• Planes

    Par Feole Célia, Michalak Laura, Nguyen Isabelle, Roduit Mathieu, 18/11/19


    Week 1

    Nouveau mois, nouvelle phase; planes. Durant la première semaine, nous avons travaillé par double binômes. Pour commencer, nous avons jeté un nouveau regard sur nos artefacts de la phase précédente ou plus précisément sur un moment, un élément du plâtre réalisé par l'autre binôme. Chacun de nous a représenté les surfaces planes des fragments qu’il a choisi d’étudier. De là, une maquette composée de plans en carton et de bâtonnets en bois a vu le jour. En parallèle, des dessins de Monge et axonométries des maquettes ont pris vie sur nos feuilles.


    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)  Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)
    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)  Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


    Assemblage des premières faces planes et son plâtre de référence - Laura Michalak


      Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)  Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


      Maquette finale - Laura Michalak


    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


    Dessin de Monge et Axonométrie - Laura Michalak


    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Maquette en bois et en carton - Isabelle Nguyen


    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Projection de Monge et axonométrie militaire - Isabelle Nguyen


        Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)    Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)    Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)


    Projections de Monge et axonométrie - Mathieu Roduit 


                         Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)   Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)


            Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)   Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)


    Maquettes en cartons - Mathieu Roduit


    Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)

              
    Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)  Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)

          

    Maquette en bois et carton - Célia Feole


     Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)


    Projection de Monge et axonométrie - Célia Feole


    Week 2

    Lors de la deuxième semaine, nous nous sommes concentrés sur une des 4 maquettes réalisées la semaine précédente en lui apportant quelques modifications afin qu’elle puisse être réalisée à l’échelle 1:1. Nous avons fait le choix de garder deux surfaces planes horizontales, ici matérialisées par du carton. Les verticales quant à elles, ont été représentées en baguettes de bois de dimension 0.3x0.5mm.


    L'interaction entre les plans nous a intéressé. Leurs dimensions, leurs orientations ainsi que leurs différentes inclinaisons coexistent et se rencontrent. Les plans s’entrecoupent, se traversent et le tout forme alors un ensemble dynamique.


    Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)  Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)  Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)


    Photographies maquette à l'échelle 1:10


    De plus, nous nous sommes intéressés à un détail constructif de la structure et l’avons réalisé afin de mieux comprendre son fonctionnement. N’utiliser aucune quincaillerie, telle est la consigne que nous avons reçue et c’est pourquoi nous avons choisi d'emboîter nos lambourdes en mi-bois. Cette technique consiste à creuser les deux lambourdes jusqu’à la moitié de leur épaisseur et de les faire s’encastrer afin que les bouts de bois soient à fleur l’un avec l’autre.


    Image Fri Nov 22 2019 12:52:35 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 12:52:35 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 12:52:35 GMT+0100 (CET)


    Photographies détail emboîtement


    Image Mon Nov 25 2019 11:15:07 GMT+0100 (CET) Image Mon Nov 25 2019 11:15:07 GMT+0100 (CET) Image Mon Nov 25 2019 11:15:07 GMT+0100 (CET)


    Processus assemblage en mis-bois


    Week 3


    Cette semaine nous réalisons finalement notre structure à l’échelle 1 : 1. Nous voyons alors notre projet prendre forme.

    Nous expérimentons le travail du bois et mettons en pratique ce que nous avions pensé jusqu'ici. Sans vis, la construction a nécessité beaucoup de précision afin que tous les éléments puissent s'imbriquer grâce aux différents emboitements mais aussi à l'utilisation de tourillons en bois.


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Lors de la conception de notre projet, nous avons décidé de penser notre construction à « taille humaine ». Nous avons alors réfléchi aux proportions de sorte à ce que les hauteurs des plans verticaux soient égales aux longueurs des deux plans oblique et horizontal. Ce sont justement ces dimensions, respectivement 1m95 et 1m30, qui reprennent l’idée d’inclure l’homme dans notre réflexion puisqu’elles correspondent à la taille d’un homme debout ou couché (1m95) et d’un homme assis (1m30).



    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Monge et axonométries, échelle 1:10, 1:2 et 1:1


     L’implantation de notre structure se fera sur le site du Rolex Learning Center, bâtiment emblématique de l'architecture contemporaine, construit par les architectes japonais SANAA. Observer et étudier ce lieu était donc important pour pouvoir le comprendre et surtout intervenir sur place. Ce qui nous a intéressé ici est la courbe formée par l'édifice.

    Nous avons choisi de mettre en relation la pente ou l’inclinaison de nos plans avec celle de la courbure du bâtiment afin que toutes deux se répondent.

    De par l’idée d’inclure l’homme dans le choix des dimensions, notre projet peut être vu comme une invitation à s’asseoir et regarder, ou plutôt apporter un regard nouveau sur ce lieu que nous traversons tous sans y prêter vraiment attention.


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)


    Implantation de notre structure devant le Rolex Learning Center


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET) Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET) Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET) Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)




  • MEASURES

    Par Feole Célia, Roduit Mathieu, 19/10/19


    WEEK 1

    En ce début de MEASURES, direction Evian pour découvrir le travail effectué par les étudiants de l'an dernier, qui va nous intéresser ces prochaines semaines. Relevés du site et mesures sont au programme afin de faire connaissance avec l'objet en bois qui nous fait face.


     MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_101               


      MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_102


      MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_103     MEASURES_MP_feolecélia_201


    Il est ensuite question de redessiner la pièce et surtout de comprendre comment elle est construite. Ce qui va nous occuper ensuite n'est pas la structure en soit, mais le VIDE qu'elle fait apparaitre. 


