• UNDER PRESSURE - a transition into the Rolex Learning Center

    Par Beer Eliott, Firuz Samuel, Gremaud Johann, Olia Mohammad Mahdi, 02/12/19

    Planes - Synthèse

    « Pressure pushing down on me. Pressing down on you, no man ask for. Under pressure that burns a building down. Splits a family in two. Puts people on streets » Queen

    We have moved from the Measures phase to the Planes phase without leaving this phase behind. Indeed, we have studied our productions of "Measures" based on our concepts, pressure and compression and their definitions.

    In our research, we moved to a scale in which a person could evolve, move on the planes defined by a node,  heart of compression, and noticed a space to explore: a large volume inclined towards the person. This volume, being massive and leaning, plays an important role in our project. Indeed, it is part of the human experience of the pressure we can feel. It decreases the volume of the path forcing down, to compress.

    The site chosen for this phase is located next to the north facade of the Rolex Learning Center. On this facade, the concrete slab on which the Rolex rests takes a curved and smooth shape and when this slab comes to rest on the ground, it deforms the plane of it. This site seemed obvious to us as a place of pressure recalling the observed interaction between the different node plan where one of the massive volume planes compresses the plan that supports it.

    Thus, by observing the interactions of the vertical, horizontal and oblique planes present in our models, we have arrived at our first "idea" of the structure: the resumed volume of the node and its planes, the deformation undergone by the planes of the node between them and a gradual inclination up to the angle of the knot. So, we wanted to get a structure distorted by Rolex pressure that could be seen from a single point of perspective. The progression of the inclination came to us from the progression of the pressure as one approaches the edge of the curve. This structure took up the idea of pressure on the human observed during the experimentation phase by forming a pseudo-passage compressing the people passing under these volumes.

    After careful reflection on this idea we analyzed a major problem: the idea is based on a visual experience despite the body experience, felt in the photos, and thus does not show enough pressure on the body.

    This problem led to the reformulation of the concept. Then, to feel, to experience what we would like to show, we are "back" in these volumes, as if we were on a passage formed of these plans. Moreover, after evaluating our first experiments, we kept the essential points, that is to say the inclined planes and the idea of the passage. By adding the notion of Pascal's vacuum horror as due to the air pressure, by restricting the available volume in order to compress the passer-by and limiting the light in order to bring about a feeling of oppression, we are arrived at a passage with a gradual inclination linked to the curvature of the slab of the Rolex, a degressive width that leads us to a passage of increasingly narrow and contrary to a common idea, a height of greater and greater due to feeling pressure felt in front of large spaces. A human, passing through this corridor, will then experience a change in pressure forming a transition element between the outside and the underside of the slab. This path therefore conveys a way of spatializing the notion of pressure and compression.

  • UNDER PRESSURE - a transition into the Rolex Learning Center Part.6

    Par Beer Eliott, Firuz Samuel, Gremaud Johann, Olia Mohammad Mahdi, 02/12/19

    Planes - Construction de la structure


    Construction de la structure devant le Rolex Learning Center, échelle 1:1Construction de la structure devant le Rolex Learning Center, échelle 1:1
                    Construction de la structure devant le Rolex Learning Center, échelle 1:1
    Structure devant le Rolex Learning Center, échelle 1:1Structure devant le Rolex Learning Center, échelle 1:1
  • UNDER PRESSURE - a transition into the Rolex Learning Center Part.5

    Par Beer Eliott, Firuz Samuel, Gremaud Johann, Olia Mohammad Mahdi, 02/12/19

    Planes - Concept final

    Après une remise en question de nos idées, nous avons gardé les points les plus importants et avons basé notre concept dessus. Ainsi, à partir des plans de notre nœud, de l'idée d'un passage et en ajoutant la notion d'horreur du vide de Pascal ainsi qu'un jeu avec la lumière, nous arrivons à un passage incliné, se resserrant et suivant la courbe du Rolex Learning Center. Ce passage permet une expérience corporelle et un ressenti progressif de la pression. Ce chemin permet donc de spatialiser les notions de pression et de compression.


    Maquette du concept final, mis en relation avec la dalle du Rolex Learning Center, échelle 1:10Maquette du concept final, mis en relation avec la dalle du Rolex Learning Center, échelle 1:10
    Maquette du concept final, mis en relation avec la dalle du Rolex Learning Center, échelle 1:10Maquette du concept final, mis en relation avec la dalle du Rolex Learning Center, échelle 1:10
                                                Maquette du concept final, mis en relation avec la dalle du Rolex Learning Center, échelle 1:10

    Moulage du vide de la structure, échelle 1:16.6Moulage du vide de la structure, échelle 1:16.6

    Recherche assemblage de bois

    Plusieurs techniques d'assemblage de bois ont été testé dans l'optique de produire une structure à l'échelle 1:1.


