DIGGING UP THE PRESENT

Par Niederhauser Noemi, 16/10/19

« Ce monde en genèse est antérieur à la formation des choses individualisées. Si aucune réponse claire et distincte, c’est-à-dire nettement individuée, ne peut combler l’abîme du questionnement poétique, c’est que le poème ouvre sa béance dans les zones préindividuelles du Monde d’où les êtres n’émergent que par « différenciation ». C’est ce mouvement de différenciation créatrice individualisante, donc non totalement défini, délimité, déterminé, que le poète met en oeuvre à partir de son horizon que le sens commun qualifie d’obscur. »

Jacques Garelli, L’entrée en démesure, Paris, José Corti, 1995, p.128


Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)


Naturer: l’entrée en démesure

Une technè-sensible

L’entrée en démesure: ce titre sonne comme un appel, une attirance, une aspiration. Un espoir. Non pas qu’il s’agisse de mettre en oeuvre ou de défendre un pouvoir démesuré, un pouvoir illimité s’exerçant par le moyen d’instruments de mesure de plus en plus perfectionnés, mais plutôt de se rendre capables d’accueillir la démesure du naturer, de ce qui, des corps, échappe à la mesure, et les inscrit dans le mouvement d’un écart cosmique. C’est à la possibilité d’accueillir cette démesure que nous invite Garelli lorsque, plutôt que de concentrer son attention sur les objets du monde envisagées comme déjà donnés, il tente de nous rendre sensible au mouvement de leur émergence. C’est aussi cette possibilité que nous avons essayé de penser et d’imaginer en tentant de reformuler la question de la technique par-delà ou en-deçà du partage nature/culture, c’est-à-dire par-delà ou en-deçà toute rupture anthropocentrique. La technique n’est pas ce qui vient s’opposer à une nature pour instituer le règne d’une humanité coupée du mouvement cosmique, elle exprime au contraire l’articulation de trames d’espaces et de temps, l’invention de modes de vie, l’ouverture de champs de possibles. Cette articulation ne répond pas du pouvoir ni de la volonté de l’homme mais s’ouvre d’abord depuis l’écart sensible et mouvant du naturer, écart qui échappe à toute mesure.

David gé Bartoli, Sophie Gosselin, Le toucher du monde: technique du naturer, Editions Dehors, 2019, p.377


phase measures: DIGGING UP THE PRESENT

Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)

DIGGING UP THE PRESENT, Day 1: the team


Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)

DIGGING UP THE PRESENT, Day 1: the tools


Image Wed Oct 16 2019 07:34:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)

DIGGING UP THE PRESENT, Day 1: the team, the tools, the weather, the site: Parc de La Grange au Lac, Evian