• A room made of two

    Par Ornigg Niels, 22/03/20

    ***

    "Il s'agit d'opposer à l'abstraction du plan un espace bâtit qui ne soit pas simplement compréhensible géométriquement, mais accessible à l'expérience sensible. Le problème, c'est que pour ouvrir cet accès, il faut forcer l'orientation du corps pour contrôler sa perception."

                                                                                                                                              Alice-Codex, p.66, Sebastien Grosset

    ***

    LE SITE


    image                                                      Le site de la Mangrove au bord du Rhône à Genève


    Le site de la Mangrove est très parlant et m'as beaucoup intéressé car il y a beaucoup de lumière et que l'espace est très ouvert.


    LA PROTOSTRUCTURE


                            Image Sat Mar 28 2020 17:17:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                  Image Sat Mar 28 2020 17:17:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   

                              Jonction du bas                                                                                 Jonction du haut


    La protostructure joue un rôle important dans mon projet car elle tient le tout, elle crée aussi notamment un lien entre tous les projets. Les jonctions qu'elle a avec ma structure sont certes petites mais importantes. J'ai donc créé ma room directement dedans, ce qui donne un effet de symbiose entre celles-ci. 


    LE PROJET


    Image Sun Mar 22 2020 10:56:11 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)                                                    Image Sun Mar 29 2020 16:02:17 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                                                          Structure complète, 1:10


    Nous remarquons ci-dessus que la transparence entre les deux murs latéraux crée un contraste important entre l'intériorité et l'extériorité. La partie supérieure est aussi orientée de cette façon de sorte à créer cet effet de dualité dans toutes les directions. De plus, si nous regardons en bas, la même technique est utilisée et cela renforce encore plus cette idée de coexistence entre les deux espaces.

    Le projet se trouve à 50cm au dessus du premier niveau de la protostructure, cela permet donc d'être parfaitement en relation avec l'agencement de plateformes qui s'y trouve devant.      


                                       

    CONTRASTE/DUALITÉ


    Image Sun Mar 22 2020 13:39:55 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale) Image Sun Mar 22 2020 12:43:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

        Image Sun Mar 29 2020 15:21:13 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

                                             vue depuis l'extérieur                        vue depuis l'intérieur


    Nous pouvons voir à travers ces deux images que la perception de l'espace change en fonction de notre position dans la pièce.

    En effet, quand nous rentrons dedans, la pièce semble fermée et nos mouvements en son sein semblent contraints. Mais une fois que nous nous retournons, nous percevons l'extérieur et notre esprit se libère.


                  
                    Image Sun Mar 22 2020 15:21:09 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)               Image Sun Mar 22 2020 12:43:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)             

                                On entre dans la pièce                                                                     On sort de la pièce



    LES DESSINS

                                                                         

    Image Sat Mar 28 2020 20:28:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                         Axonométrie 1:10


    Image Sat Mar 28 2020 20:28:21 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                                           Plan, élévation et perspective 1:20

            Image Sat Mar 28 2020 17:05:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)        

                                                                           Monge avec Rhino 6  

    Image Sat Mar 28 2020 17:05:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

                                                                          Axonométrie et détails constructifs avec Rhino 6

                                                         Image Sun Mar 29 2020 17:14:55 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)
                                                         Vues intérieures et extérieures en perspective



    Nous pouvons voir sur la dernière planche que j'ai travaillé en parallèle avec Sophie et son projet, celui-ci est très important car sans lui nous ne pouvons pas entrer dans la pièce et par conséquent mon projet n'aurait aucun sens. J'ai décidé de travailler avec elle car le mouvement que cela génère dans la protostructure est très intéressant et passionnant.

    *** 

    "Ce qui importe pour l'orientation du spectacle, ce n'est pas mon corps tel qu'il est en fait, comme chose dans l'espace objectif, mais mon corps comme système d'actions possibles, un corps virtuel dont le "lieu" phénoménal est défini par la tâche et par sa situation. Mon corps est là où il a quelque chose à faire."

