• MEASURES_DurigAlex-EmeryLucien

    Par Dürig Alexander, Emery Lucien, 02/11/19
    Du sol boueux d'Evian à l'atmosphère effervescente des studios. Ce qui était au départ inconnu est d'abord devenu un concept spéculatif. De la ligne de la mesure au mètre, on est passé au plan du dessin puis finalement au volume du moule.


    Image Sat Nov 02 2019 18:23:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Fondation et trous que nous observons

    Image Sat Nov 09 2019 12:05:07 GMT+0000 (Greenwich Mean Time)

    Axos de la situation et du trou- Alex Dürig

    Image Sat Nov 02 2019 18:23:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Moule pour la reproduction polygonalisée de notre espace

    Impossible de ne pas se questionner sur le fort contraste entre ces les deux photos au-dessus, bien que l'une soit une représentation de l'autre. Petit à petit, sur tout le long du processus, un fossé a semblé se creuser entre le véritable trou et les représentations, pourtant de plus en plus poussées, que nous en faisions.

    Image Sat Nov 09 2019 12:05:07 GMT+0000 (Greenwich Mean Time)

    Outil de mesure test

    Mesurer nécessite des outils et il n'existe pas d'outil universel capable de tout mesurer. Il est donc important d'utiliser des instruments adéquats pour obtenir un résultat correspondant aux attentes. Parfois il est intéressant de créer l'accessoire manquant pour réaliser des mesures différemment. Chercher à mesurer le vide s'avère être une entreprise délicate, nous sommes en effet plus habitués à mesurer ce qui est plein, ce qui est présent. La démarche choisie a été d'inverser l'intérieur et l'extérieur à l'aide du moulage, rendant plus facile l'observation.

    Image Sat Nov 02 2019 18:23:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Photo de la conception d'un premier moule pour notre modèle hybride

    Image Sat Nov 09 2019 12:05:07 GMT+0000 (Greenwich Mean Time)                                 Résultat du moule hybride à l'argile (2ème modèle)

    La mesure en elle même est un outil qui permet de comprendre et d'aller plus loin. Une cote, une valeur ou une coordonnée est rarement un but en soi mais a généralement beaucoup de chances d'être une étape vers quelque chose de plus poussé, un dessin et des moulages dans notre cas.

    Image Sat Nov 09 2019 12:05:07 GMT+0000 (Greenwich Mean Time)

    Moule réduit, échelle 1:2, "polygonisé"

    Image Sat Nov 09 2019 12:05:07 GMT+0000 (Greenwich Mean Time)

    Dessin du moule simplfié, plus de faces

    Image Sat Nov 09 2019 12:05:07 GMT+0000 (Greenwich Mean Time)

    Moule hybride, "brut"

    Ce jeu d'intérpretations que laisse la mesure, tant dans les moulages que dans le dessin, nous fait penser au Landart. Les perceptions entre ce qui est de l'ordre du très grand ou du très petit, entre ce qui est brut ou lisse, et des formes nous laissent en suspension, perplexe quant à ce que nous appelons réalité.

    Image Mon Nov 04 2019 00:00:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Mon Nov 04 2019 00:00:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    REUBEN WU FROM AEROGLYPHS AND ARCHIGRAMS (2019)

    Et finalement, le médium choisi a eu des effets secondaires qu'il est intéressant de noter. L'aspect matériel, sorti de son échelle évoque le cadre alpin cerclant le Léman. Le jeu de dimension, l'inversion intérieur extérieur, contribue à l'aspect montagneux de la pièce. Aurait-on pu mesurer le Chablais savoyard à l'aide des mêmes outils agrandis à l'extrême? 

    Image Mon Nov 04 2019 00:26:30 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Alex & Lucien


  • DIGGING UP THE PRESENT

    Par Niederhauser Noemi, 16/10/19

    « Ce monde en genèse est antérieur à la formation des choses individualisées. Si aucune réponse claire et distincte, c’est-à-dire nettement individuée, ne peut combler l’abîme du questionnement poétique, c’est que le poème ouvre sa béance dans les zones préindividuelles du Monde d’où les êtres n’émergent que par « différenciation ». C’est ce mouvement de différenciation créatrice individualisante, donc non totalement défini, délimité, déterminé, que le poète met en oeuvre à partir de son horizon que le sens commun qualifie d’obscur. »

    Jacques Garelli, L’entrée en démesure, Paris, José Corti, 1995, p.128


    Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)


