Ambiguité claustrale

Par Hon Maxime, Mathez Vincent, Prod'Hom Arthur, Zahaf Maël, 18/12/19




"L'espace efface le bruit."

Victor Hugo


*


—    WEEK 1    —

apocalypse; cohésion; éclosion


Tous les artefacts en plâtre des phases précédentes sont réunis et répartis sur un cheminement de tables. Développement théorique du concept de protostructure. Assemblage et implantation d'une protostructure dans la topographie fictionnelle. 



Image Wed Dec 18 2019 11:33:51 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



Nous partons de la consigne donnée: repenser et modifier notre structure de PLANES en vue d’une intégration au sein de la protostructure. Nous décidons de repartir de trois plans; deux verticaux et un oblique.

Il était claire que la topographie – se rapprochant d'un paysage de ville en ruine – prendrait une place importante dans le projet. Nous tenterons d'établir un dialogue, créant un lien fort entre le projet et le terrain sur lequel il s'inscrit. 

Nous remarquons rapidement qu’un « chemin naturel » menant à une alcôve dans un gros bloc est délimité par deux éléments topographiques. Les plans verticaux suivent ces géométrie, cassant de la sorte le parallélisme présent dans notre projet précédent.




—    WEEK 2    —

précision; adaptation; finition


Notre section de protostructure étant plutôt instable – certains des pieds n’atteignants pas le sol – nous décidons de créer des fondations monolithiques, reprenant une géométrie de la topographie. Ceux-ci sont surmontés d’une plaque en bois reprenant la géométrie de la protostructure. De cette manière, cette dernière et la topographie se rejoignent et coexistent. 



Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



Chaque plan s’accommode de deux fentes, induites par les lambourdes horizontales de la protostructure. Les plans viennent se greffé à cette matrice tridimensionnelle, ne la modifiant pas. Suivant la géométrie présente, un plan est en lien direct avec le sol et s'y appuie, tandis que l'autre – suivant l'arrête d'un artefact de plâtre en suspension – en est détaché. 

La matérialité s'est imposée; le plâtre, opaque et lourd, en contraste avec l’aspect diaphane du papier calque.

Le plan oblique est définit par le grand bloc contenant l'alcôve. Sa matérialité agit comme un rappel de notre structure de la phase précédente, étant constitué de baguettes espacées orientées selon le sens de la pente. Il est fait en bois, matériau commun aux deux plans verticaux. De plus, il participe à la rigidification de la protostructure. 

Le mouvement induit par cet espace est transversal à la protostructure, malgré les fentes qui permettent toujours un dialogue timide avec la protostructure dans sa longueur. Ce rapport est déjà très fort dans le projet nous surplombant.

Le résultat est un espace ambigu, ni intérieur, ni extérieur, de la même manière que l’alcôve et la protostructure. 




Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)



Image Wed Dec 18 2019 22:52:53 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)