, Mokaddem Khalil, Pleines Felix, 30/11/19


    Lèves la tête 


    Le pâturage dédiés aux étudiants demeure desservi par ses derniers malgré son emplacement idéal devant le Rolex Learning Center. Il est réduit à être un simple lieu de transition entre études et études pour ses passants aguerri qui l'ignorent inconsciemment. Ce nonobstant, en l’arpentant  l'on remarque divers espaces réalisés et réalisables. 


    En levant notre tête pour quelques instants il nous est apparu à l'horizon deux structures anodines - soit deux tours de ventilation - juchées sur le sol qui, à l'instar dudit pâturage nous étaient demeuré précédemment invisible. En les alignant depuis le chemin du RLC leurs deux sommets respectifs délimitent un espace. Ce à partir de cet espace que nous avons véritablement notre enquête structuro-spatiale. 



    -


    OBJECTIVE OUTLOOK



                                   Image Sun Nov 24 2019 17:18:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Front view of the RLC looking east



    -



    A DAY IN THE LIFE OF A UNREMARKABLE ARTIFACT



                                                          Image Sun Nov 24 2019 17:18:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Firt ventilation tower in front of the RLC



    -



    SPACED OUT



       Image Sun Nov 24 2019 17:18:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Nov 24 2019 17:18:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Nov 24 2019 17:18:49 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Two different ventilation towers neatly aligned 



    Shakedown


    Partis d’un simple cadre rectangulaire, nous effectuons une variations de torsions et contorsions, jusqu’à la genèse de notre forme définitive que nous viendrions poser, dans un équilibre semblant précaire, sur la face supérieure de la première tour de ventilation.


    bla bla essais maquettes 1:10


    CADRES&co.



       Image Tue Dec 03 2019 08:22:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)     Image Tue Dec 03 2019 08:22:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    photoshoot 1ers essais maquettes 1:10


    -


    PICK NONE, GET ONE FREE!


    photoshoot maquette finale 1:10



    Image Sat Dec 07 2019 11:49:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Dec 07 2019 11:49:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

      Monge, 1:10, IBRAHIMI FIDAN



                        Image Sat Dec 07 2019 11:49:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Axonométrie, 1:6, MOKADDEM KHALIL


    -


    BALANCE IS THE ENEMY OF ART


    suspens de la structure (photo maquette 1:10 s/cube de ventilation)


    -


    INTERLOCKING DIRECTORATE


    technique structurelle de notre structure

    +  SCAN planche details 

    + photoshoot details


                      Image Sat Dec 07 2019 11:49:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)





             Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)     Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)     Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    -



    A WOODCHUCK SHOULD CHUCK IF A WOODCHUCK COULD CHUCK WOOD, AS LONG AS A WOODCHUCK WOULD CHUCK WOOD




           Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




                                     Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




                                                                                       Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Cutting process



    -



    FREEDOM OF ASSEMBLY



                                          Image Sat Dec 07 2019 11:49:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)





                       Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Assemby procces



    -



    POINT OF NO RETURN



                      Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



                                                Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Installation process




    -





                                        Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




                                        Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    -


    THE QUALE OF THE QUEST


      

    Image Sat Dec 07 2019 11:49:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Dec 07 2019 11:49:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Perspective, 1:200 & 1:300, PLEINES FELIX




    comparaison: SCAN perspective 1:300 - maquette 1:10 s/cartons - structure 1:1 s/silos



    -



    TOOLS ARE JUST TOOLS



                      Image Mon Dec 02 2019 21:05:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Inventory
















  • Analyse de structures à Evian

    Par Ibrahimi Fidan, Ugnivenko Doris, 27/10/19


    Image Sun Oct 27 2019 18:50:57 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Lors de cette deuxième phase, nous étudions une partie de la structure construite par les anciens premières 

    années à Evian, à travers la mesure de celle-ci, jusqu'à la confection d'un détail choisi. 

    Notre partie se trouve sur le côté latéral nord de la structure, intégrant l'extrémité de l'écran. Nous nous sommes d’abord intéressés à la modularité de cette dernière, ce qui nous a mené au nœud central composé de verticales et d'horizontales, ainsi que d’un contreventement horizontal et diagonal.  
    Ce nœud est alors à l'origine de la structure en modules, mais est également l'essence de l'ajout des contreventements afin d'assurer l'appui nécessaire pour l'équilibre de l'écran. Nous avons alors appris que cette partie a été montée en préfabriqué. En effet il s'agit de deux panneaux construits à l'avance à Lausanne et montés ensuite sur le terrain. Si nous devions continuer notre travail sur une échelle plus grande, nous nous serions intéressés alors au panneau entier, afin d’analyser davantage le principe de montage et de démontage de ces panneaux.  
    Pour finir, le concept de préfabrication est intéressant car il peut découler sur le concept nomade de la structure, proposant donc un mode simple de démontage et montage à différents endroits. Si nous plaçons par exemple la structure au centre de Lausanne, cette dernière aurait assurément une fonction différente que celle qu'elle a à Evian. Ce principe de nomadisme propose alors une structure simple, offrant une fonction différente suivant l'endroit d'habitation. Ce n'est en quelque sorte pas la structure en elle- même qui propose une fonction utilitaire bien précise, mais plutôt les gens qui habitent celle-ci qui l'utilisent selon leur propres besoins et interprétation. On part alors sur une structure simple pouvant offrir une multitude de fonctions utilitaristes, rendant cette structure primaire très originale.