    Naturer: l’entrée en démesure

    Une technè-sensible

    L’entrée en démesure: ce titre sonne comme un appel, une attirance, une aspiration. Un espoir. Non pas qu’il s’agisse de mettre en oeuvre ou de défendre un pouvoir démesuré, un pouvoir illimité s’exerçant par le moyen d’instruments de mesure de plus en plus perfectionnés, mais plutôt de se rendre capables d’accueillir la démesure du naturer, de ce qui, des corps, échappe à la mesure, et les inscrit dans le mouvement d’un écart cosmique. C’est à la possibilité d’accueillir cette démesure que nous invite Garelli lorsque, plutôt que de concentrer son attention sur les objets du monde envisagées comme déjà donnés, il tente de nous rendre sensible au mouvement de leur émergence. C’est aussi cette possibilité que nous avons essayé de penser et d’imaginer en tentant de reformuler la question de la technique par-delà ou en-deçà du partage nature/culture, c’est-à-dire par-delà ou en-deçà toute rupture anthropocentrique. La technique n’est pas ce qui vient s’opposer à une nature pour instituer le règne d’une humanité coupée du mouvement cosmique, elle exprime au contraire l’articulation de trames d’espaces et de temps, l’invention de modes de vie, l’ouverture de champs de possibles. Cette articulation ne répond pas du pouvoir ni de la volonté de l’homme mais s’ouvre d’abord depuis l’écart sensible et mouvant du naturer, écart qui échappe à toute mesure.

    David gé Bartoli, Sophie Gosselin, Le toucher du monde: technique du naturer, Editions Dehors, 2019, p.377


    phase measures: DIGGING UP THE PRESENT

    Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)

    DIGGING UP THE PRESENT, Day 1: the team


    Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)

    DIGGING UP THE PRESENT, Day 1: the tools


    Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)

    DIGGING UP THE PRESENT, Day 1: the team, the tools, the weather, the site: Parc de La Grange au Lac, Evian


     















  • Digging up the Future

    Par Hausel Anna, Ozhiganova Anna, Sills Sophie, 15/10/19

    On Site


    TUESDAY MORNING

    We took the boat at 7:40 to get to Evian to have the time to take our measures.

    Image Tue Oct 15 2019 19:30:32 GMT+0200 (CEST)

    The sunrise and the protostructure.


    We discovered the protostructure and last year's node.

    Image Tue Oct 15 2019 19:30:32 GMT+0200 (CEST)

    The nodes and the visible foundations.


    Our measuring tools : body part: Sophie's foot, object from surrounding: chestnut, verb: to pull.

    Image Tue Oct 15 2019 19:30:32 GMT+0200 (CEST)

    The chestnut and Sophie's foot next to the visible foundation.


    Our last measuring tool: time. We measured this by when one of us started hurting.

    Image Tue Oct 15 2019 19:30:32 GMT+0200 (CEST)
    Our performance sentences along with the moments they mark.


    We dug a hole around the foundations to explore how it was made.

    Image Tue Oct 15 2019 19:30:32 GMT+0200 (CEST)

    The before and after of the digging of the foundation, with our tool of measurement.


    SUNDAY MORNING

    After a small sprint to get to the boat at 9:25 (not at 9:45 like Anna H. remembered) we embarked on the journey to discover the effect the rainy weather had had on our on-site plaster cast.

    Image Wed Nov 06 2019 10:13:50 GMT+0100 (CET)

    The cast.


    To move the plaster we had to make the choice of cutting off a corner.

    Image Sun Oct 20 2019 12:45:42 GMT+0200 (CEST)

    Various pieces of plaster.


    The full process of plastering the foundations can be summarised by five verbs: mixing, applying, drying, scraping and pulling.

    Video of the stages of casting.


    We were diversely affected by the process.

    Image Sun Oct 20 2019 12:45:42 GMT+0200 (CEST)

    Sophie's hands and Anna H.'s legs.

    The process had various effects on our senses

    Anna H.: smell_wet grass, touch_smooth mud and dry dirt, taste_bitter dirt covered concrete, sight_raindrops on my camera, sound_the ping of raindrops on my umbrella.

    Anna O.: smell_humidity, touch_tiring, sight_messy, sound_foggy, taste_adventure.

    Sophie S.:smell_ fresh, touch_new, taste_raw, sight_dramatic , sound_drops.


