Evolution du projet

Par Dujardin Solange, 25/02/20

 Genève, espace habité ou délaissé ?


Image Fri Mar 27 2020 19:17:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Image Fri Mar 27 2020 19:17:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Image Fri Mar 27 2020 19:17:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


immeubles-escaliers-route-ponts

_urbanisme | présence humaine, lieu d’activité |

Aménagement  favorisant le passage, les déplacements 

_agitation


Image Fri Mar 27 2020 19:19:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Image Fri Mar 27 2020 19:19:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Image Fri Mar 27 2020 19:19:37 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


arbre & fleuve

_nature | présence limitée de l’homme, vagabondage |

Conditions d’ensoleillements variables < jeu d'ombres et de lumières >

Vent occasionnel

_calme, repos, détente, rêverie


Image Fri Mar 27 2020 19:21:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Image Fri Mar 27 2020 19:21:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Image Fri Mar 27 2020 19:21:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Parking-poubelles

_ Lieu de travail ponctuel, occasionnel | présence limitée de l'homme |

Déchets-détritus-saleté

périphérie, marge, délabrement, délaissement



Week 1 : choix intentionnel 


                 
Image Tue Mar 03 2020 20:11:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)          Image Tue Mar 03 2020 20:11:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



                        

Tadao Ando, maisom koshino, 1984, travail sur l'ombre et la lumière



                 

Sensations : De la lumière à l'ombre

                                      

La lumière, naissant à partir de rayons du soleil, ensuite reflétée par l'eau du Rhône


Et puis...


L’ombre 


la notre a pour particularité de bouger, suivre le corps, changer de position, de forme, de se comporter presque comme un personnage animé


et il y a celles des feuilles des arbres, qui produisent des formes mouvantes sur le sol,


d'autres enfin, sont immobiles au moment où elles sont observées : celles qui sont filtrées par lattes de bois minces, mais qui se déplacent, lentement, doucement au sol, en suivant le trajet du soleil au cours de la journée


La lumière du jour provient naturellement dans une pièce d'une ouverture, comme une fenêtre. Elle crée des ombres au sol qui se croisent et donnent naissance à des formes iréelles, sorties d'un rêve. L'homme a besoin d'ombre pour se reposer, se cacher, se laisser aller à ses rêveries. Les jeux d'ombre créent une expérience sensorielle, en même temps qu'ils permettent d'accéder à une forme d'intériorité.


Week 2 : première ébauche de projet 


L’objectif de cette nouvelle phase est de se positionner dans l’espace et de créer une intériorité tout en prenant en compte le site, la proto-structure et les autres projets. La logique constructive s’organise autour du choix des matériaux pour construire les différents éléments de l’espace autour de l’économie de transport de matière.


J'ai choisi de me placer sur le site de la Mangrove. Il se situe sur les bords du Rhône, réfléchissant la lumière du soleil. On y trouve aussi des platanes qui ombragent le lieu. J’ai décidé de jouer avec des ombres mouvantes et des ombres fixes, projetées au sol. Il nous a été expliqué que la présence de ces arbres devait être valorisée. Les ombres mouvantes sont celles des arbres et des humains tandis que les ombres fixes sont celles d’une façade, que j'ai placée sur une surface plane. La surface plane sert de sol et en même temps d’écran où sont projetées les ombres.


La façade verticale est placée selon un angle de 45°,vers le Sud-Ouest, déterminé grâce au logiciel Suncalc. J'ai fait en sorte qu’elle soit un maximum éclairée au cours de la journée entre le 21 mai et 21 septembre.

Par le dessin, la maquette j'ai réalisé des parois qui assemblées entre elles forment la façade. L'une d'elle est revêtue d'une paroi opaque, tamisant la lumière. Pour une autre, j'ai réfléchi à des motifs verticaux, horizontaux, et en biais afin de donner un jeu d'ombre intéressant. La dernière est une paroi mobile, que l'on peut bouger comme un paravent ou des volets, grâce à des charnières.

                                                 


 Image Mon Mar 09 2020 16:17:16 GMT+0100 (CET)



étude des ombres projetées par différents types de parois


J'ai aussi réalisé un premier plancher qui pourrait venir s'encrer sur la proto-structure facilitant le montage et le démontage de mon projet, grâce au même système en L que la proto.


 Image Tue Mar 03 2020 23:17:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                                                     




Image Fri Mar 27 2020 18:51:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


étude du système d'encrage, identique à celui de la proto-structure, par la maquette et le dessin


Week 3 : concrétisation du projet 


Grâce à une discussion entre le studio Fauvel et Maréchal, de nouvelles pistes de réflexion ont été données. Il s'est révélé nécessaire de dialoguer le plus possible avec ses voisins pour développer notre projet pour l'aider à tenir structurellement. J'ai déplacé mon projet en hauteur où la lumière est plus abondante. Un des projets voisin, constitué de plateformes me sert d'accès. Ceux au dessus, réalisés avec des lattages me procurent de l'ombre, ainsi que deux arbres qui passent par mon plancher. 

D'autre part les notions de contreventement et de garde corps ont été évoquées. J'ai modifié projet en prenant en ré-adaptant mes idées à ces nouvelles contraintes. La façade que j'avais imaginée s'est transformée en gardes corps, projetant des ombres au sol. Ceux-ci seraient réalisés formé de lattes horizontales et verticales ainsi que d'éléments en biais pour contreventer. J'ai imaginé un sytème de mini L pour faire tenir les solives de mon plancher à la protostructure.


expérimentation spatiale : l'aboutissement d'une "promenade architecturale"

-reprise de l'idée de promenade architecturale de Le Corbusier : "on suit un itinéraire et les perspectives se développent avec une grande variété, on joue avec l'afflux de la lumière éclairant les murs ou en créant des pénombres"

Le but de mon projet est de faire bouger les gens grâce aux ombres, de leur faire expérimenter des sensations afin qu'ils se déplacent dans l'espace.



Image Wed Apr 01 2020 19:19:38 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


Image Wed Apr 01 2020 19:30:01 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


premières pistes d'exploration par le dessin


Week 4 : choix finaux


Après avoir longuement réfléchi au concept et au système constructif j'ai essayé de donner une mise en forme précise et cohérente à mon projet. J'ai décidé de m'étendre sur trois cellules pour inviter les gens à se déplacer sur mon plancher. J'ai pensé à relier mon plancher et mes gardes corps, pour former une continuité et j'ai décidé de me concentrer sur un motif en biais. J'ai aussi choisi de réaliser mes parois en plexis, matériau que j'ai étudié pour obtenir un jeu d'ombre intéressant.



Image Mon Mar 30 2020 00:09:57 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


proposition de maquette - pièces désassemblées et préfabriquées


Week 5 & Week 6 :


Ces deux semaines ont été consacrées à l'utilisation du logiciel Rhino. J'ai aussi profité de ces deux semaines pour simplifier et approfondir mon projet.