• Fragments of thoughts

    Par Nguyen Isabelle, 20/04/20


    Image Mon Apr 20 2020 10:05:29 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)Image Mon Apr 20 2020 10:05:29 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)





  • Easter workshop: la vie pendant le COVID-19

    Par Altana Vittoria, Nguyen Isabelle, 16/04/20



    Image Thu Apr 16 2020 20:22:55 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)



  • Rooms: Une intériorité dans un oasis

    Par Nguyen Isabelle, 27/02/20

    Lundi 17 janvier, tous les étudiants retournent à l’EPFL. Retour aux studios, début d’une nouvelle phase, différente de toutes les autres.

    Chacun travaille individuellement et créer un espace sorti de son imaginaire. Un espace intime, un chez soi.

    Le jour d’après, les studios Fauvel, Maréchal, Pretolani et Niederhauser partent en vadrouille à Genève, ou plus précisément à la Jonction.

    La Jonction, un lieu écarté de la ville, un havre de paix dans le tumulte de Genève. Un lieu où deux rivières se rencontrent et s’unissent. Les étudiants se dirigent d’abord vers le site de la Mangrove, un site parsemé d’arbres. Dans l’étendue d’eau turquoise se tient un muret, longeant la rive.

    La Jonction, vue générale

    Image Fri Mar 20 2020 17:10:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Fri Mar 20 2020 17:10:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


       

    Après avoir arpenter le premier site, tout le monde se dirige vers le second site : le site du parking.

    Sur cet endroit se trouve un parking, utiliser par la ville de Genève, l’endroit semble peu fréquenté. Il y a un petit théâtre proche du parking : le théâtre du Galpon.

    J’ai choisi de réaliser mon projet sur le site de la Mangrove. Ce site entouré d’arbres me permettrait de jouer avec les ombres. Ainsi, pour avoir un jeu d’ombre, mon choix de matériau va se diriger sur une matière translucide. Lors de notre passage sur le site, j’ai pu observer un cadre féérique : une étendue d’eau turquoise coulant à flot cachée par les branches créant ainsi une scène de peinture idyllique.

    La Mangrove, site de la future protostructure

    Image Fri Mar 20 2020 17:10:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Fri Mar 20 2020 17:10:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Fri Mar 20 2020 17:10:05 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


     Lors de notre passage sur le site, j’ai pu observer un cadre féérique : une étendue d’eau turquoise coulant à flot cachée par les branches créant ainsi une scène de peinture idyllique.

    La vue

    Image Thu Feb 27 2020 21:18:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Après nombres d’heures de réflexions et de dessin, ma première idée est celle de la réalisation d’un couloir donnant sur la vue idyllique de la deuxième photo. Pour se faire, je vais créer un chemin d’une largeur de 90 cm s’agrandissant sur la vue.



    Le projet

    Image Sun Mar 08 2020 21:36:44 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image de référence

    La Mangrove, est une oasis dans le monde urbain. C'est une oasis protégé par le tumulte de la vie quotidienne. Le but est de créer une intériorité dedans, traverser cet oasis. Pour se faire, un couloir va percer cet oasis afin d'amener le visiteur sur la vue. Pour créer cet intérieur, le couloir sera exig!u et sera entouré de paroi en plexiglas. Un toit recouvrira le projet afin de renforcer cet impression d'intériorité.


    Image Thu Feb 27 2020 21:18:56 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Première esquisse, visualition des plans, place occupée: 2 cellules, niveau 1.

    1ère storyboard

    Image Sun Mar 22 2020 11:33:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 11:33:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 11:33:18 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    1) Le site: la vue idyllique, le but est de donner sur cette vue

    2) L'accès, le visiteur se trouve tout d'abord dans un couloir étroit pour arriver sur une grande plateforme donnant sur la vue.

    3) L'accès est protégée par les parois en plexiglas. Elles créent une intériorité dans la Mangrove, protégeant le visiteur de l'extérieur et apportent ainsi de la lumière.