                                                                                                Le Corbusier, Le Modulor. Réédition facsimilisée de l'édition originale. Birkhäuser,2000,vol.1,p.297


    ***


  • Intertwined planes

    Par de Huu Audrey, Ornigg Niels, 17/12/19

    Des plans qui s'entremêlent, fusionnent, convergent. 


    Une cellule, similaire à ses voisines, mais possédant une topographie unique.


    C'est, en premier lieu, par l'étude de la topographie que nous avons investigué l'espace offert par notre module. En effet, c'est un plâtre la constituant qui nous a initialement intrigué, de part sa pente. Cette dernière allait, dans sa continuité, traverser le premier niveau horizontal créé par la protostructure mais aussi être bloquée par un autre élément topographique.


    SCAFFOLDING_NN_dehuuaudrey_M4

    continuité de la pente


    Nous avons donc remarqué qu'en continuant la pente depuis un point situé au centre de la protostructure, celle-ci étant bloqué par la topographie en un point précis. Nous l'avons par la suite précisé à l'aide de différents dessins. 

    De ce point, nous avons fait partir 4 baguettes de bois, reliant les 4 coins de la protostructure. En effet, le module en lui-même suggère des cadres, de part ses éléments verticaux et horizontaux. 

    C'est à ce moment que la phase précédente, PLANES, fait echo. Durant cette dernière, nous avons investigué le Rolex Learning Center, et notamment l'inclinaison d'une ouverture circulaire spécifique, nous permettant de créer une structure "l'encadrant" et offrant une observation propre de l'inclinaison. 


    PLANES_NN_reyloic_206

    PLANES


    Les baguettes, partant toutes du même emplacement, forment un point de fuite traversant le premier plan horizontal suggéré par la protostructure et marquent le plan vertical en rejoignant ses 4 extrémités. 



    SCAFFOLDING_NN_dehuuaudrey_M2

    point de fuite


    Nous avons donc mis en avant ces deux plans horizontaux et verticaux, la façon dont ils s'intersectent et dont les baguettes les traversent. 

    Pour amplifier cet effet, nous avons ajouté un second plan vertical, similaire au premier, stoppant les baguettes passant au dessus du deuxième niveau horizontal. Ce plan garde sa position grâce à la gravité, tout comme le faisait l'élément supérieur de notre PLANES. 


    SCAFFOLDING_NN_dehuuaudrey_M3

    structure finale


    SCAFFOLDING_NN_dehuuaudrey_203



    SCAFFOLDING_NN_dehuuaudrey_M1


    investigation des matériaux et précision du point de passage



    SCAFFOLDING_NN_dehuuaudrey_202

    structure finale



    Nos projets reposent sur une topographie particulière, que deviendraient-ils dans une topographie différente, plus proche d'un site réel? 



    light pyramid sculpture - chris clavio


    Light Pyramid Sculpture - Chris Clavio 

    https://www.clavionline.com/2013/03/light-pyramid/


  • Negative Space

    Par Bovy Cyril, de Huu Audrey, Ornigg Niels, Rey Loïc, 24/11/19

    On se regarde, l’air un peu dubitatif face à cette « vague » imposante sans savoir sous quel angle la regarder. On fixe le sol puis le ciel, comme si on recherchait des choses là ou il n’y en avait pas. Je tourne lentement la tête, et soudain un mot émerge tranquillement au milieu du flot de pensées qui m’assaille. J’exprime ma pensée aux autres qui semblent un peu sceptiques. Freiné dans mon élan, je m’arrête puis reprends lentement mon manège de réflexion…



    Image Sun Nov 24 2019 22:08:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    la courbe du Rolex Learning Center semble continuer sous terre...





