UN CONCEPT

Par Triantoro Adrianus, 29/03/20




Ce projet puise sa logique constructive dans l’architecture vernaculaire éthiopienne, plus précisément dans la tribu des Dorzés, où l’on construit des cabanes en ossature de bois qui s’entrelacent pour porter le poids l’adobe et résister aux intempéries. 

Ce système constructif est ici réinterprété comme une expression architectonique mimant le geste artisanal du tissage, mais à une échelle plus conséquente ; l’action de tisser des longs rubans de matériau non-tissé autour de l’ossature permet d’établir à la façade un ordre qui régit son apparence. 

Des murs parallèles s’élèvent jusqu’au deuxième étage de la protostructure pour profiter de la limite horizontale offerte par la canopée estivale et accorder une présence importante aux arbres.

L’emploi des marches à des hauteurs distinctes est fortement lié à la volonté de s'approcher des arbres qui représentent ici un élément de site, l’induction d’un mouvement linéaire nécessitant un effort physique pour faire remarquer les différentes étapes d’exaltation comme indiqué par le rétrécissement de l’interstice au sommet du dispositif. 





Image Sun Mar 29 2020 22:06:35 GMT+0200 (CEST)

Maison des Dorzés (Ethiopie)







téléchargement des planches (PDF) :

https://www.swisstransfer.com/d/e72ce435-83de-4c09-bb36-d79f6ca2a241