Atmosphères

Par Ozhiganova Anna, 29/05/20

avec Célia Feole, Konstantinos Dikaros, Maël Zahaf  (studio Pretolani)





Se plonger, explorer, découvrir… le projet nous invite à ouvrir nos sens et observer. Observer ce qui nous entoure, mais aussi observer ce que nous ressentons. Atmosphère, ambiance, caractère… nos perceptions varient, nos sensations et émotions également. Expérience individuelle.



Image Fri May 29 2020 15:36:54 GMT+0300 (MSK)


"ATMOSPHERES, Architectural Environments, Surrounding Objects"  -  Peter ZUMTHOR



C'est donc l'atmosphère du projet qui va nous intéresser tout du long de nos recherches. Nous approchons le sujet à travers les écrits de l'architecte suisse Peter Zumthor : "ATMOSPHERES, Architectural Environments, Surrounding Objects".

L'architecte y aborde les différents points qui influencent notre perception de l'architecture. Material Compatibility, The sound and the temperature of a space, surrounding objects, tension between interior and exterior, levels of intimacy, ou encore the light on things sont autant de chapitres qui trouve leur place dans l'ouvrage. 


Chacun de nous va alors se concentrer sur un de ces points qui contribuent à l'atmosphère d'un lieu et qui génèrent ressentis et émotions.




Diplodomus as a human environnement


''and the building becoming part of people’s lives'' - ZUMTHOR



Image Fri May 29 2020 15:36:54 GMT+0300 (MSK)

jour


Image Fri May 29 2020 15:36:54 GMT+0300 (MSK)

nuit



La HOUSE  n’est plus un projet défini par ses qualités spatiales et constructives. On essaie de l’imaginer habité, en anticipant comment les visiteurs  pourraient occuper  cet espace. Pour certains il n’est qu’un point de passage, pour d’autres un lieu de repos, lecture, visionnage de cinéma..Un lieu qu’on frequente..Un lieu avec lequel se créent   des liens personnels..

 «And perhaps one of the buildings will come back to them 25 years later, involuntarily, and they’ll remember a corner, a street, a square...»   




Lumière et ouverture


''I spent five minutes or so looking at the actual appearance of things in my living-room. What the light was like. And it was great! I’m sure you’ve had the same experience. Where and how the light fell. Where the shadows were. And the way the surfaces were dull or sparkled or had their own depth.''  - ZUMTHOR



Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)


Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)

Promenade


L’espace est lumineux. Les rayons se créent un chemin dans les interstices. Ils jouent et interagissent avec les différents matériaux qui les laissent les traverser ou non. Ils se voient parfois filtrés, parfois réfléchis. Des ombres apparaissent. La lumière domine.

L’espace est ouvert, la vue dégagée. L’extérieur se mêle à l’intérieur, tous deux se répondent. Un flou s’installe. Suis-je dedans ? La transparence se veut omniprésente.

L’espace est grand, puis petit, serré, vertigineux. Je suis haut, légèreté, je descends, je tourne, l’espace est étroit puis s’élargit. Je suis en bas, les murs bougent ou est-ce moi ? Je m’assieds. Les gens vont et viennent autour, mais je reste, calme. Je lève la tête, le ciel est là, les branches vacillent. Je me lève, une marche puis deux, le ciel a disparu. La terre m’entoure, sortant du sol, chaleur. L’espace est obstrué d’obstacles, je me fais une voie, encore quelques marches. L’espace est grand à nouveau. Départ ou arrivée ?




Température


''temperature is in this sens physical, but presumably psychological to. It’s in what I see, what I feel, what I touch, even with my feet.'' - ZUMTHOR




Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)




Déjà tout est bien mort : plus une feuille aux branches, 

Plus un chant dans les bois, plus un vol dans les airs ; 

Seul, le gui parasite avec ses perles blanches 

Jette un peu de verdure autour des nids déserts.


Dans le cyclone grisonnant.

Le chemin m’accompagne aux gradins,

Ma veste volumineuse frotte les parois.





Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)




Ô printemps, alors que tout aime, 

Que s'embellit la tombe même, 

Verte au dehors, 

Fais naître un renouveau suprême 

Au cœur des morts !


Epris d’une légère brise

Surplombant la mangrove

Je renfile mon gilet avant le début du film.




Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)




Sous les soleils d’août, d’une teinte plus dure,

L’arbre à l’épais feuillage assombrit sa verdure ;

La fraîcheur a fait place à la force ; l’été

Resplendit dans sa flamme et sa virilité.


Les rayons brulants tamisés

Faisant face, défiant diplodomus

Un goutte de sueur s’échappe de mon couvre-chef.




Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)




Je te rencontre un soir d'automne, 

Un soir frais, rose et monotone. 

Dans le parc oublié, personne.


Un vermeil envahissant. 

Au coeur du diplodomus, les yeux rivés sur le ciel.

Abrité sous mon écharpe.





Mouvement


''These Houses are incredibly full of beautiful details -one might say excessively so!'' - ZUMTHOR



Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)



Arrivée a la Mangrove. Grande construction. On se rapproche. On peut y monter? Qui a construit ça? ça tient?

Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)




ç'est très Grand. Très lourd, très complexe. Où mènent tous ces chemins? Esprit de découverte. On peut entrer par l'escalier en bas?

Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)


Pas conventionnel. Lieu pour se relacher. Séparation d'espaces. Crainte pour monter l'escalier. Surprise. Étonnement

Image Fri May 29 2020 15:56:57 GMT+0300 (MSK)

Une chambre? Un salon? Espace fermé? Ouvert? Des grands contrastes dans la construction. Esthetique, originalité. Espace accueillant, mais pas 'safe'. Volonté de visiter