    Image Fri Nov 29 2019 20:18:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    premières esquisses et idées sur le projet


    Image Sun Dec 01 2019 17:31:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    dessin en Monge de la structure


    Image Fri Nov 29 2019 20:18:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    photo de la maquette en 1:5 et son négatif



    Image Sun Dec 01 2019 17:31:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    axonométrie éclatée de la structure



    Image Sun Nov 24 2019 22:08:25 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    moule de la structure 




    Image Sun Dec 01 2019 15:12:40 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    maquette avec plâtre



    Image Sun Dec 01 2019 17:31:28 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    dessin maquette avec plâtre



    Image Fri Nov 29 2019 20:18:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    montage de la structure 1:1



    Image Sun Dec 01 2019 15:39:32 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Structure 1:1 sur le site du RLC





    Tree house constantia

    Tree house Constantia, Malan Vorster Architecture Interior Design

    https://www.behance.net/gallery/78322237/Tree-HouseConstantia


  • SYNTHÈSE PLANES

    Par Bovy Cyril, de Huu Audrey, Ornigg Niels, Rey Loïc, 24/11/19

    01.12.2019

                                                              Cyril Bovy, Audrey De Huu, Niels Ornigg, Loïc Rey

     

    PLANES SYNTHESE

     

     Dans cette phase PLANES, il nous a été demandé de développer une structure en gardant à l’esprit les recherches et acquis de la phase précédante, tout en s’inspirant du site du Rolex Learning Center. Notre projet actuel repose sur deux données spatiales, la verticalité et l’horizontalité. En effet, nous avons pris en considération la phase MEASURES pour déterminer notre plan vertical, notre horizontalité étant définie par le RLC. 

     Durant MEASURES, nous avons étudié les fondations d’une protostructure. De ce fait, nous avons révélé au grand jour une partie ordinairement invisible. En effet, nous nous sommes munis de plâtre pour remplir l’interstice creusé sur le site et ainsi créer un négatif du trou creusé. 

     La structure est basée sur l’étude de la vision transversale du site, de sa transparence et des ouvertures cylindriques caractéristiques du bâtiment. Nous avons joué sur la notion de négatif et d’inversion pour développer notre projet. La vision humaine est également une partie majeure de notre réflexion, étant donné l’échelle réelle. C’est pourquoi nous avons développé une structure accessible, dans laquelle on peut entrer et observer depuis l’intérieur l’espace vide, que nous avons disposé à hauteur des yeux. En effet, la structure est composée de sorte à ce que la base du haut et celle du bas soient reliées par 4 poteaux centraux, qui laissent une ouverture de 50 centimètres entre les éléments verticaux du haut et du bas, disposés sur tout le pourtour. Les éléments les plus petits de la partie basse de la structure sont inexistants et permettent de ce fait d’entrer dans notre construction. Cette disposition nous permet également de marquer le niveau de la terre, les éléments invisibles indiquant le niveau du sol duquel part l’inclinaison de l’ouverture cylindrique du RLC. 

     La verticalité a été créé à partir de nos recherches sur le vide interstitiel de la phase précédante, en rendant la partie sous terre visible, ainsi qu’en recréant la courbe choisie du RLC par son négatif, en symbiose avec l’horizontalité. C’est cette jonction entre ces deux données spatiales qui dirige notre projet. Nous avons créé un contraste vide-plein dans notre structure, en rendant visible les ouvertures du RLC jusqu’au sol, et en rendant transparent le bâtiment lui-même, représenté par son inclinaison.

     La partie haute et la partie basse constituant le plan horizontal de notre structure sont formées d’une trame orthogonale, dont le quadrillage est inspiré des marques de coffrage visibles sur le Rolex Learning Center. À cette base s’ajoute des barres de hauteurs différentes verticalement disposées afin d’exprimer l’inclinaison de l’ouverture cylindrique choisie.

     Le concept de notre projet repose principalement sur l’inversion et sur ce jeu entre négatif et positif. Dans un futur hypothétique, notre réalisation pourrait être prolongée en s’axant sur la lumière et les ombres créées par notre structure, pouvant être très intéressantes à analyser pour approfondir notre projet. 

