• Post commun fin de phase ROOMS

    Par Ackermann Remo, Bozon Ninon, Dujardin Solange, Gindroz David, Hoxhaj Fjolla, Ibrahimi Fidan, Immer Basile, Kuenzi Elisa, Mokaddem Khalil, Nguyen Huynh Maud, Pleines Felix, Schneider Mateo, Suter Axelle, Takatch Valentina, Udriot Cyril, Wasserfallen Benedict, 29/03/20

    Lors de cette phase, nous nous sommes intéressés au site de "la Mangrove", une berge sur le bord du Rhône, dans la commune de Genève. Ce site se caractérise par un havre de nature, au milieu de la vivante ville de Genève. Nous avons travaillés sur une rive accompagnée d'un mur pour éviter les inondations. Il y'a également une plateforme en béton avec un escalier. Le site est recouvert d'arbres dont la plupart sont des platanes. Il nous faut donc travailler avec respect pour ces derniers. Nous avons du également prendre en compte que l'accessibilité pour amener nos projets est quelque peu restreinte. 


    Image Mon Mar 30 2020 00:54:34 GMT+0200 (CEST)                   Image Mon Mar 30 2020 00:54:34 GMT+0200 (CEST)



    Image Sun Mar 29 2020 23:04:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)                     Image Sun Mar 29 2020 23:04:37 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Pour ce projet, nous avons travaillé avec le studio Maréchal autour de la même proto-structure (quadrillage en 3 dimensions, qui sert autant de support à nos projets que de lignes directrices pour nous repérer). Cette dernière étant relativement petite nous avons rapidement étés amené à dialoguer et à trouver des points d'ententes. Dans chaque projet, l'idée d'articulation et de dialogue avec les autres se retrouve centrale.

    Notre réflexion s'est basée sur la théorie des quatre éléments d'architecture de Semper, à savoir le sol, la couverture, le foyer et le toit et également sur le Codex d'Alice de la phase ROOMS. Comment définir un intérieur? Un extérieur?Comment créer une sensation d'intériorité ? Qu'est-ce qu'une ROOM?

    Enfin nous avons dû nous pencher sur des détails de construction. Pour certains il a fallu relever le défi d'être en porte-à-faux, pour d'autres celui d'être en hauteur. Il a fallu également prendre un certain recul et faire au mieux pour que les projets s'aident les uns les autres structurellement parlant. Certaines personnes ont également décidé de créer un projet préfabricable mais dans l'ensemble nous avons tous fait attention à la quantité de bois et des autres matériaux utilisés. 

    Vous trouverez ci-dessous les dessins communs au studio Fauvel et au studio Marechal. Nous vous conseillons de télécharger les documents via le lien afin d'observer notre travail avec une qualité meilleure.

    https://wetransfer.com/downloads/21972dce6ad83f74004291ea71a5da9e20200330061420/ddfd33abfdb20caeca923a466ede01ce20200330061420/784066


                            Plan commun 1:33


          Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)






                         Elévation transversale 1 1:33

                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)


                     

                       Elévation transversale 2 1:33
                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)


                         Coupe 1 1:33


                        Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)



                        Coupe 2 1:33  

                               Image Mon Mar 30 2020 08:24:33 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)




     

                          Coupe 3 1:33


                   



        Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)



                       Coupe 4 1:33


                       Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST) 



                      Coupe 5 1:33


                      Image Mon Mar 30 2020 02:00:04 GMT+0200 (CEST)




  • ROOMS: Post final

    Par Udriot Cyril, 29/03/20

    Lien pour les documents PDF : https://drive.google.com/drive/u/1/folders/1k2pV2aKWF73Tm7fFoqASTJKCpLhS6MlN


    Intention :

    Mon intention pour ce projet est de créer sentiment d'intériorité qui ne serait pas un acte d'enfermement complet mais plutôt une sorte d'entrée, un lieu dans la protostructure qui couperait partiellement de l'extérieur les éventuels visiteurs qui s'aventureraient dans nos constructions, en permettant à tous nos sens de rester en contact avec le site.


