• Negative Space

    Par Bovy Cyril, de Huu Audrey, Ornigg Niels, Rey Loïc, 24/11/19

    On se regarde, l’air un peu dubitatif face à cette « vague » imposante sans savoir sous quel angle la regarder. On fixe le sol puis le ciel, comme si on recherchait des choses là ou il n’y en avait pas. Je tourne lentement la tête, et soudain un mot émerge tranquillement au milieu du flot de pensées qui m’assaille. J’exprime ma pensée aux autres qui semblent un peu sceptiques. Freiné dans mon élan, je m’arrête puis reprends lentement mon manège de réflexion…



    Image Sun Nov 24 2019 22:08:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    la courbe du Rolex Learning Center semble continuer sous terre...





    Image Fri Nov 29 2019 20:18:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    premières esquisses et idées sur le projet


    Image Sun Dec 01 2019 17:31:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    dessin en Monge de la structure


    Image Fri Nov 29 2019 20:18:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    photo de la maquette en 1:5 et son négatif



    Image Sun Dec 01 2019 17:31:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    axonométrie éclatée de la structure



    Image Sun Nov 24 2019 22:08:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    moule de la structure 




    Image Sun Dec 01 2019 15:12:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    maquette avec plâtre



    Image Sun Dec 01 2019 17:31:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    dessin maquette avec plâtre



    Image Fri Nov 29 2019 20:18:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    montage de la structure 1:1



    Image Sun Dec 01 2019 15:39:32 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Structure 1:1 sur le site du RLC





    Tree house constantia

    Tree house Constantia, Malan Vorster Architecture Interior Design

    https://www.behance.net/gallery/78322237/Tree-HouseConstantia


  • SYNTHÈSE PLANES

    Par Bovy Cyril, de Huu Audrey, Ornigg Niels, Rey Loïc, 24/11/19

    01.12.2019

                                                              Cyril Bovy, Audrey De Huu, Niels Ornigg, Loïc Rey

     

    PLANES SYNTHESE

     

     Dans cette phase PLANES, il nous a été demandé de développer une structure en gardant à l’esprit les recherches et acquis de la phase précédante, tout en s’inspirant du site du Rolex Learning Center. Notre projet actuel repose sur deux données spatiales, la verticalité et l’horizontalité. En effet, nous avons pris en considération la phase MEASURES pour déterminer notre plan vertical, notre horizontalité étant définie par le RLC. 

     Durant MEASURES, nous avons étudié les fondations d’une protostructure. De ce fait, nous avons révélé au grand jour une partie ordinairement invisible. En effet, nous nous sommes munis de plâtre pour remplir l’interstice creusé sur le site et ainsi créer un négatif du trou creusé. 

     La structure est basée sur l’étude de la vision transversale du site, de sa transparence et des ouvertures cylindriques caractéristiques du bâtiment. Nous avons joué sur la notion de négatif et d’inversion pour développer notre projet. La vision humaine est également une partie majeure de notre réflexion, étant donné l’échelle réelle. C’est pourquoi nous avons développé une structure accessible, dans laquelle on peut entrer et observer depuis l’intérieur l’espace vide, que nous avons disposé à hauteur des yeux. En effet, la structure est composée de sorte à ce que la base du haut et celle du bas soient reliées par 4 poteaux centraux, qui laissent une ouverture de 50 centimètres entre les éléments verticaux du haut et du bas, disposés sur tout le pourtour. Les éléments les plus petits de la partie basse de la structure sont inexistants et permettent de ce fait d’entrer dans notre construction. Cette disposition nous permet également de marquer le niveau de la terre, les éléments invisibles indiquant le niveau du sol duquel part l’inclinaison de l’ouverture cylindrique du RLC. 

     La verticalité a été créé à partir de nos recherches sur le vide interstitiel de la phase précédante, en rendant la partie sous terre visible, ainsi qu’en recréant la courbe choisie du RLC par son négatif, en symbiose avec l’horizontalité. C’est cette jonction entre ces deux données spatiales qui dirige notre projet. Nous avons créé un contraste vide-plein dans notre structure, en rendant visible les ouvertures du RLC jusqu’au sol, et en rendant transparent le bâtiment lui-même, représenté par son inclinaison.