    Afin de diriger l’observateur vers la vue, le toit s’inclinera au fur et à mesure qu’il s’avance afin de créer une perspective forcée.

    Problèmes constructifs et problèmes de réalisation

    Dans cette première réflexion, j'avais négligé l'accès, comment l'observateur peut-il monter sur mon projet? Un autre soucis était les parois. Comment les faire tenir? Et à quelle hauteur se trouvera le toit? Quelle forme aura-t-il?



    Image Sun Mar 01 2020 14:57:10 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)Image Sun Mar 01 2020 14:57:10 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Monge à l'échelle 1:20


    Après bons nombres d'heures de réflexion. Au lieu d’être un couloir rectiligne de 90 cm de largeur, il s’est diminué, passant de 90cm à 60cm de largeur. De plus, le couloir va épouser la forme du projet de Charlotte (studio Niederhauser) créant ainsi un couloir en U.

    Afin d’accéder à cette vue idyllique, j’ai choisi de mettre en place une rampe élevant ainsi l’observateur à 1,36m au-dessus du sol.

    Le couloir sera entouré de plexiglas, créant ainsi des parois translucides. Celles-ci feront entrer une lumière tamisée et joueront avec l’ombre des arbres. Le haut des parois sera aussi recouvert d’une toiture translucide s’inclinant au fil de l’avancée.


    Choix du matériau pour la maquette: le plexiglas

    Image Sun Mar 01 2020 14:57:10 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Plexiglas frotté, 3 finitions différentes, plaque de 1mm


    Comme dit précédemment, l'entrée de lumière et les jeux d'ombres sont privilégier dans mon projet. Mon choix s'est porté sur le plexiglas qui offre à la fois une certaine rigidité ainsi qu'un passage de lumière. Pour tester les opacités, j'ai fait 3 essais sur des plaques de plexis. Pour donné cet effet de translucidité, j'ai frotté le plexiglas avec du papier de verre.


    Image Sun Mar 01 2020 14:57:10 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Image Sun Mar 01 2020 14:57:10 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Image Sun Mar 01 2020 14:57:10 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    De gauche à droite:

    1)Plexiglas frotté circulairement avec du papier de verre P120

    2) Plexisglas frotté en ligne droite avec du papier de verre P120

    3) Plexisglas frotté circulairement avec du papier de verre P320


    Au vue de ces essais, mon choix s'est porté sur l'essai n°3 qui me paraît plus concluant.

    Choix du matériau pour la construction du projet: le polycarbonate

    Le plexiglas fonctionne bien en maquette, mais son polissage demande un travail énorme pour des surfaces plus grandes. Afin que mon projet puisse s'adapter à l'échelle 1:1, j'ai procédé à un changement de matériau. Pour la construction, le polycarbonate semble être la meilleure solution. Ce matériau m'offre une translucidité sans avoir à faire recours au polissage. De plus, il est léger et robuste contrairement au verre poli qui alourdirait la protostructure et est extrêmement fragile et dangereux. Une des qualités essentielles du polycarbonate est son prix peu élevé. En effet, une plaque de 300x105x1.6 cm revient à 17 frs chez Hornbach.


    Image Mon Mar 16 2020 22:39:22 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Image Mon Mar 16 2020 22:39:22 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Exemple de projet en polycarbonate: Houses 2018-2019, studio Chassot

    Réflexion structurelle: comment fait en sorte que l'ensemble tient?

    L'ajout de nouveaux poteaux étaient important pour la reprise des charges dans mon projet. 14 nouveaux poteaux seront ajoutés dans la protostructure. Afin que ces poteaux restent en places, l'ajout d'horizontales est essentiel à l'élaboration de la structure porteuse. Des horizontales sont nécessaire aux deux extrémités de la protostructure. Tout en haut pour qu'elles ne tombent pas ainsi qu'en bas. En bas, les horizontales auront 2 rôles: tenir les poteaux ainsi que soutenir la rampe (maintenant ainsi un bon écart entre les poteaux). Ces poteaux ne reprennent pas que la charge, ils permettent aussi aux parois de tenir. Ces poteaux sont espacés de 80cm créant ainsi l'entraxe de chaque panneau de polycarbonate.