    Image Sun Mar 29 2020 22:08:17 GMT+0200 (CEST)

    Vue sur le site depuis le chemin d'accès qui le surplombe



    Le site de la "Mangrove", sur les berges du Rhône, est un endroit calme et paisible qui accueille de nombreux visiteurs, que ce soit pour se reposer, faire du sport en plein air, profiter du soleil et du léger bruissement de l'eau seul ou à plusieurs... l'endroit offre un environnement naturel qui contraste fortement avec le tumulte de la ville de Genève, à quelques centaines de mètres de là.


    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)

    Prise de vue depuis le muret en béton




    Image Mon Mar 30 2020 09:08:39 GMT+0200 (CEST)


    Protostructure entière 



    Dès mes premières réflexions, il me parait évident qu'il serait absurde  de me couper totalement de ce cadre magnifique en créer un espace clos où seule l'ouïe nous permettrait alors de nus rappeler que l'on se trouve en pleine nature. Les premières recherches s'orientent donc vers un projet d'enveloppe aux parois triangulaires, qui fermerait partiellement un angle de la protostructure tout en laissant la possibilité de garder un regard sur l'espace qui entoure la proto.


    Image Sun Mar 29 2020 22:21:45 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)   

    Monge d'une première idée (1:33)



    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)

    Axonométrie complète (1:33)



    Le projet adopte déjà sa forme quasi finale, un plancher et une parois triangulaires et une parois trapézoïdale pour permettre un accès depuis le projet de Marie Bourdon du studio Maréchal. On verra par la suite que nos deux projets sont très liés à cet endroit.



       Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)

    Maquette (1:10), vue sur les parois depuis l'extérieur


    Les parois sont opaques, contrairement à la première idée qui proposait des parois en lattage avec un espacement entre lattes de 10 cm. Il m'était apparu que des parois en lattage n'offraient pas suffisamment d'intériorité.


    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)

    Maquette (1:33) vue depuis l'intérieur, plancher toujours pas posé



    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)

    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)   

    Vues extérieures sur la maquette


    Après avoir pris en mains le logiciel Rhinocéros, le Monge final apparait.


    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)   

    Monge du projet final (la plateforme du projet de Marie  apparait)(1:33)

       


    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)

    Perspective (1:10) montrant l'articulation entre les deux projets

    Axo éclatée du plancher seul (1:33)

    Axo semi-éclatée (1:20) du plancher et de son organisation vis-à-vis de la plateforme de Marie


    Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)Image Sun Mar 29 2020 22:22:36 GMT+0200 (CEST)

  • ROOMS: Processus

    Par Udriot Cyril, 01/03/20
    • Scénario

    Je me balade au bord du Rhône par une belle et chaude journée d'été. Le chaleur est étouffante, le ciel d'un bleu éclatant. Je me retrouve face à une étrange structure en bois, haute de plus de cinq mètres. 

    -Quel étrange objet que voilà, me dis-je. Je suis curieux de savoir à quoi peut bien servir cette structure... à y aménager divers éléments de constructions, peut-être ?

    Poussé par mon envie de m'asseoir à l'ombre dans une cadre plus intime et de profiter du paisible spectacle que m'offre le Rhône et son eau turquoise, je me mets à imaginer divers possibilités de constructions qui me permettraient de me reposer, légèrement à l'abri des regards mais sans pour autant m'enfermer dans un cocon qui me couperait de ce paysage magnifique. Je m'interroge :

    -Comment créer un espace intérieur offrant une relative intimité tout en gardant un certain lien visuel avec ce site ?

    Il me vient donc une idée. Je me mets à imaginer des parois triangulaires, disposées dans une angle de cette structure, ayant pour but de m'offrir un choix ; est-ce que je veux me sentir pleinement en intérieur ou légèrement plus proche de l'environnement qui m'entoure ? Si j'adoptais cette solution, je pourrais me placer plutôt contre l'angle afin de bénéficier de parois hautes, et à l'inverse je pourrais avancer vers l'intérieur de la structure pour que les parois paraissent plus petites.

    Je décide de donner au plancher et au toit la même forme triangulaire que mon enveloppe, afin d'obtenir une meilleure harmonie entre ces différents éléments. 

