WEEK 04 - Texte et Illustration

Par Girardet Victor, 15/03/20

Dans l’architecture, le rapport au corps est un élément essentiel qui définit le choix des espaces. Tout est fait pour que l’homme s’y sente bien et qu’il ne prenne pas conscience de son corps. La dimension des portes, des couloirs, des escaliers et des pièces est étudiée dans ce sens. Mais quelles conséquences cela provoquerait si l’on modifiait ces dimensions pour que les sensations humaines soient bouleversées? C’est dans ce sens que tous mes choix se sont tournés. Pour pénétrer dans la room, on doit franchir une entrée qui respecte les dimensions usuelles (env 80 cm). Puis on entre dans un espace plutôt disproportionné. Avec une dimension de 1m60 sur 2m40, mais un plafond se situant à 4m50, on a la sensation d’être petit. C’est la première prise de conscience de notre corps. Ensuite, on entre dans un des deux couloirs ayant encore des dimensions assez commodes. L’entrée des couloirs a une dimension de 88.5 cm, ce qui reste acceptable pour ne pas se sentir oppressé. Il se ressert par la suite pour atteindre 45 cm (largeur de mes épaules). A ce moment-là, un sentiment opposé au début de l’expérience se manifeste, celui de se sentir grand. Je voulais par ce procédé aider le visiteur à prendre conscience de l'importance des espaces créés et sur le travail et la maitrise dont doit faire preuve un architecte pour lui procurer un sentiment de confort.

La ROOM, comme décrite plus haut, pourrait s’insérer dans une multitude d’endroits différents sans rapport au site. Dans ce sens, j’ai du réfléchir à un moyen de m’ouvrir à la beauté de la mangrove. Pour y parvenir, les parois ne sont pas remplies. Les entretoises, posées dans un espace régulier de 3 cm de vide pour 3 cm de latte, permettent d’offrir une vue vers l’extérieur quand on se situe perpendiculairement à la paroi. De plus, en les disposant de manière aléatoire sur les lattes, je voulais représenter un effet organique. Cet effet est d’autant plus marquant quand la paroi est en contrejour.

La première chose marquante en voyant la ROOM est qu’aucune paroi ne touche le sol. En effet elles s’arrêtent à 10 cm du plancher ce qui créé un interstice. Le regard est dirigé vers le bas mais voyage très rapidement vers le haut et va y rester tout au long de l’expérience. Beaucoup d’éléments attirent le regard vers la hauteur : les parois, les filets de Philéas, ainsi que l’escalier intriguant qui semble flotter dans les airs. Cette attirance vers le haut va inviter les visiteurs à franchir l’obstacle du couloir.

Le dernier élément à mettre en avant est la connexion aux autres projets. Comme vous pouvez le constater sur l’illustration, je suis connecté à quatre projets, mais la connexion la plus importante est celle faite avec le projet de Philéas. On a travaillé en étroite collaboration pour que ses éléments porteurs soient en accord avec mon projet. Je pouvais ainsi fixer mes parois à ses poutres. De plus, j’ai dû construire un escalier qui relie nos deux projets et qui commence l’ascension vers son filet. Pour la construction de cet escalier, j’ai voulu donner plus d’importance aux entretoises et c'est pour cela que les poutres porteuses reposent sur ces dernières. Je reste de cette manière fidèle à l’idée de mon projet que rien ne touche le sol. 



Image Sun Mar 15 2020 17:29:27 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Plan simplifié pour montrer la circulation dans le projet (connexion avec les quatre autres projets) et superposition des élévations.



Image Mon Mar 16 2020 17:40:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Modélisation de l'escalier, vu de face 




Image Mon Mar 16 2020 17:40:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Modélisation de l'escalier, vu légèrement de profil. On peut voir l'utilité des entretoises comme structure porteuse.




Image Mon Mar 16 2020 17:40:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Modélisation du couloir. Les parois latérales paraissent opaques et la paroi frontale est ouverte sur le Rhône. On voit le dessin de l'escalier sur la paroi ce qui attire le visiteur à emprunter le couloir.



Image Mon Mar 16 2020 17:40:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


Modélisation de l'interstice entre les parois et le plancher. Mise à part la structure porteuse tout est surélevé de 10 cm.