• Ambiguité claustrale

    Par Hon Maxime, Mathez Vincent, Prod'Hom Arthur, Zahaf Maël, 18/12/19




    "L'espace efface le bruit."

    Victor Hugo


    *


    —    WEEK 1    —

    apocalypse; cohésion; éclosion


    Tous les artefacts en plâtre des phases précédentes sont réunis et répartis sur un cheminement de tables. Développement théorique du concept de protostructure. Assemblage et implantation d'une protostructure dans la topographie fictionnelle. 



    Image Wed Dec 18 2019 11:33:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Nous partons de la consigne donnée: repenser et modifier notre structure de PLANES en vue d’une intégration au sein de la protostructure. Nous décidons de repartir de trois plans; deux verticaux et un oblique.

    Il était claire que la topographie – se rapprochant d'un paysage de ville en ruine – prendrait une place importante dans le projet. Nous tenterons d'établir un dialogue, créant un lien fort entre le projet et le terrain sur lequel il s'inscrit. 

    Nous remarquons rapidement qu’un « chemin naturel » menant à une alcôve dans un gros bloc est délimité par deux éléments topographiques. Les plans verticaux suivent ces géométrie, cassant de la sorte le parallélisme présent dans notre projet précédent.




    —    WEEK 2    —

    précision; adaptation; finition


    Notre section de protostructure étant plutôt instable – certains des pieds n’atteignants pas le sol – nous décidons de créer des fondations monolithiques, reprenant une géométrie de la topographie. Ceux-ci sont surmontés d’une plaque en bois reprenant la géométrie de la protostructure. De cette manière, cette dernière et la topographie se rejoignent et coexistent. 



    Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Chaque plan s’accommode de deux fentes, induites par les lambourdes horizontales de la protostructure. Les plans viennent se greffé à cette matrice tridimensionnelle, ne la modifiant pas. Suivant la géométrie présente, un plan est en lien direct avec le sol et s'y appuie, tandis que l'autre – suivant l'arrête d'un artefact de plâtre en suspension – en est détaché. 

    La matérialité s'est imposée; le plâtre, opaque et lourd, en contraste avec l’aspect diaphane du papier calque.

    Le plan oblique est définit par le grand bloc contenant l'alcôve. Sa matérialité agit comme un rappel de notre structure de la phase précédente, étant constitué de baguettes espacées orientées selon le sens de la pente. Il est fait en bois, matériau commun aux deux plans verticaux. De plus, il participe à la rigidification de la protostructure. 

    Le mouvement induit par cet espace est transversal à la protostructure, malgré les fentes qui permettent toujours un dialogue timide avec la protostructure dans sa longueur. Ce rapport est déjà très fort dans le projet nous surplombant.

    Le résultat est un espace ambigu, ni intérieur, ni extérieur, de la même manière que l’alcôve et la protostructure. 




    Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



  • SYNTHÈSE [PLANES]

    Par Hon Maxime, Mathez Vincent, Prod'Hom Arthur, Zahaf Maël, 08/12/19

    SYNTHÈSE

    HON Maxime / MATHEZ Vincent / PROD’HOM Arthur / ZAHAF Maël

    Les éléments donnés sont simples, deux plans verticaux et parallèles, traversés par un troisième plan oblique d’une pente de 20%. Dès le départ, nous sommes partis dans l’optique d’offrir une expérience à l’observateur, l’idée que ce dernier traverse le couloir formé par les deux plans verticaux s’est donc rapidement imposée. 

    Le couloir est délibérément étroit (60cm), afin de donner un sentiment d’ouverture vers le ciel, sentiment renforcé par la pente montante. Pour donner un sens au voyage dans le couloir, l’espace s’agrandit au bout de la structure, et accueille le spectateur. C’est à cet effet qu’une tranche de chaque plan vertical se replie sur elle même, la cime devenant racine. En rejoignant le sol, le plan ainsi plié participe à la stabilité de l’édifice. 

    Les plans de notre structure sont matérialisé par des lambourdes espacées, ce qui permet de ne pas les considérer comme des surfaces opaques, mais comme des éléments dont la transparence varie selon le point de vue. En effet, un utilisateur regardant devant lui dans le couloir ne percevra pas l’extérieur, tandis qu’un observateur externe verra l’intérieur de la structure. 

    L’espacement des lambourdes leur donne une dualité particulière, chacune appartenant à deux plans perpendiculaires, matérialisant le « decor » et les             « plans ». Ces derniers renforcent l’impression de profondeur par leur multiplicité.



    Image Sun Dec 08 2019 23:11:19 GMT+0100 (CET)




  • [PLANES]

    Par Hon Maxime, Mathez Vincent, Prod'Hom Arthur, Zahaf Maël, 03/12/19


    ---


    On ne sait jamais ce que le ciel veut ou ne veut pas,

    et il n'en sait peut-être rien lui-même.


    Jacques le Fataliste et son maître / Denis Diderot


    ---


    WEEK #1


                                   koua-dri-nô-m’; développement; intersection



    Le PLAN, sol, plateau, mur, limite, toit, surface, dessein, scène et decor, profondeur?

    Choix de quatre intersections de plans tirées des artefacts en plâtre de measures. Dessin des moments, création de maquettes.

    Première décision importante, celle de construire à l’aide de baguettes espacées, pour jouer avec la transparence et mettre en évidence les croisements des plans.