    L'idée générale étant posée, il me vient maintenant la question des matériaux que je pourrais utiliser pour ma construction. Dans un tel décors où les arbres occupent une place importante, je ne souhaite pas utiliser autre chose que du bois. Selon moi, le bois incarne la forme la plus pure est ancestrale de concevoir des constructions et il permettrait à mon projet de garder un côté organique un peu plus discret. Me vient alors une autre idée ; au lieu de créer des façades et un plancher compacts, faits de planches collées côte à côte, je décide de les espacer de quelques centimètres. Cela me permettra, me dis-je, de conserver un lien encore plus étroit avec le site qui m'entoure tout en me trouvant abrité dans un lieu intérieur. 

    Il est temps de commencer la conception de mon ouvrage...




       Le site de la mangrove

    Même si l'hiver a dénudé les arbres et quelque peu appauvri la palette de couleurs que nous offre habituellement la Nature en des temps plus chauds, il se dégage de ce site une beauté sereine et apaisante. A quelques centaines de mètres de la ville, dans laquelle se mêlent bruit, circulation, mouvement effreiné, stress et pollution, la Mangrove nous apparait accueillante et chaleureuse, même par des températures hivernales. Dans un lieu où seul le très léger bruit du Rhône vient rompre le silence, il m'apparait de plus en plus important de ne pas me couper totalement de ce cadre idyllique dans ma quête d'intériorité.


    Image Mon Mar 02 2020 11:44:34 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Vue du site depuis le muret en béton



    Image Sun Mar 29 2020 18:24:01 GMT+0200 (CEST)

    Site vu du chemin




    Dessins


    Image Tue Mar 03 2020 09:45:15 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Mon Mar 09 2020 19:15:20 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Monge (1:33) et axo détail (1:10) d'une première idée, début de l'axo complète (1:33)




    Image Fri Mar 13 2020 18:24:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Photo de dessins : coupe vue intérieure façade ouest (1:33), axonométrie complète (1:33)




    Image Fri Mar 27 2020 14:28:57 GMT+0100 (CET)


    Monge comprenant plan, élévation nord et élévation ouest, échelle 1:33




    Image Fri Mar 27 2020 14:28:57 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie éclatée du plancher seul (1:33)

    Perspective extérieure de l'articulation avec un autre projet (1:10)

    Axonométrie éclatée de l'agencement entre ces deux projets (1:20)




    Image Sun Mar 29 2020 18:10:12 GMT+0200 (CEST)


    Axos parois éclatées (1:33)

    Perspective depuis l'intérieure du projet (1:10)




    Maquettes :

    Une fois que l'idée générale est née et que les premiers dessins sont apparus, une étape importante est d'effectuer des tests de maquette en carton afin d'avoir une appréciation générale de l'espace qu'occupera le projet.


    Image Sun Mar 01 2020 19:54:20 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Mar 01 2020 20:09:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Mar 01 2020 20:09:24 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Visualisation de l'espace : premier essai de maquette en carton, échelle 1:10




    Après quelques échanges avec les auteurs.trices des projets voisins, les compromis relatifs aux liaisons de nos constructions respectives sont effectués et je peux ainsi commencer la conception d'une maquette en bois. 




    Image Mon Mar 09 2020 19:15:20 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Fabrication des parois de la maquette au 1:10




    Les parois triangulaires sont décomposées chacune en un rectangle et deux triangles afin de faciliter la construction en adoptant une approche de pièces préalablement fabriquées qui seront fixées contre la protostructure. La parois est amputée de 60 cm (d'où la forme trapézoïdale et non triangulaire que l'on voit sur l'image ci-dessus) afin de créer une ouverture qui fait office de lien avec le projet de Marie B. Ces différents éléments sont constitués d'une structure (ou "cadre") définissant la forme de la pièce, sur laquelle je pose un lattage (baguettes de 3x5mm espacées d'un cm). Une fois le squelette de bois terminé, une plaque de contreplaqué d'aviation (0,8mm) est collée et fait office de couverture.





