• interaction

    Par Blondeau Caroline, Grosso Mickael, Linares Matos Louisiane Maria, Ruiz Medina Maria, 03/12/19



    Image Tue Dec 03 2019 14:25:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 03 2019 14:25:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 03 2019 14:25:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 03 2019 14:25:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Dec 03 2019 14:25:12 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    "Lorsque le plan est oblique, ce n'est plus le terrain qui doit être aménagé, mais l'édifice"

    Codex III - PLANES, p.25


  • element

    Par Blondeau Caroline, Grosso Mickael, Linares Matos Louisiane Maria, Ruiz Medina Maria, 01/12/19


    Image Sun Dec 01 2019 20:41:06 GMT+0100 (CET)


    element

    «a component part of a complex whole»


  • planes

    Par Blondeau Caroline, Grosso Mickael, Linares Matos Louisiane Maria, Ruiz Medina Maria, 24/11/19



    PLANES

    Synthèse du projet


    « élément (n.m.) : chaque partie d’un tout » 


    Un aménagement spatial, qu’il soit artistique ou architectural, se doit d’être en lien avec le site sur lequel il va intervenir. Ce site est un ensemble, lui-même composé de plusieurs éléments, allant des plus abstraits aux plus pratiques. Il peut s’agir de l’histoire du lieu, son environnement et son rapport aux individus, ou encore ses propriétés physiques et organiques telles que ses composants, sa faune et sa flore, ou ses qualités objectives et subjectives comme l’espace, les couleurs, la topographie, le paysage, et encore bien d’autres… En fin de compte, l’intervention doit alors devenir une partie de ce tout, s’intégrer de telle façon qu’il soit en harmonie avec tous les autres composants, devenir un élément.

    Ce projet s’intéresse à un de ces éléments qu’est la pente du terrain, et les limites qu’elle définit. Bien que légère, cette pente n’est pas insignifiante et elle fait partie de l’espace d’intervention. Le terrain, irrégulier et naturel, n’est pas défini par un seul plan incliné, mais par plusieurs fractions de plans hétérogènes qui constituent l’ensemble du terrain. 

    C’est alors les pentes limite, maximale et minimale, qui définiront à leur tour les limites de la structure.



    Image Sun Nov 24 2019 18:00:51 GMT+0100 (CET) 



  • Jeu de plâtre

    Par Albrecht Ruben, Blondeau Caroline, Grosso Mickael, Linares Matos Louisiane Maria, Pachoud Auguste Mozart, Ruiz Medina Maria, 08/11/19



    Image Fri Nov 08 2019 12:10:38 GMT+0100 (Paris, Madrid)


    Images extraites de notre maquette commune


    Les différentes méthodes de mesure de chaque binôme se sont notamment transcrites sur la topographie du sol. Celle-ci montre en effet que la mesure du sol du salon a produite des carrés plus grands que dans les 2 autres parties. Ceci est dût au nombre de piliers de la protostructure traversant le plancher ; chaque point constituant un carré correspond en fait à une mesure prise au niveau d'un pilier. 

  • matérialiser le vide

    Par Blondeau Caroline, Ruiz Medina Maria, 08/11/19


    Image Fri Nov 08 2019 11:37:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Fri Nov 08 2019 11:37:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Fri Nov 08 2019 11:37:01 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)