     La partie haute et la partie basse constituant le plan horizontal de notre structure sont formées d’une trame orthogonale, dont le quadrillage est inspiré des marques de coffrage visibles sur le Rolex Learning Center. À cette base s’ajoute des barres de hauteurs différentes verticalement disposées afin d’exprimer l’inclinaison de l’ouverture cylindrique choisie.

     Le concept de notre projet repose principalement sur l’inversion et sur ce jeu entre négatif et positif. Dans un futur hypothétique, notre réalisation pourrait être prolongée en s’axant sur la lumière et les ombres créées par notre structure, pouvant être très intéressantes à analyser pour approfondir notre projet. 

        



    Image Sun Nov 24 2019 21:56:48 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




  • RECYCLING UP THE PRESENT

    Par de Huu Audrey, Ornigg Niels, 04/11/19


    "Study nature, love nature, stay close to nature. It will never fail you" - Frank Lloyd Wright -

    En arrivant sur le site d'Evian, la première chose qui nous a sauté aux yeux est l'harmonie que dégage ce lieu. Les structures sont en cohabitation parfaite avec la nature et l'environnement dans lequel elles évoluent. 

    Durant toute la phase, nous avons gardé en tête cette idée d'équilibre et de respect de l'environnement, notamment en réutilisant le plus possible le matériel pour différentes configurations. 

    La première partie de cette phase consistait en une action physique, presque intrusive sur le site d'Evian. Le but étant d'analyser les fondations de la structure, la prise de mesures était une étape primordiale. Pour ce faire, nous nous sommes munis d'instruments conventionnels ou non, dans le but d'avoir un maximum de données à travailler. 


      MEASURES_NN_dehuuaudrey_234   MEASURES_NN_dehuuaudrey_235   MEASURES_NN_dehuuaudrey_236

    dirty hands, smell of rain, wet shirts, grey sky, fresh mud, wind brushing our skins, taste of adventure 


    "If something can be designed, it is no longer uncertain" - Peter Eisenman - 


    Ayant maintenant toutes nos mesures en poche et un plâtre représentant notre interstice, nous sommes prêts à oeuvrer. 

    S'en suit un travail de simplification de ces mesures complexes et quelques peu subjectives. En effet, comme le mentionne le codex "s'emparer de la donnée complexe, confuse, parfois même insaisissable pour la projeter". Notre but ici étant d'alléger et d'apporter une compréhension commune de notre interstice. Nous nous sommes totalement réapproprié les mesures et le site.

    Pour ce faire, nous avons réalisé un panel de dessins et deux moules en plâtre représentant différents niveaux d'abstractions. 



           MEASURES_NN_dehuuaudrey_110    MEASURES_NN_dehuuaudrey_111

    Axonométrie, plan, élévations, perspective de l'interstice, Audrey de Huu


                                   MEASURES_NN_orniggniels_112

    Perspective, Niels Ornigg


    Dans la réalisation de nos objets, nous avons mis un point d'honneur sur la récupération des matériaux, notamment en construisant notre second moule à partir d'un maximum d'éléments du premier, réutilisant les pièces de cartons et les contreforts en bois.


      MEASURES_NN_dehuuaudrey_237   MEASURES_NN_dehuuaudrey_238   MEASURES_NN_dehuuaudrey_240

    wind blowing, golden hour, sticky hands & toxic smell, bittersweet days





                      MEASURES_NN_dehuuaudrey_230

    Réappropriation de notre interstice sous forme de pièces de plâtre, simple et hybride 


    En plus d'analyser la structure, nous avons également mis en place une stratégie de démontage spéculative en accord avec notre concept. C'est pourquoi, après avoir enlevé chaque poutre de bois, nous aimerions replanter des arbres à la place des fondations, de préférence des châtaigniers poussant en automne, afin de redonner toute sa splendeur au site et de ne pas perdre cette harmonie créée avec la nature. Les poutres de bois utilisées dans la construction serviraient d'une part à créer du compost pour la croissance des arbres et d'autre part, à en faire des pellets dans le but de chauffer les maisons le froid arrivant à grand pas. 



