Evolution du projet et autocritique

Par Dujardin Solange, Kuenzi Elisa, 17/12/19

L’idée et la forme de notre projet ont évolué au cours de la semaine. Il a été intéressant de le modifier pour essayer de le rendre plus cohérent et de s'adapter aux contraintes existantes.


Nous avions dès le début en tête de mettre en avant le mouvement d’ascension guidée. Au départ, nous avions l’idée de réaliser des marches de plus en plus petites, tournant autour d’une des baguettes verticales de la proto-structure. Le but était de créer une impression d’oppression qui disparaissait à la fin de l’ascension. Nous avions placé un grand plan horizontal d’où il était possible d’observer l’ensemble des projets. La vue très étendue sur l'ensemble des projets procurait alors un sentiment de surprise.


Puis nous avons fait évolué le projet, car nous avons pris conscience que notre construction ressemblait à un escalier et qu’il fallait d’avantage travailler avec des plans. De plus l’impression d’oppression n’invitait pas les personnes à monter. Nous avons donc décidé d’utiliser des plans placés à l’oblique, les uns au-dessus des autres pour suggérer cette idée d’ascension. Ceux-ci étaient maintenues par une baguette verticale rajoutée au milieu de la proto-structure autour de laquelle ils tournaient. Nous avons aussi essayé d'intégrer d'avantage notre structure au lieu, en reprenant la pente des trois plâtres inclinés, près de la baguette pour incliner nos plans. 

     

Nous avons réalisé que la baguette n’était en fait qu’un outil pour positionner nos plans de telle façon qu’on puisse y grimper. Elle nous a en effet été utile pour positionner les trois plans ronds, notamment pour agencer les plans les uns par rapport aux autres. Cette étape passée, il devenait alors plus intéressant de travailler avec un plan central qui pouvait remplacer la tige.

Nous avons aussi adapté notre construction à l’échelle 1:10 en augmentant la taille des plans, en calculant les pentes et en prenant en compte les hauteurs de marches standards. Nous avons réfléchi à faire en sorte qu'on puisse se tenir sous les marches debout, qu'on puisse accéder d'un plan à l'autre facilement, en levant les pieds.

L’autre défi était de trouver une façon de stabiliser notre structure tout en stabilisant la proto-structure. Nous avons ainsi pensé à suspendre nos plans avec du fil, puis de les stabiliser grâce à la tige centrale puis essayé un système d’encoches. Cette dernière solution s’est révélée d’avantage efficace que les autres. 


 CF_SCAFFOLDING_dujardinsolange-kuenzielisa_109.jpg          CF_SCAFFOLDING_dujardinsolange-kuenzielisa_107.jpg          CF_SCAFFOLDING_dujardinsolange-kuenzielisa_108.jpg