• Fin d'une première phase, découverte du projet

    Par Dujardin Solange, Nguyen Huynh Maud, 15/10/19


    Image Tue Oct 15 2019 22:21:42 GMT+0200 (Paris, Madrid (heure d’été))


        D'abord dé_coupe, puis assemble^ensemble, enfin répète sans fin...

        l'architecture ne connait pas la déMESURE

  • mines taillées, traits tirés

    Par Dujardin Solange, Nguyen Huynh Maud, 15/10/19



    Image Tue Oct 15 2019 21:50:01 GMT+0200 (Paris, Madrid (heure d’été))             Image Tue Oct 15 2019 21:58:51 GMT+0200 (Paris, Madrid (heure d’été))




    Mines taillées pour de beaux traits tirés, et le lendemain mines fatiguées aux traits tirés


  • " Le mieux est l’ennemi du bien "

    Par Dujardin Solange, Nguyen Huynh Maud, 11/10/19


    Le perfectionnisme est nécessaire en architecture, comme le plâtre, à juste dose.


    Pour que la maquette soit parfaite, l’étape du moule est cruciale. Les mesures doivent être exactes, les angles droits et équérrés.


    Mais, essayer de lisser la surface de la maquette après démoulage risque de modifier sa hauteur. Il est alors inutile de s'acharner pour la corriger et trop tard pour rectifier les erreurs.


    C'est le moule qui doit être juste, la maquette n'est pas modifiable.

    " Le mieux est l'ennemi du bien " 


    Image Fri Oct 11 2019 19:17:12 GMT+0200 (CEST)


  • "L'architecture est art de suggestion"

    Par Dujardin Solange, Nguyen Huynh Maud, 06/10/19


    Image Sun Oct 06 2019 14:15:21 GMT+0200 (Paris, Madrid (heure d’été))



    Description et analyse de la photo :

    « L’architecture est une ode de l’espace à lui-même. » Paul Valéry

    La maquette, sur la photo, est exposée dehors, sur une surface plane, irrégulière, étendue et délimitée par un balcon métallique. Elle s’inscrit dans cet espace qui l’accueille, y prend place. Elle est donc mise en relation avec cet espace et en lui donnant une forme définie, elle crée véritablement son univers propre.

    « L’architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière. » Le Corbusier

    Le point de vue en contre-plongée a par ailleurs été adopté et permet de montrer la maquette en perspective, par le biais de points de fuite naissant aux arrêtes du parallépipède. Les baguettes de bois souples, et élancées s’assemblent en formes géométriques simples et élégantes, triangulaires, rectangulaires, structurant le décor de la photo. Cet angle de vue met en valeur les jeux de lumière sur la maquette, et les ombres rectilignes qui se croisent comme des hachures. Celles-ci font échos à la silhouette sombre du balcon qui se dessine de même sur le sol.