    Rethink: 2ième storyboard


    Image Sun Mar 22 2020 16:03:44 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 16:03:44 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    1) Le projet tenant bien structurellement, il est possible de couper des horizontales. Le fait de couper des horizontales spécifiques créée un second espace. Cet espace est une seconde intériorité dans la Mangrove. On peut imaginer un jardin dans cet espace. 

    2) Les parois en polycarbonates créeront une lumière tamisée ainsi qu'un jeu d'ombre avec les arbres.


    Maquette finale

    Image Sun Mar 22 2020 14:05:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 14:05:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 14:15:58 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Dans la version finale, j'ai choisi de ne mettre aucun toit. Etant donné taille imposante des parois (3m), le visiteur n'aura pas l'impression d'être sous un toit. De plus, l'aération de la ROOMS sera parfaite vu qu'il y aura beaucoup de ventilation, contrairement à la première idée.

    Conception assistée par ordinateur

    En cette période particulière, le projet est non réalisé en dessin mais sur le logiciel Rhinoceros 3D. Cet outil nous permet de nous familiariser avec les logiciels de CAO.


    Image Sun Mar 22 2020 13:25:06 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 13:25:06 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 13:25:06 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Image Sun Mar 22 2020 13:25:06 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Mar 22 2020 13:25:06 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Mar 23 2020 13:36:39 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Captures d'écran du 22/03/2020

    Dans cette version, un des changements flagrants est l'abandon du toit. En effet, l'observateur étant entouré par des parois imposantes ne ressentirait pas le toit au dessus de sa tête. La deuxième différence est la taille des parois. J'ai choisi de réduire la taille des parois afin qu'elles soient plus transportables et ainsi, plus facile à monter. Sur la maquette, la hauteur maximale des parois était de 3.5m à 4m alors que sur le logiciel, la hauteur maximale est à 2.5m.

    Liens: jonction avec d'autres projets

    L'observateur, arrivant sur la plateforme, aura 2 choix: rester sur la plateforme et contempler la vue ou, continuer et rejoindre 2 projets différents. Le premier est le projet de Jeanne, amenant celui-ci vers le muret. Le second est celui de Luce, qui s'élève à plus de 4m de haut.


    Image Sun Mar 29 2020 22:06:47 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)   Image Sun Mar 29 2020 22:06:47 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Dessin 2D


    Image Mon Mar 30 2020 10:11:31 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Monge à l'échelle 1:20



    Image Mon Mar 30 2020 10:11:31 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Axonométrie explosée, échelle 1:13




    Image Mon Mar 30 2020 10:11:31 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)


    Détails en axonométrie, échelle 1:10 et 1:33




    Image Mon Mar 30 2020 10:11:31 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Perspective


    Image Mon Mar 30 2020 10:11:31 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Perspective



    Image Mon Mar 30 2020 22:38:05 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Perspective




    Image Thu Apr 02 2020 14:19:12 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Collage


    Image Thu Apr 02 2020 14:32:46 GMT+0200 (heure d’été d’Europe centrale)

    Collage



  • SCAFFOLDING

    Par Feole Célia, Michalak Laura, Nguyen Isabelle, Roduit Mathieu, 17/12/19

    SCAFFOLDING - 09.12.19 au 19.12.19

    WEEK 13 & 14

    Lors de ces deux semaines de workshop, nous nous sommes immergés dans une nouvelle manière de travailler. Les studios se sont alors ouverts changeant la perception de l'espace ainsi que l'activité humaine dans ces locaux. De là, tous les étudiants ont pu collaborer autour de plusieurs rangées sur lesquelles se trouvent plans, élévations et maquettes. 

    La première étape de ce processus fut de placer tous les précédents plâtres sur une rangée de tables d’une longueur de 40 mètres afin de créer une topographie. Puis, la protostructure en bois est venue s’imprégner de ces courbes. Dès lors, chacun de nous eut une à deux cellules de plans à aménager.