        



    Image Sun Nov 24 2019 21:56:48 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




  • RECYCLING UP THE PRESENT

    Par de Huu Audrey, Ornigg Niels, 04/11/19


    "Study nature, love nature, stay close to nature. It will never fail you" - Frank Lloyd Wright -

    En arrivant sur le site d'Evian, la première chose qui nous a sauté aux yeux est l'harmonie que dégage ce lieu. Les structures sont en cohabitation parfaite avec la nature et l'environnement dans lequel elles évoluent. 

    Durant toute la phase, nous avons gardé en tête cette idée d'équilibre et de respect de l'environnement, notamment en réutilisant le plus possible le matériel pour différentes configurations. 

    La première partie de cette phase consistait en une action physique, presque intrusive sur le site d'Evian. Le but étant d'analyser les fondations de la structure, la prise de mesures était une étape primordiale. Pour ce faire, nous nous sommes munis d'instruments conventionnels ou non, dans le but d'avoir un maximum de données à travailler. 


      MEASURES_NN_dehuuaudrey_234   MEASURES_NN_dehuuaudrey_235   MEASURES_NN_dehuuaudrey_236

    dirty hands, smell of rain, wet shirts, grey sky, fresh mud, wind brushing our skins, taste of adventure 


    "If something can be designed, it is no longer uncertain" - Peter Eisenman - 


    Ayant maintenant toutes nos mesures en poche et un plâtre représentant notre interstice, nous sommes prêts à oeuvrer. 

    S'en suit un travail de simplification de ces mesures complexes et quelques peu subjectives. En effet, comme le mentionne le codex "s'emparer de la donnée complexe, confuse, parfois même insaisissable pour la projeter". Notre but ici étant d'alléger et d'apporter une compréhension commune de notre interstice. Nous nous sommes totalement réapproprié les mesures et le site.

    Pour ce faire, nous avons réalisé un panel de dessins et deux moules en plâtre représentant différents niveaux d'abstractions. 



           MEASURES_NN_dehuuaudrey_110    MEASURES_NN_dehuuaudrey_111

    Axonométrie, plan, élévations, perspective de l'interstice, Audrey de Huu


                                   MEASURES_NN_orniggniels_112

    Perspective, Niels Ornigg


    Dans la réalisation de nos objets, nous avons mis un point d'honneur sur la récupération des matériaux, notamment en construisant notre second moule à partir d'un maximum d'éléments du premier, réutilisant les pièces de cartons et les contreforts en bois.


      MEASURES_NN_dehuuaudrey_237   MEASURES_NN_dehuuaudrey_238   MEASURES_NN_dehuuaudrey_240

    wind blowing, golden hour, sticky hands & toxic smell, bittersweet days





                      MEASURES_NN_dehuuaudrey_230

    Réappropriation de notre interstice sous forme de pièces de plâtre, simple et hybride 


    En plus d'analyser la structure, nous avons également mis en place une stratégie de démontage spéculative en accord avec notre concept. C'est pourquoi, après avoir enlevé chaque poutre de bois, nous aimerions replanter des arbres à la place des fondations, de préférence des châtaigniers poussant en automne, afin de redonner toute sa splendeur au site et de ne pas perdre cette harmonie créée avec la nature. Les poutres de bois utilisées dans la construction serviraient d'une part à créer du compost pour la croissance des arbres et d'autre part, à en faire des pellets dans le but de chauffer les maisons le froid arrivant à grand pas. 



                                                         MEASURES_NN_oriniggniels_113

    Stratégie de démontage, élévations, Niels Ornigg


    Tout au long de cette phase, nous nous sommes posés beaucoup de questions sur l'espace, sa conception et la manière dont on le perçoit. C'est pourquoi, en retour, nous vous renvoyons à une interrogation de Bernard Tschumi: 

    "If space is a material thing, does it have boundaries?"