    Assemblage de boisAssemblage de bois
                                        Assemblage de bois
    Assemblage de boisAssemblage de bois
  • UNDER PRESSURE - a transition into the Rolex Learning Center Part.4

    Par Beer Eliott, Firuz Samuel, Gremaud Johann, Olia Mohammad Mahdi, 26/11/19

    PLANES - Concept

    Après les observations, les expérimentations et les recherches, nous avons fait une synthèse de tout les éléments qui étaient à notre dispositions. Cette synthèse nous a permis de tirer les éléments que nous trouvions les plus intéressants. 


    Elévation nord du Rolex Learning CenterImage Mon Nov 25 2019 20:03:52 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Elévation nord du Rolex Learning CenterElévation nord du Rolex Learning Center


    « Pressure pushing down on me. Pressing down on you, no man ask for. Under pressure that burns a building down. Splits a family in two. Puts people on streets » Queen


    La pression, qu’elle soit physique ou métaphysique, exerce sur nous une force qui tend à nous pousser, à nous diriger quelque part. Elle nous fait ressentir un poids de manière réelle ou superficielle tel une force répulsive. Ainsi, dans un vide étroit surmonté d’une structure pesante, la pression a de l’ascendant sur nous nous amenant à uniquement passer par cet espace pesant. Par sa superficialité, la force exercée par la structure provoque un sentiment, un ressenti de rejet, de répulsion ou encore d’incommodité. La pression a donc une influence psychologique modifiant notre comportement.

    Cette pression omniprésente dans nos interstices est ainsi le sujet de la recherche de « planes ». Après plusieurs observations du matériel produit lors de « measures », notamment par la photographie et différente mise à l’échelle de l’humain. L’étude des plans a mené à considérer avec attention l’intersection de ceux-ci et les forces qui les unissent. De plus, grâce à une mise à l’échelle de l’humain et une perspective, nous pouvons comprendre le sentiment par rapport à la pression, sentiment que nous voulons faire ressentir à travers notre projet. La structure pensée est ainsi un agrandissement du nœud où la pression se fait ressentir dans la structure d'Evian de par le poids des plans agissant les uns sur les autres et de par un ressenti de masse importante sur les photos. Le Rolex Learning Center joue un rôle primordial puisque selon un point de perspective, son poids presse la structure et la structure presse sur le passant.


       Maquettes de visualisation du conceptMaquettes de visualisation du concept


    Référence

    Nous nous sommes interessé au travail de Felice Varini, un peintre suisse qui travaile avec la perspective créant des anamorphose. Nous avons ainsi pu s'inspirer afin de créer notre perspective.


      Anamorphose de Felice Varini, Beaugrenelle, 2017Anamorphose de Felice Varini, Beaugrenelle, 2017


    Reformulation

    Cependant, ce concept était surtout basé sur une observation visuelle alors que la pression se fait ressentir à partir d'une expérience corporelle. Nous sommes alors reparti de notre maquette et nous sommes mis à l'intérieur. La première observation fut que cette structure formait un passage. L'idée de passage permet de lier l'expérience corporelle à l'idée d'évolution. Ainsi, en gardant les éléments les plus importants comme l'inclinaison des plans. De plus, selon la notion d'horreur du vide de Pascal, nous avons voulu augmenté ce sentiment de pression en augmentant la hauteur et ainsi le sentiment d'espace grand et massif. Finalement, un espace sombre joue un rôle important dans le sentiment d’oppression.


    Première maquette avec ajouts de plans, mise en lien avec la courbe de Rolex Learning CenterPremière maquette avec ajouts de plans, mise en lien avec la courbe de Rolex Learning CenterPremière maquette avec ajouts de plans, mise en lien avec la courbe de Rolex Learning Center
                     Image Sun Dec 01 2019 14:34:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
                     Image Sun Dec 01 2019 14:34:02 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)
    Expérimentation de lumière dans le passageExpérimentation de lumière dans le passage
    Expérimentation de lumière dans le passage
  • UNDER PRESSURE - a transition into the Rolex Learning Center Part.3

    Par Beer Eliott, Firuz Samuel, Gremaud Johann, Olia Mohammad Mahdi, 25/11/19

    PLANES - Construction d'une maquette

    Le site du Rolex Learning Center est un lieu où la pression est présente. En effet, la dalle courbe de béton sur laquelle repose le Rolex exerce une compression sur le plan du sol tendant à le faire se déformer.

    La structure choisie a alors été 4 cadres de plus en plus incliné, suivant la progression de pression sous la dalle de béton. L'inclinaison vient de celle du plan dans notre nœud de "measures".Avec une perspective, d'un point de vue précis, le Rolex semble posé sur la structure, cette dernière est donc écrasée sous le poids et bien qu'elle tienne, elle est marqué par la pression toujours plus grande au fur et à mesure que l'on se rapproche de l'extrémité de la courbe de la dalle du Rolex Learning Center.

                         Elévation nord du Rolex Learning Center Maquette du concept, échelle 1:10 Maquette du concept, échelle 1:10