    We found the Great Mosque of Djenne that reminds us of the project.

    Image Sat Oct 19 2019 18:00:24 GMT+0200 (CEST)

    The Great Mosque, Djenne, Mali, 1907


    The whole process made us reflect upon measures as a project:

    Are we digging up the past, the present or the future?


    In Studio


    CODEX AND CONCEPT

    “When Lewis Carroll started to write, he sent his protagonist down to the rabbit-hole without any plan for what would happen thereafter. While writing he constantly added new ideas, “which seems to grow of themselves upon the original stock”.” -Codex Measures: Postface (p.65-66)


    Future and past intertwining; the old sprouting the new, yet also the new redefining the old. Digging up the past, but also the present and the future. Casting the interstice from above; instead of looking at the present - the newly dug ground - we are looking at the past: cement touching wood. Nevertheless the space above the (w)hole is the future, measuring the end of the natural progression of filling it up. Unlike for Carroll, the end of the story is known, but the beginning is still to be discovered. A complex hybrid of a geometrically constructed polyhedron of the interstice in contrast with the organic can emerge. An onsite cast, which seems to  “grow of [itself] upon the original stock” - in this case, onto a clean studio plaster cast, - yet it is the inverse: the rest of the plaster growing downward from the weathered material. Future and past interlaced, placed upon present.


    PLASTER CASTING THE (W)HOLE

    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    Making of the first plaster.


    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    The result.


    PLASTER CASTING THE HYBRID

    I. Understanding the onsite plaster

    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    Mapping the plaster.


    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    The plaster, mapped (Axonometry by Anna H., Monge and Coupes by Sophie).


    II. Securing the connection

    The idea to support the organic plaster within the mold was to drill into it and add metal bars.

    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    Brainstorming.


    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    The hybrid mold.


    III. Recasting

    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    The process of the plaster drying was visible to the naked eye.


    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    The hybrid.


    LETTING TIME TAKE ITS TOLL (a scenario of destruction)

    Time passes. It will take everything, eventually. It will act upon the Proto-Structure.

    Rot, mould, insects and humidity infest wood, rust corrodes screws. The weight of the structure itself will become too heavy and start to break and fall, the pull of gravity being too strong. Animals will repossess the space, reappropriating the project. By the end of times it will be only splinters and decomposition. The only remaining part will be the underground ciment foundations, keeping its rock-like composition. 

    Maybe future archeologists will dig them up and make theories of our primitive society.

    Image Wed Nov 06 2019 09:50:00 GMT+0100 (CET)

    https://pxhere.com/en/photo/1153297


    How does the future define our present and past?

  • CRAFT_le sol du Panthéon_maquettes & dessins_II

    Par Emery Lucien, 13/10/19

    PHASE CRAFT - SEMAINE 4

    Durant ces dernières semaines, il s'est agit de transposer la forme réalisée précédemment en baguette de bois à un nouveau matériau: le plâtre.


    Image Sun Oct 13 2019 20:00:57 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Image Sun Oct 13 2019 20:00:57 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    cutter follows the pencil on the bumpy road he traced on the cardboard_ white glue drops on the edges_ plaster meets water_ fingers mix then become dirty_ mould filled, mission dutifully fulfilled_



    Image Sun Oct 13 2019 20:43:55 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Niels et Lucien


  • CRAFTS_le sol du Panthéon_plâtrer

    Par Bonnet Iciar, Bussy Léane, Couelle Jeanne, de Huu Audrey, Deshayes Charlotte, Divonre Lisa, Dürig Alexander, Fleischer Adrien, Hajoubi Youssra, Hausel Anna, Lam Kenneth, Ozhiganova Anna, Paidoussis Léa, Perrin Raphaël, Sills Sophie, Von Flüe Oriane, 05/10/19

    Plâtrant pour la première fois, nous avons décidé de travailler tous ensemble pour être plus efficace. Nous avons formé organiquement trois groupes pour chacun des processus requis: préparation du plâtre et mélange de la matière, écoulement et homogénéisation de la forme. 


    Image Sat Oct 05 2019 13:58:31 GMT+0200 (CEST)

    Préparation du plâtre et mélange


    Image Sat Oct 05 2019 13:58:31 GMT+0200 (CEST)

    Coulée du plâtre dans les moules


    Image Sat Oct 05 2019 13:58:31 GMT+0200 (CEST)

    Lissage de la surface à la règle


    Déroulement du processus en entier