    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    beach chair - roof





    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    tunnel - 20%





    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    symbiosis




    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    plan, élévations, axonométrie 





    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    plan, élévations, axonométrie




    ---



    WEEK #2


    arpentage; keshômen; vis


    Sélection de la maquette sur laquelle le reste du projet se basera(c.f. la quatrième image du blog) Choix d’un emplacement. Nous recherchons du dégagement.  

    Défi supplémentaire, construction sans vis. Réflexion sur les détails constructifs, étude de faisabilité en 1:1. Prise de conscience des difficultés que le terrain et l’échelle impliquent. Construction d’une maquette au dixième de notre structure finale. Dessin de cette dernière.




    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    1:10 - 1:1




    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    1:10 / Work in progress





    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    1:10 / Backstage




    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)


    plan et élévations / 1:10 - axonométrie 30º/60º / 1:10




    ---



    WEEK #3



    bois; sciure; structure


    Construction de la structure finale. Une inquiétude plane, va-t-elle résister aux différentes contraintes?

    Les deux plans verticaux sont assemblés au SG, et amenés en une pièce sur le terrain. Les éléments de renfort et le plancher seront posés ensuite. Dessin du système constructif.


    Image Tue Dec 03 2019 09:27:16 GMT+0100 (CET)

    chablon




    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    work - rest





    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    goupille - manhattan






    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    rough terrain - system - endless


    rough terrain - system





    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    late night





    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    ellipse



    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    mvmt




    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    1:1



    La joie de voir s'élever une construction console l'architecte d'ignorer le sort qu'on lui réserve.

    Eugène Cloutier / Croisière





    Image Tue Dec 03 2019 10:52:27 GMT+0100 (CET)


    axonométrie 30º/60º



    MUTATIS MUTANDIS


























  • [MEASURES]

    Par Hon Maxime, Mathez Vincent, 03/11/19


    ---

    Le monde est de taille moyenne.

    Michel Houellebecq

    ---

    WEEK #1


    Le Lac; La Pluie; La Fontaine


    La mesure, science exacte? Non, l’oeil, la main doivent omettre les erreurs, gommer les imperfections, lisser le tableau.

    Le mesureur calque le mesuré dans une réalité parallèle, fruit de son geste et de sa pensée. On substitue le mesuré par son image, plus ou moins retouchée.



    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)

    Cap sur Évian





    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)


    Narcisse



    Science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

    François Rabelais


    Retour aux studios, dessin de notre élément Êta en plan et axonométrie, à partir de nos croquis détrempés et boueux, les premiers choix sont faits.


    ---


    WEEK #2


    Espace; Liberté; Vide


    Début du voyage à travers le vide intrinsèque à l’élément Êta.

    Questionnements, idées, puis remise en question. Nous choisissons d’approfondir la notion d’échelle.  Retranscrire un cheminement dans l’espace, dans le vide et dans la matière, à travers trois échelles, 1:10, 1:2, 1:1.




    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)

    Un matériau, une texture; SAGEX®






    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)

    Moule, selon la méthode traditionnelle





    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)

    Démoulage - Xénomorphe







    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)
    1:2 - 1:2






    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)
    1:2/1:10 - 1:1/1:2






    ---


    WEEK #3


    Poussière; Sueur; La Charrette


    Review interne au studio. Premier contact de notre concept avec ses observateurs. Écoute des critiques.

    Les principes du premier artefact sont reconduits, dans une version plus aboutie, l’échelle 1:1 passant à 3:2. Construction d’un nouveau moule, et dessin de ce dernier en axonométrie éclatée. 






    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)

      |Armature| - Shadow On Sheilac







    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)


    Lumière au bout du tunnel - Sculpture




    Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)Image Sun Nov 03 2019 20:19:29 GMT+0100 (CET)
    1:10/3:2/1:2 - Kapla





    Image Tue Nov 26 2019 09:27:40 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 26 2019 09:27:40 GMT+0100 (CET)

    Plan et élévations/1:10 (MH) - Axonométries 30º/60º 1:5/1:10 (VM)




    Image Tue Nov 26 2019 09:27:40 GMT+0100 (CET)Image Tue Nov 26 2019 09:27:40 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie 30º/60º 1:1 (MH) - Axonométries 30º/60º 1:5/1:10 (VM)



    5, 4, 3, 2, 1... Décollage
































  • TEXTE01/CRAFTS

    Par Hon Maxime, 07/10/19

    06.09.19 / HON Maxime / maxime.hon@epfl.ch

    Texte épistolaire 01


    Chère/cher […]


    Il aura suffit d’une fraction d’existence pour que je me retrouve propulsé dans l’oeil du cyclone.

    Pris dans le tumulte de la nouveauté, emporté par le rythme effréné du monde alentour, la vacuité de la vie me frappe en pleine face. Je me retrouve comme le Lapin Blanc « en retard, toujours en retard ». Le temps n’est plus qu’une illusion, et un certain sentiment de nostalgie m’envahit. Bénie soit-elle, l’insouciance des jours passés. Je me prends à rêver d’après-midis dans les champs de lavande, bercé par la douce chaleur du temps perdu. Mais je prends le train en marche, porté par mon ambition, les yeux brillants d’espoir, la tête pleine d’incertitudes.


    …alors, adieu paniers, vendanges sont faites?