    Image Mon Mar 09 2020 20:44:08 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Mon Mar 09 2020 20:44:08 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



                  Image Mon Mar 09 2020 20:44:08 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)






    Image Fri Mar 13 2020 18:24:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




    Image Fri Mar 13 2020 18:24:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Mar 23 2020 12:18:47 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Mon Mar 23 2020 12:18:47 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


       Image Mon Mar 23 2020 12:18:47 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Mar 23 2020 12:18:47 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


  • Discours sur la démarche

    Par Ackermann Remo, Asoanya Jovita, Bozon Ninon, Dujardin Solange, Fauvel Camille, Freitas Beatriz, Gindroz David, Hoti Arta, Hoxhaj Fjolla, Ibrahimi Fidan, Immer Basile, Kuenzi Elisa, Maturo Laura, Mokaddem Khalil, Nguyen Huynh Maud, Pleines Felix, Schneider Mateo, Suter Axelle, Takatch Valentina, Udriot Cyril, Ugnivenko Doris, Wasserfallen Benedict, Weissbaum Zoé, 18/12/19

    Le but du workshop étant de prolonger la réflexion de la phase précédente, à savoir PLANES, nos premières spéculations tournent autour de notre ancien projet.

    Chaque binôme reprend l’essence de son projet afin d’en élaborer un nouveau.

    Nous continuons de travailler avec des plans. La révélation de différents espaces sur des plans horizontaux, verticaux ou encore obliques est le point-clé de chacune des trames du studio. Chaque plan créé révèle deux espaces, l’un au dessus et l’autre en dessous. Un jeu est ainsi créé, engendrant une réelle dynamique. On peut imaginer un parcours à travers les différents projets où l’on découvrirait plusieurs espaces, plans et niveaux distincts. Plusieurs éléments de différents projets peuvent entrer en contact avec les plans des autres projets et ainsi permettre un échange humain entre ces différents niveaux. Le dialogue entre nos projets se crée alors via un parcours pédestre.

    Un des points clés des projets s’est orienté sur la sensation que peuvent nous procurer les différents espaces. En effet se placer en dessus ou à l’inverse au dessous du même plan nous fait ressentir l’espace d’une manière différente. La taille, l’inclinaison et la hauteur des différents plans procurent différents ressentis.

    Ainsi, nous avons été attentifs à l’utilisation potentielle de nos projets par un être, l’idée étant  d’offrir des sensations nouvelles aux usagers. Les projets ont donc été pensés à l’échelle 1:10.

    Chaque cellule est unique et diffère des autres grâce à la topographie fictive. Le point de départ de chaque projet a donc été d’étudier le rapport au sol. Certains reportent la topographie en orientations de plan et certains jouent avec la création d’espaces au sol.

    De plus, il existe une alternance entre les projets de notre studio ; certains s’encrent directement au sol et stabilisent la protostructure. Alors que d’autres sont suspendus et utilisent la protostrcure comme élément de soutien. Sachant que la protostructure peut se porter elle-même en deçà d’une certaine limite. C’est grâce aux projets de consolidations que les projets suspendus peuvent exister. Les projets interagissent entre eux, et s’entraident.

    Cela crée une unité, qui permet de considérer l’ensemble des projets comme un projet global.

  • SCAFFOLDING: imitation du sol par des plans

    Par Udriot Cyril, Wasserfallen Benedict, 18/12/19


    Notre projet consiste en une série de plusieurs plans élevés à différents niveaux au-dessus du sol, que nous avons séparé en trois parties majeures. Nous avons voulu retranscrire la nature et la topologie de ce dernier en donnant à chacun de nos plans, construits en bois, la forme et l’inclinaison de la portion du sol au-dessus duquel ils se trouvent. 


    Ainsi, chaque plan constitue une sorte d’élévation du sol, ce qui nous a permis de proposer une nouvelle lecture de celui-ci ainsi que la création d’espace et de hauteur afin de connecter notre cellule aux projets adjacents. De plus, le plan central rigidifie fortement la protostructure de part la façon dont il y est rattaché. Les deux plateformes les plus basses sont, elles aussi, rattachées à la protostructure de différentes manières. 


    Notre projet trouve ainsi son utilité de rigidification et de prolongement de la démarche de notre studio, qui se veut être une sorte de parcours qu’un utilisateur lambda pourrait arpenter à l’échelle 1 :1.


    Cyril & Bénédict



    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Dec 18 2019 12:46:05 GMT+0100 (CET)