    Image Sun Oct 27 2019 18:02:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sun Oct 27 2019 18:02:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Étude du pleins et du vide                                                                                 Deux panneaux préfabriqués implantés sur l'exostructure

                                           

    Image Sun Oct 27 2019 18:02:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sun Oct 27 2019 18:02:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Les contrevents aident la structure à supporter l'écran                            Notre détail choisi

                                           
    Image Sun Oct 27 2019 19:05:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sun Oct 27 2019 19:05:19 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Trois types de coffrages : simples (pour fabriquer une poutrelle), en clef et en L


    Image Sun Oct 27 2019 19:12:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sun Oct 27 2019 19:12:46 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Notre espace pour le travail du plâtre

    Image Fri Nov 08 2019 19:42:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Fri Nov 08 2019 19:42:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Tue Nov 05 2019 16:22:32 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Plan 1:10                                            Axonométrie éclatée 1:10


    Image Fri Nov 08 2019 19:42:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Fri Nov 08 2019 19:42:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Plan de démontage 1:20 


    Image Tue Nov 05 2019 16:22:32 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Tue Nov 05 2019 16:22:32 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Monge du nœud 1:3                                   Plan des coffrages 1:1



    Les mesures que nous avons prises nous ont amenés à dessiner des plan complexes asymétriques, montrant

    ainsi l'évolution du matériau en fonction du temps. Nous avons alors choisi de créer nos axonométries en ne

    tenant pas compte de nos mesures individuelles mais en créant alors une unification dans nos mesures en prenant par exemple la taille du bois quand il sort du magasin. Cela crée alors une structure plus homogène et symétrique rendant la structure adaptée pour un démontage et remontage.


    Image Mon Nov 04 2019 06:25:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Mon Nov 04 2019 06:25:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Mon Nov 04 2019 06:25:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)












                                        































  • CRAFTS, Sol Du Panthéon, Maquettes et Dessins

    Par Ibrahimi Fidan, Ugnivenko Doris, 13/10/19


    La première phase de cette année appelée CRAFTS, s'intéresse au sol du Panthéon et à sa forme très particulière. Elle consiste à modéliser le sol de panthéon pour mettre en avant cette courbure si particulière de ce monument romain. La forme de ce sol est certes un détail très subtile mais d'une très grande importance pour la durée de vie du bâtiment. En effet, son sol permet l'évacuation des eaux pluviales provenant de son oculus. 

    Cette première phase est un apprentissage des outils manuels de l'architecte à savoir : le dessin et la maquette.

    Ce post réuni l'ensemble de nos dessins et maquettes que nous avons fait durant cette première phase CRAFTS.


    • Premier pas vers Monge 


    • Monge et axonométrie de la maquette en bois 


    • Plan et axonométrie éclatée du moule horizontale 


    • La maquette en bois 

    Nous nous sommes atteler à faire trois maquettes de la portion du sol du panthéon qui nous a été donné.

    Cette première maquette en bois que nous avons réaliser est une maquette de type structurelle.


                                                       Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Maquette en baguettes de bois, échelle 1:2


                                                       Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Vue aérienne de notre maquette 


                                                       Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Notre maquette aux côtés des autres


    • Pièce en plâtre avec un moule à l'horizontal 


                                                                Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Vue d'ensemble du début de notre moule en carton 


                                                                Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Moule fini et laqué, prêt à accueillir le plâtre



                                                             Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




                                                               Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Vue aérienne de notre maquette après le moulage 


                                               Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Pièce en plâtre, échelle 1:3 de la maquette en bois 


    • Pièce en plâtre avec un moule à la verticale

    Nous avons dû réaliser une même pièce en plâtre, mais en moulant cette fois-ci sur un moule vertical.

    Les faces présente un retrait de 1 mm à 1 cm du bord des arrêtes pour permettre de mettre en avant les arrêtes de la pièce.


                                                  Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Différentes pièces de notre moule vertical


                                                              Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Moule fini et laqué prêt à accueillir le plâtre 


                                                       Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Vue des retraits sur les trois faces 


                                                                   Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Vue aérienne de notre moule après le moulage 


                                                          Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Pièce en plâtre avec retraits, échelle 1:3 de la maquette en bois 


                                                          Image Sun Oct 13 2019 19:54:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Nos deux pièces en plâtre mis côte à côte