• week 13, SCAFFOLDING, texte de synthèse

    Par Crisinel Louis, Martin Clara, Margueron Jérôme, 17/12/19

    Durant les deux semaines du workshop SCAFFOLDING, nous avons fait la connaissance de nouveaux enjeux. Le but de ce travail était de rester dans la continuité de la phase précédente PLANES mais d’intégrer cette fois-ci un projet non pas dans un site réel mais dans une protostructure commune posée sur une topographie fictive. Les enjeux étaient donc d’une part d’intégrer un projet dans cette protostructure commune et d’une autre de la rigidifier en vue de sa fragilité. 

     

    Nous avons choisi cet emplacement car il montrait une grande richesse en relief, ce qui nous a particulièrement séduit. Nous y avons vu l’opportunité de développer le projet de la phase précédente de Louis et Jérôme à travers les deux cellules choisies. 

     

    Pour les recherches, nous avons réalisé des maquettes en bois et en carton à l’échelle 1 :40 dans lesquelles nous prolongions les différents plans que la topographie nous offrait. Celles-ci contiennent deux plans verticaux dans la continuité d’un plan, un plan oblique traversant la structure et un plan horizontal. Le choix final de la configuration des plans a été le suivant : deux verticaux, un oblique, un horizontal et un sous le plancher.

     

    Pour ce qui est de la matérialité des différents plans, nous avons choisi de jouer sur l’ambiguïté de ce qui est « structure » et ce qui ne l’est pas. Le plan oblique, par exemple, est attaché au plâtre qui constitue son plan et est réalisé en contre-plaqué. Le plan situé sous le plancher est constitué de baguettes de bois espacées afin de laisser une certaine transparence qui laisse apparaître l’espace en dessous, entre les différents plâtres. Notons que ce dernier s’arrête à 5 mm du sol. Enfin, les deux panneaux verticaux, en contre-plaqué, donnent l’impression d’être suspendus mais rigidifient très fortement la protostructure, en complémentarité avec les deux autres qui agissent tous sur un axe différent.

     

    Le choix des matériaux plus ou moins opaques laissent apparaître un double espace : celui du sous-plancher et celui de la structure s’élevant au-dessus de celui-ci.

     

    Concernant les dessins, l’élévation nous a permis de développer la structure des panneaux verticaux en prenant en compte les dimensions disponibles sur le marché. Quant au plan, il dévoile la structure intérieure du plan oblique.

     

    En conclusion, nous retrouvons certains aspects de PLANES dans notre structure. En effet, la hauteur impressionnante des cadres verticaux par rapport au plancher existait déjà dans la phase précédente. De plus le cadre oblique qui vient casser cette orthogonalité ainsi que les lattes du plan sous le plancher crée aussi un lien avec le plan oblique présent dans PLANES.

  • Week 13: SCAFFOLDING, maquette 1:10

    Par Crisinel Louis, Margueron Jérôme, Martin Clara, 17/12/19



    Image Tue Dec 17 2019 11:21:03 GMT+0100 (CET)


    Vue d'ensemble sur le projet




    Image Tue Dec 17 2019 11:21:03 GMT+0100 (CET)


    points de vue sur les différents espaces formés



  • Week 12: Planes in the protostructure

    Par Crisinel Louis, Margueron Jérôme, Martin Clara, 15/12/19


    Image Tue Dec 17 2019 11:11:57 GMT+0100 (CET)


    maquettes de recherche, échelle 1:25



    Image Sun Dec 15 2019 18:49:07 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Structure porteuse du plancher



    Image Sun Dec 15 2019 18:49:07 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Recherche d'accroche pour la continuation de ce plan



    Image Sun Dec 15 2019 18:49:07 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Espace créé par la mise en place du plan oblique



    Image Sun Dec 15 2019 18:49:07 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Vue globale du projet avec une partie du plancher manquante



    Image Sun Dec 15 2019 18:49:07 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Espace sous le plancher délimité par le plan en lattes espacées


  • Result of PLANES

    Par Bailey Vanessa, Banctel Liam, Benador Anna, Bourcoud Manon, Bravo Prado Giancarlo, Cherkaoui Rim, Covantes Manuel, Crisinel Louis, Essaoudi Aya, Gerbail Sébastien, Girardet Victor, Margueron Jérôme, Martin Clara, Métral Bastian, Smith Thibault, Orakwe Linda, Pachoud Aurélien, Saraiva Gaétan, Sayed Hanya, Schluessel Noémie, Sharafeldin Hania, Stepanian Sevane, Zeltner Loïc, 02/12/19


    Image Mon Dec 02 2019 22:03:23 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Result of the PLANES phase by studio MIGNON

  • WEEK 11 - MAQUETTE D'ORAL

    Par Bailey Vanessa, Girardet Victor, Martin Clara, Saraiva Gaétan, 01/12/19

    Intro

    - D’où on est parti?

      -> phase measures : le cube.

      -> plan déconstruit de ce cube -> changer la vision du cube d’une autre manière      que Measures -> maquette de recherche + référence Sol Lewitt (image)

      -> implication de la phase planes dans ce cube (horizontal et vertical deviennent      oblique) 

      -> choix de groupe final du projet (catalogue + maquette)

    Projet

    - Chercher à aérer et épurer notre projet 

    - Faire apparaitre les notions d’extérieures et d’intérieure (point dans l’espace)

    - Tétraèdre : sommet inversé du cube (plan coupé)

    - Apparition de plans, création d’intérieure et d’extérieure dans le « cube » décomposé

    - Pas de face pleine : - interaction avec l’extérieure, invitation à explorer (regard + corps)  

                           - les différents plans sont suggérer par les arrêtes (maquette)

    - Grâce aux arrêtes et à la structure

    Construction

    - Noeuds : logique, importance, emboîtement, angles, construction (dessin + maquette)

    - Logique des arrêtes, intérieur et extérieur (maquette)

    - Coffrage et confection de la cale (dessin + photo)

    - Montage en plusieurs parties (photo)

    Concept 

    - Même si le cube n’est plus là on le retrouve en plan et élévation (carré) -> d’apparence on pense au cube alors qu’il y a que des triangles 

    - Rapport au site : rapport structure rolex (emplacement + courbe vs droite)

    - Elimination de l'espace donné pour le mettre dans un espace euclidien

    - La structure est faite pour encadrer les gens par les plans qu’elle suggère 

    - Existe t-il réellement un intérieur ou extérieur, entre un espace délimité, ambiguïté (les deux en même temps)

    - La dalle pose la question de la nécessité du rapport au terrain du site? pouvons-nous pas éliminer les difficultés posé par l’environnement par différents procédés architecturaux?