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)  Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)

    Topographie et protostructure


    Notre réflexion de l'exercice précédent s'est poursuivie. Dans cette phase SCAFFOLDING, nos plans ont évolué en s'adaptant à la protostructure ainsi qu'à la topologie donnée.


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)  Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)  Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)

                                            Carnet de croquis de Célia Feole                                      Carnet de croquis de Isabelle Nguyen


    Un premier plan vertical, qui épouse la forme du sol vient interagir avec un second qui lui répond. Une horizontale se place en hauteur et une cinquième oblique vient quant à elle lier l'ensemble. Ainsi un dialogue se crée entre les différents plans, représentés chacun par un matériau. Un prototype fut d'abord réalisé en carton puis chaque plan à été matérialisé en baguettes de bois, en plâtre et en aluminium. 


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)  Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)

    Moule du plâtre en Edelweiss 


    Nous avons de plus choisi de travailler autour des notions d’équilibre et d’architecture de support. Si les plans s’attachent au sol et à la protostructure, ils se lient également entre eux et l’interaction est renforcée. En effet, les plans ont besoin les uns des autres, se soutiennent et ne sauraient exister seuls.

    L’idée avec ce jeu d’équilibre où rien n’est réellement fixé est aussi de créer quelque chose de modulable où diverses configurations sont possibles.


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)  Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)  Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)


    Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)  Image Tue Dec 17 2019 14:40:19 GMT+0100 (CET)

    Plans verticaux en bâtonnets de bois

    Etant en double-binôme, nous nous sommes penchés sur 2 cellules de la protostructure.  Dans la première nous nous somme interrogés sur la question d’équilibre alors que sur la deuxième cellule, la notion de rapport aux plans de la topologie a été abordée. En effet, le plan vertical dans la deuxième cellule se maintient grâce à un élément cubique en plâtre ancré dans le terrain en plâtre. De plus, ce plan reprend la largeur du bloc sur lequel il se repose ainsi que son plan. Afin de créer une coordination des plans, nous avons opté de réaliser ce plan de la même manière que le plan vertical de la cellule précédente : en bardage.


    Image Wed Dec 18 2019 10:16:34 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 18 2019 10:16:34 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 18 2019 10:16:34 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 18 2019 10:16:34 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 18 2019 10:16:34 GMT+0100 (CET)

    Image Wed Dec 18 2019 10:16:34 GMT+0100 (CET)

    Rendu des deux cellules

  • Planes

    Par Feole Célia, Michalak Laura, Nguyen Isabelle, Roduit Mathieu, 18/11/19


    Week 1

    Nouveau mois, nouvelle phase; planes. Durant la première semaine, nous avons travaillé par double binômes. Pour commencer, nous avons jeté un nouveau regard sur nos artefacts de la phase précédente ou plus précisément sur un moment, un élément du plâtre réalisé par l'autre binôme. Chacun de nous a représenté les surfaces planes des fragments qu’il a choisi d’étudier. De là, une maquette composée de plans en carton et de bâtonnets en bois a vu le jour. En parallèle, des dessins de Monge et axonométries des maquettes ont pris vie sur nos feuilles.


    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)  Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)
    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)  Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


    Assemblage des premières faces planes et son plâtre de référence - Laura Michalak


      Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)  Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


      Maquette finale - Laura Michalak


    Image Mon Nov 18 2019 15:15:00 GMT+0100 (CET)


    Dessin de Monge et Axonométrie - Laura Michalak


    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)  Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Maquette en bois et en carton - Isabelle Nguyen


    Image Tue Nov 19 2019 22:11:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Projection de Monge et axonométrie militaire - Isabelle Nguyen


        Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)    Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)    Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)


    Projections de Monge et axonométrie - Mathieu Roduit 


                         Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)   Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)


            Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)   Image Mon Nov 25 2019 12:35:51 GMT+0100 (CET)


    Maquettes en cartons - Mathieu Roduit


    Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)

              
    Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)  Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)

          