      MEASURES_MP_feolecélia_201   MEASURES_MP_roduitmathieu_201



    WEEK 2

    Cette semaine, il nous faut penser « à l’envers ». Nous reprenons notre pièce et la regardons désormais sous un autre angle. Nous allons devoir oublier les pleins et nous concentrer sur le vide que nous avons bien souvent tendance à oublier. 

    Il est alors question de réaliser une pièce qui représente le négatif de la structure. 

    Nous décidons de nous intéresser à un des angles de la construction, angle qui, selon nous, donne tout son caractère à cette dernière. Il lui assure son identité. Cet angle se révèle bien plus complexe qu’il n’y paraît. Partant de 6 baguettes en bois identiques, la forme s’inverse, les vides se remplissent, venant entourer les anciens pleins qui eux cèdent leur place à de nouveaux vides, et finalement une pièce aux nombreux recoins apparaît. 

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              

    MEASURES_MP_feolecélia_203     MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_105  

     

    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_106  MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_107  


    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_109           
           
                                                       MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_108
                                                                                                   

    WEEK 3

    Nous continuons nos recherches autour du vide laissé par nos six baguettes et reprenons notre réflexion. Nous décidons de créer une deuxième pièce, un deuxième angle, mais à une échelle différente. Les baguettes passent alors de 1:2 à 1:10. 

    Notre idée avec ces deux pièces n’est pas de les faire exister séparément, mais bien de créer un tout. La seconde vient s’emboiter en différents endroits, soutenant la première sur son point d’équilibre ou venant coulisser le long de ses arrêtes…les deux pièces se répondent, dialoguent et interagissent. Un jeu se crée ainsi entre elles deux et l’une ne saurait exister sans l’autre.

    Étant faites pour être rattachées l’une à l’autre, il nous paraissait intéressant et important que cela se reflète également dans le procédé de fabrication. Pour ce faire nous avons donc décidé de couler notre deuxième élément directement sur le premier. Ce dernier nous a ainsi servi de moule et il nous a ensuite fallu détacher l’élément qui était venu se greffer à lui.


    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_110   MEASURES_MP_feolecélia_204



    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_111  MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_112


    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_113


    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_114   MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_115


    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_116


                                                MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_117


    MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_118  MEASURES_MP_feolecélia-roduitmathieu_119


    Ce qui nous a intéressé dans ce travail est le fait que l’on peut partir d’un objet extrêmement « simple » et, en le regardant différemment, le transformer en quelque chose de bien plus complexe. 

    Pour revenir au titre de cette phase, nous avons choisi de considérer la mesure comme un « outil de compréhension », un outil nous permettant d’approcher un objet et de le connaître. Ici, un petit nombre de mesures suffisaient à définir l’objet de départ. La pièce finale, en revanche, se veut bien plus difficile à saisir. Les nombreux angles et recoins, les différentes échelles, les diverses interactions entre les deux pièces… Le nombre de mesures à prendre si l’on veut comprendre le tout se voit ainsi multiplié.


  • CRAFTS

    Par Feole Célia, Roduit Mathieu, 06/10/19


    WEEK 1

    C’est avec une étude de l’Antiquité que nous faisons nos premiers pas chez ALICE. Représenter le sol du célèbre Panthéon, ou plus précisément la légère courbure de ce dernier, tel est l’objectif de ce premier projet. Projet ambitieux qui devient possible grâce au partage. En effet, chacun, par binôme, se voit attribuer un élément unique de cet ensemble à reproduire sous la forme d’une maquette en bois. 


    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_102

    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_101

    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_103


    WEEK 2

    Le projet commence à prendre forme. Si individuellement la maquette restait un peu abstraite, c’est grâce à une mise en commun de toutes les pièces que l’on voit apparaître un tout. Les éléments se rencontrent, se complètent et se répondent. Ainsi un dialogue se crée et une composition naît.


    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_104


    Parallèlement, afin de mieux comprendre chaque pièce, nous réalisons nos premiers dessins. Nous approchons la pièce à travers une projection de Monge. La trois dimensions laisse donc place à la deux dimensions : élévations et plans se retrouvent sur une même feuille, proposant ainsi une autre vision de la même réalité.


     CRAFTS_MP_feolecélia_201


    WEEK 3

    Toujours la même pièce, mais avec cette fois-ci une approche complètement différente : le moulage. Nous fabriquons un moule en carton qui va nous permettre de couler le plâtre, de manière horizontale pour ce premier essai. Comme depuis déjà trois semaines, précision est le mot d’ordre. 


     CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_107


    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_106   CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_105


    Le dessin trouve également sa place puisque notre moule se voit « décortiqué » grâce à une axonométrie éclatée, permettant ainsi de comprendre l’emboitement des pièces et le fonctionnement du tout.


    CRAFTS_MP_feolecélia_203


    CRAFTS_MP_feolecélia_202


    WEEK 4

    Dernière semaine de ce projet CRAFTS et donc derniers préparatifs. Moulage des pièces manquantes et assemblage de tous les éléments en plâtre sont au programme. Là encore, c’est l’union qui donne tout son sens au projet. 


    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_108


    Image Mon Oct 14 2019 20:16:05 GMT+0200 (CEST)   Image Mon Oct 14 2019 20:16:05 GMT+0200 (CEST)


    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_109


    CRAFTS_MP_feolecélia-roduitmathieu_110


    La perspective fait quant à elle son apparition en ce qui concerne le dessin. D’innombrables traits se mêlent, formant petit à petit des formes. Les éléments se chevauchent, créant ainsi une composition et proposant une vision encore différente du même objet.


     CRAFTS_MP_feolecélia_204