                                                         MEASURES_NN_oriniggniels_113

    Stratégie de démontage, élévations, Niels Ornigg


    Tout au long de cette phase, nous nous sommes posés beaucoup de questions sur l'espace, sa conception et la manière dont on le perçoit. C'est pourquoi, en retour, nous vous renvoyons à une interrogation de Bernard Tschumi: 

    "If space is a material thing, does it have boundaries?" 

  • CRAFTS_le sol du Panthéon_plâtrer

    Par Bonnet Iciar, Bussy Léane, Couelle Jeanne, de Huu Audrey, Deshayes Charlotte, Divonre Lisa, Dürig Alexander, Fleischer Adrien, Hajoubi Youssra, Hausel Anna, Lam Kenneth, Ozhiganova Anna, Paidoussis Léa, Perrin Raphaël, Sills Sophie, Von Flüe Oriane, 05/10/19

    Plâtrant pour la première fois, nous avons décidé de travailler tous ensemble pour être plus efficace. Nous avons formé organiquement trois groupes pour chacun des processus requis: préparation du plâtre et mélange de la matière, écoulement et homogénéisation de la forme. 


    Image Sat Oct 05 2019 13:58:31 GMT+0200 (CEST)

    Préparation du plâtre et mélange


    Image Sat Oct 05 2019 13:58:31 GMT+0200 (CEST)

    Coulée du plâtre dans les moules


    Image Sat Oct 05 2019 13:58:31 GMT+0200 (CEST)

    Lissage de la surface à la règle


    Déroulement du processus en entier

  • CRAFTS _le sol du Panthéon_maquettes & dessin

    Par de Huu Audrey, Divonre Lisa, 20/09/19

    Représentation du sol du Panthéon


    "It doesn't mean anything unless you want to make it mean something"  -Charles Bukowski- 


    Cette citation de Charles Bukowski a du sens pour ce projet, étant de recréer le sol légèrement convexe du Panthéon. Pour ce faire, chaque groupe a dû recréer avec différentes techniques de matérialisation un fragment de ce sol.

    Chaque fragment reste certes intéressant individuellement mais fait d'autant plus sens lorsque les pièces sont regroupées en une seule et unique oeuvre. C'est à ce moment-là que nous visualisions finalement ladite déformation. 


    Lors de cette phase, nous sommes passées par plusieurs étapes en utilisant des techniques variées pour représenter au mieux notre fragment. Croquis, dessins techniques, maquettes, moules et pièces de plâtre ont remplis nos jours et nos nuits. 


                                                   CRAFTS_NN_dehuuaudrey_206

    Axonométrie du moule horizontale, Audrey de Huu

    Graphite Smell, Touch of Imperfections, Black&White Vision, Whispering Voices, Taste of Accomplishment    


    Enregistrement audio de la réalisation d'un croquis  

         

     Smell Paper, Touch Soft, Sight not Precise enough, Sound Scrapping, Taste Acid, Headache Tension & Relief                


                                                                   Image Sun Oct 13 2019 19:53:15 GMT+0200 (CEST)

    moulage du plâtre en groupe




                                        Image Mon Oct 07 2019 16:58:00 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
    Maquette de bois, vue de face 



    Inspiration architecturale en lien avec notre projet

                                                                       cross#towers

    BIG Architects, cross # Towers, Séoul

    https://www.archdaily.com/231645/cross-towers-big/yon__image-by-big_12


    Nous avons eu beaucoup d'interrogations suite à la citation de Bukowski et sa relation avec notre travail. Cette réflexion nous  a amené à nous poser la question suivante:

    Quel sens aurions-nous sans les autres?