    Maquette en bois et carton - Célia Feole


     Image Sun Nov 24 2019 12:07:50 GMT+0100 (CET)


    Projection de Monge et axonométrie - Célia Feole


    Week 2

    Lors de la deuxième semaine, nous nous sommes concentrés sur une des 4 maquettes réalisées la semaine précédente en lui apportant quelques modifications afin qu’elle puisse être réalisée à l’échelle 1:1. Nous avons fait le choix de garder deux surfaces planes horizontales, ici matérialisées par du carton. Les verticales quant à elles, ont été représentées en baguettes de bois de dimension 0.3x0.5mm.


    L'interaction entre les plans nous a intéressé. Leurs dimensions, leurs orientations ainsi que leurs différentes inclinaisons coexistent et se rencontrent. Les plans s’entrecoupent, se traversent et le tout forme alors un ensemble dynamique.


    Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)  Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)  Image Fri Nov 22 2019 07:27:51 GMT+0100 (CET)


    Photographies maquette à l'échelle 1:10


    De plus, nous nous sommes intéressés à un détail constructif de la structure et l’avons réalisé afin de mieux comprendre son fonctionnement. N’utiliser aucune quincaillerie, telle est la consigne que nous avons reçue et c’est pourquoi nous avons choisi d'emboîter nos lambourdes en mi-bois. Cette technique consiste à creuser les deux lambourdes jusqu’à la moitié de leur épaisseur et de les faire s’encastrer afin que les bouts de bois soient à fleur l’un avec l’autre.


    Image Fri Nov 22 2019 12:52:35 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 12:52:35 GMT+0100 (CET)


    Image Fri Nov 22 2019 12:52:35 GMT+0100 (CET)


    Photographies détail emboîtement


    Image Mon Nov 25 2019 11:15:07 GMT+0100 (CET) Image Mon Nov 25 2019 11:15:07 GMT+0100 (CET) Image Mon Nov 25 2019 11:15:07 GMT+0100 (CET)


    Processus assemblage en mis-bois


    Week 3


    Cette semaine nous réalisons finalement notre structure à l’échelle 1 : 1. Nous voyons alors notre projet prendre forme.

    Nous expérimentons le travail du bois et mettons en pratique ce que nous avions pensé jusqu'ici. Sans vis, la construction a nécessité beaucoup de précision afin que tous les éléments puissent s'imbriquer grâce aux différents emboitements mais aussi à l'utilisation de tourillons en bois.


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)   Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



    Lors de la conception de notre projet, nous avons décidé de penser notre construction à « taille humaine ». Nous avons alors réfléchi aux proportions de sorte à ce que les hauteurs des plans verticaux soient égales aux longueurs des deux plans oblique et horizontal. Ce sont justement ces dimensions, respectivement 1m95 et 1m30, qui reprennent l’idée d’inclure l’homme dans notre réflexion puisqu’elles correspondent à la taille d’un homme debout ou couché (1m95) et d’un homme assis (1m30).



    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Monge et axonométries, échelle 1:10, 1:2 et 1:1


     L’implantation de notre structure se fera sur le site du Rolex Learning Center, bâtiment emblématique de l'architecture contemporaine, construit par les architectes japonais SANAA. Observer et étudier ce lieu était donc important pour pouvoir le comprendre et surtout intervenir sur place. Ce qui nous a intéressé ici est la courbe formée par l'édifice.

    Nous avons choisi de mettre en relation la pente ou l’inclinaison de nos plans avec celle de la courbure du bâtiment afin que toutes deux se répondent.

    De par l’idée d’inclure l’homme dans le choix des dimensions, notre projet peut être vu comme une invitation à s’asseoir et regarder, ou plutôt apporter un regard nouveau sur ce lieu que nous traversons tous sans y prêter vraiment attention.


    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Sun Dec 01 2019 10:55:14 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)


    Implantation de notre structure devant le Rolex Learning Center


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET) Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET) Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)


    Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET) Image Mon Dec 02 2019 13:06:27 GMT+0100 (CET)