SCAFFOLDING - synthèse

Par Sayed Hanya, Schluessel Noémie, 20/12/19

Dans cette phase SCAFFOLDING, notre projet devait répondre à plusieurs instructions. Nous devions tout d'abord reprendre notre projet de la phase PLANES, celui-ci devait rigidifier la protostructure et enfin nous devions prendre en compte la topographie du sol et s'assurer de la verticalité et de l’horizontalité de la protostucture.

La première chose que nous avons dû faire a été de choisir un emplacement pour notre projet sur la topographie créée par les anciens plâtres des autres phases. En observant l’espace dédié a notre studio sous les maquettes de la protostructure, nous avons été attirée par une cellule dont l’espace inférieur était délimité par des plâtres hauts sur trois côtes et par d'autres plus court sur la quatrième, ce qui pouvait représenter une entrée.

Nous avons donc été inspirée par cet endroit et nous avons voulu le délimiter verticalement. Pour cela nous nous sommes appuyées sur notre projet de la phase PLANES qui consistait en deux plans courbes symétriques, et nous avons choisi de reprendre ce phénomène pour ce projet.

Nous avons pris en compte les critiques de la review précédente sans oublier les nouvelles contraintes qui nous avaient étés présentées et nous avons mis en place cette courbe et sa symétrie sur la partie inférieure de la protostructure.

Pour la rigidifier, nous avons commencé par mettre en place deux diagonales sur la partie inférieure où l'on voulait délimiter l’espace. Ces diagonales ont donc rigidifiées la protostructure d’un déplacement latéral. Ensuite, comme on l’avait remarqué dans la phase précédente, l’ajout des liteaux ont rigidifiés notre structure. Nous avons donc décidé de répéter ce phénomène mais en prenant comme base la protostructure. Nous avons donc pu voir la création de ce plan courbe sur les diagonales et l’arrière de la protostructure. Enfin pour nous assurer de la verticalité et de l’horizontalité de la structure avant de la rigidifier, nous avons utilisé plusieurs méthodes précises. Nous avons d’abord utilisé un niveau pour remettre en place la verticalité de la protostructure. Ensuite pour vérifier l’horizontalité du cadre sur lequel on allait poser notre structure et ses deux diagonales, nous avons donc d’abord calculé leur taille trigonométriquement car nous savions que nous les voulions au centre de la protostructure, à un angle de 45* et ensuite nous avons mesuré leur taille sur l’élévation.