• Notre concept

    Par Albrecht Ruben, Pachoud Auguste Mozart, 03/11/19

    La mesure constitue une base pour tout édifice, elle détermine la dimension et donc la sensation que nous procure chaque espace, en s’étalant ou en cachant. Ainsi notre réflexion nous porta vers une mesure grande, voire démesurée. Cela force à devoir se reposer sur une répartition des taches ; cette division pour finalement additionner, nous amène à se heurter à l’écart, qui différencie la mesure personnelle de celle universelle, commune. Chacun perçoit une distance de manière différente de par la marque qu’elle laisse en nous, cependant il est nécessaire de s’entendre sur une manière de quantifier cette longueur. Ce qui revient au fondement de notre introspection : la mesure, en balance parfaite entre l'exorbitance et la négligence de l'expérience individuelle.

     

  • Un effort commun

    Par Albrecht Ruben, Blondeau Caroline, Grosso Mickael, Linares Matos Louisiane Maria, Pachoud Auguste Mozart, Ruiz Medina Maria, 03/11/19


    Image Sun Nov 03 2019 21:49:56 GMT+0100 (Paris, Madrid)




  • MEASURES-TEXT

    Par Frey Manon, Turrian Mathilde Laure, 03/11/19

    Pour cette phase measures, il était intéressant d'étudier cette modeste structure. Elle peut sembler simple en apparence, mais elle est en réalité intéressante sous plusieurs aspects.

    Premièrement, dans son rapport avec le sol. Elle est en effet placée en haut d'une pente abrupte et posée sous un arbre, sur une racine. Elle a été construite de manière à pouvoir s'adapter et évoluer avec cette racine. Les pieds sont mobiles et sont tous d'une taille différente. Sa petite taille vient aussi du fait qu'elle soit en rapport avec l'écran en face, et que ces éléments complémentaires utilisent la pente pour exister, ils ont sont dépendants. La projection à partir de cette structure est possible grâce à cette pente. De plus l'inclinaison du sol permet à tous les spectateurs de voir la projection sans forcément ajouter d'infrastructures spéciales pour les accueillir. Il existe donc une concrète dépendance de la structure au sol et à la racine. Sans ce terrain spécifique et sans cette racine, cette structure n'est plus d'aucune utilité et n'a plus lieu d'être.

    Sa taille crée un contraste avec le vaste espace dégagé devant elle. C'est ici que l'analyse du site prend tout son sens. On ne peut peut parler de la structure sans la pente sur laquelle est est disposée. L'utilisation du plan horizontal de la structure a permis de mettre en place un arpentage. La structure est donc devenue un instrument de mesures et aide à lire la pente.

    Les prises de mesures se sont faites tous les 20 centimètres. Il y a donc un jeu d'échelle dans la mesure où cette petite structure a permis de mesurer un territoire conséquent. Sorte de macro topographie mesurée avec une microstructure. Le moule est créé sur la base de courbes de niveaux et en le regardant en ne se rend plus vraiment compte des proportions.

  • MEASURES-PROCESS

    Par Frey Manon, Turrian Mathilde Laure, 03/11/19



                                        MEASURES_RL_turrianmathilde-freymanon_107


                                        MEASURES_RL_turrianmathilde-freymanon_106


                                        MEASURES_RL_turrianmathilde-freymanon_105


                                         MEASURES_RL_turrianmathilde-freymanon_103                                                                     


                                         MEASURES_RL_turrianmathilde-freymanon_101



  • Traduction de la mesure

    Par Hamel Emilie Ida, Nkiambi Jonas Pacific, 03/11/19


    Le mur fixe l’espace contenu entre la pente et lui. 

    Il se dresse à la verticale contre son mouvement 

    et créé un interstice, un volume figé unique 

    au milieu de la proto-structure 

    à peine en contact avec le sol. 

    Cet espace de retenu forme un 

    soubassement, un vide que 

    l’on peut mesurer grâce à ses limites.

     Le plâtre saisit naturellement 

    ce vide puisque s’écoulant naturellement suivant

     la pente jusqu’à rencontrer une contrainte.


    -Moulage de l'espace contenu par le mur-     

                        

     MEASURES_RL_hamelemilie.kiambipacific_111                  

    MEASURES_RL_hamelemilie.kiambipacific_112

     MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_117


    -La mesure est devenue un objet-


     MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_126low


    -Le vide est visible et manipulable-


    Image Sun Nov 10 MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_128          

     MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_129

     MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_125low

     MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_123            

    MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_127

    MEASURES_RL_hamelemilie-kiambipacific_122