• Bois et plâtre

    Par Marteau Gaspard Emile Franck, Tournelle Chloé, 18/12/19

    Sur le site choisi, un espace est créé au centre grâce aux blocs qui l'entourent. Le projet s’inscrit dans cet environnement qu’il utilise comme guide et support laissant la place centrale comme passage pour l'homme à l'échelle 1:1. La structure composée de deux plans obliques croisés s'ancre dans des interstices créés par le sol. 


    Ces deux plans aux matérialités différentes, l'un composé essentiellement de plâtre et l'autre de bois, s'équilibrent par leur masse équivalente. Le plan en bois possède un contrepoids en plâtre pour atteindre celui de l'autre plan.


    L'intersection de ces deux plans crée un espace sous lequel le visiteur peut se promener. Une des façades est opaque et l'autre est plus ouverte laissant la lumière s'infiltrer.


    Immersion à l'échelle d'un visiteur:



    Image Wed Dec 18 2019 16:13:32 GMT+0100 (CET)

           


    Image Wed Dec 18 2019 16:13:32 GMT+0100 (CET)    Image Wed Dec 18 2019 16:13:32 GMT+0100 (CET)





    Structure entière :






    Image Wed Dec 18 2019 16:13:32 GMT+0100 (CET)


    Image Wed Dec 18 2019 16:13:32 GMT+0100 (CET)      Image Wed Dec 18 2019 16:13:32 GMT+0100 (CET)





  • RECHERCHES D'ESPACE

    Par Frey Manon, Turrian Mathilde Laure, 18/12/19




    Image Mon Mar 16 2020 15:04:02 GMT+0100 (CET)   Image Mon Mar 16 2020 15:04:02 GMT+0100 (CET)   Image Mon Mar 16 2020 15:04:02 GMT+0100 (CET)



    L’analyse topographique a permis de mettre en évidence un passage qui traverse la topographie de part en part. Le chemin passe aux abords d’un cercle qui se démarque des autres éléments de part sa forme et sa couleur. Son centre en au centre de l’espace au sol créer par la protostructure. 


    Il existe une limite claire d’un côté avec un plans horizontal qui suit le chemin et traverse le terrain. Et une autre limite plus floue de l’autre côté avec des plans qui se superposent. Le tout se déroulant autour du cercle.


                       SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_103   SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_103     SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_102



    Topographie et mise en évidence du cercle avec la structure



    L’objectif est d’instaurer un dialogue entre l’observateur et la maquette. Les plans sont donc mobiles. Ils créent ainsi des espaces et en isolent d’autres. Les coulisses permettent de modifier l’espace de la maquette et de créer des sous-espaces. Comme des chambres et des antichambres modulables à l’envie.

                   
          SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_104


    SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_105       SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_106



      Image Wed Dec 18 2019 13:13:14 GMT+0100 (CET)       SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_108



        SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_109     SCAFFOLDING_RL_turrianmathilde-freymanon_110



           Détails des rails 


  • le déséquilibre

    Par Bérard Emma Ghislaine Marie, Probst Léonard Matteo, 18/12/19


    Ce projet a été conçu en se basant sur une étude topographique qui considère le sol de notre passerelle en un passage liant les cellules avoisinantes. Ce passage se délimite par des plans obliques, qui de part leurs hauteurs et par leurs inclinaisons donnent une sensation de déséquilibre, voire de vertige, chez le spectateur. L'inclinaison des plans varie afin que le tout soit parfaitement à l'équilibre. 



    Image Wed Dec 18 2019 12:25:10 GMT+0100 (CET)






    Image Wed Dec 18 2019 12:25:10 GMT+0100 (CET)







    Image Wed Dec 18 2019 12:25:10 GMT+0100 (CET)








    Image Wed Dec 18 2019 12:25:10 GMT+0100 (CET)



     




                   
    Image Wed Dec 18 2019 12:25:10 GMT+0100 (CET)









                         



  • Découpage du mur

    Par Albrecht Ruben, Pachoud Auguste Mozart, 18/12/19


    Image Wed Dec 18 2019 10:28:36 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




  • Scaffolding

    Par Pierrat Gautier Aloïs Gilbert, Wanzenried Calvin, 17/12/19

    Le sol en plâtre est à l'origine de notre projet. Composé de blocs de plâtre enchevêtrés, notre sol s’apparente à un terrain chaotique tel qu’on pourrait en trouver perdu au fond d’une vallée montagneuse ou même sur une mer de glace.  


    Image Tue Dec 17 2019 08:50:23 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Ces blocs forment ainsi des espaces qui font naître des jeux de lumière. Ces jeux de lumière mettent en avant certaines formes géomériques, comme ce triangle qui reste plongé dans l'ombre.


    Image Tue Dec 17 2019 15:42:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Analogie avec le tableau de Friedrich qui représente des blocs de glace saillants mis en valeur grâce à la lumière du ciel.


    "La mer de glace", Caspar David Friedrich, 1823-1824 


    Image Tue Dec 17 2019 08:50:23 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    (https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Mer_de_glace


    En relation avec son environnement, notre projet vient donc s'appuyer sur ce sol pour se construire.

    Partant de cet espace à l'ombre, une perspective de lumière s'ouvre donc vers le ciel amenant ainsi la lumière à cet espace. 

    Le projet s'appuie ainsi à la fois sur le sol mais aussi sur la structure grâce aux deux plans horizontaux et  permet donc de la renforcer tout en gardant la légèreté de la protostructure.


    Image Tue Dec 17 2019 15:42:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Wed Dec 18 2019 18:03:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Tel un faisceau tombant du ciel, le plan représentant la lumière est suspendu à la protostructure. Il connecte ainsi les deux plans horizontaux.


    Image Tue Dec 17 2019 15:42:26 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Le projet dans son ensemble en relation avec les autres plans.



    Image Wed Dec 18 2019 13:37:34 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)