ROOMS, critique

Par Suter Axelle, 21/03/20

Le lien ci-dessous permet d'accéder à tous les documents sous forme PDF, pour plus de lisibilité :

https://drive.google.com/file/d/1Ahj8XepNoNmxRXMn-DBs8i-twDFCKQWR/view?usp=sharing


Après avoir réfléchi aux difficultés et problèmes qui apparaissaient dans les premières propositions, un projet éclot.

La structure se compose de deux ensembles. Après une trajectoire propre à chacune d'elles, les deux parties se rejoignent, formant un tissage. Le cheminement de chacune des parties est déterminé soigneusement, en prenant en compte site, protostructure et autres projets.



Image Tue Mar 31 2020 08:41:07 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Tue Mar 31 2020 08:41:07 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


Monge, échelle 1:33 


La partie inférieure de la structure avait été réalisée en maquette, à l'atelier.

Image Sat Mar 21 2020 23:47:15 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sat Mar 21 2020 23:19:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                   Trame 4                                                                                   Trame 6


Image Sat Mar 21 2020 23:19:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Relation au site - relation au corps 

La structure prend tout son sens lorsqu’elle est mise en relation avec le site. Avec ses formes souples, elle exprime assez bien cette idée de légèreté que l’on retrouve dans l’eau. De plus, elle dirige le regard vers l’autre rive et, dans sa trajectoire pour y parvenir, ce dernier rencontre l’eau du Rhône. Le projet parvient ainsi, assez sobrement, à exprimer cette relation à l'eau. 

Un parallèle entre la Jonction – les eaux de l'Arve et du Rhône qui se mélangent – et la structure se met en place. La Jonction intervient comme une inspiration dans ce projet. En effet, la composition reprend vraiment l'idée de brassage, de mélange. Les deux cours d'eau, le Rhône et l'Arve, se confondent. Tout comme le font les deux ensembles de fil de la structure.

Image Mon Mar 30 2020 07:12:21 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

Eaux de l'Arve et du Rhône à La Jonction

Un espace est vécu par notre propre expérience corporelle. C'est pourquoi le projet est pensé à l'échelle humaine. Cela engendre un rapport direct avec le corps.


Les éléments de Gottfried Semper

Le projet s'est aussi développé à partir de l'idée des quatre éléments de l’architecture – que sont le foyer, la toiture, l’enveloppe et le sol. Ces éléments peuvent chacun être associés à un certain type de mise en œuvre. 

Parmi eux, l'enveloppe me paraissait particulièrement intéressante. En rapport direct avec tout ce qui l'entoure, elle permet de révéler des espaces. À partir de la notion d’enveloppe se crée aussi celle d'une intériorité. En effet, les éléments de l'architecture contribuent à la création de cette intériorité. Le mouvement à travers la structure ne peut que nous conforter sur ce point.


Logique constructive

Une réflexion se fait, à propos du matériau à utiliser. Finalement la slackline semble être une solution idéale. À la fois assez modelable, de par sa souplesse, la slackline est aussi un matériaux solide.


Image Mon Mar 30 2020 11:36:35 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


Aussi, pour mieux se rendre compte des quantités de matériaux nécessaires, la longueur totale – de bois et de slackline – ainsi que le poids sont calculés.

Image Mon Mar 30 2020 10:13:49 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


Le système constructif mis en place tend à être le plus économe possible. Il utilise très peu de bois et reste néanmoins efficace. En réalité, 2 types de systèmes sont mis en place. Le premier assemblage permet de bloquer les slacklines, au début et à la fin de leur trajectoire. Entre deux, il existe un dispositif d'entailles qui va permettre de diriger et de stabiliser les slacklines.

Image Mon Mar 30 2020 06:59:07 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

axonométries de détails constructifs, échelle 1:10



Un dialogue entre projets

Le projet fonctionne évidemment en relation avec les autres. Une interaction se crée entre tous les projets.

Image Sun Mar 29 2020 20:53:06 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

perspective, échelle 1:33

Image Mon Mar 30 2020 13:40:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale) Image Mon Mar 30 2020 13:40:44 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

séquence perspectives - relations, échelle 1:33


- en haut à gauche : La partie inférieure de la structure est étroitement liée au projet de Nanda. Débutant par une sorte de plateforme abritée par ses escaliers, elle se termine par un second plateau se situant au même niveau que le haut de l'escalier. Les deux structures créent 

- en haut à droite : La partie supérieure de la structure amènent le regard vers le projet de Maud, la partie supérieure des deux projets étant située au même niveau. Ensemble, les deux structures offrent une trajectoire pour le regard , ils amènent vers le Rhône.

- en bas à gauche : Le projet de Benedict forme une sorte de chemin au dessous de ma structure. Les deux projets proposent ensemble une sorte de balade. 

- en bas à droite : Comme une enveloppe qui à un moment se transforme en toiture, le projet abrite en quelque sorte le projet de David.


 Image Sat Mar 21 2020 23:19:04 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sat Mar 21 2020 23:47:15 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sat Mar 21 2020 23:47:15 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

   représentation des liens entre projet, maquette 1:10