• WHAT IF THE PINBALL WAS OUR INSPIRATION?

    Par Abansir Marwan, Hayyane Filali Aymane, Wenger Yaëlle, 17/12/19

    Up to now, we manage to create a space well-grounded, according to our hypothesis of PLANES. Articulations of the wood are thought to be doable. The slats are assembled everywhere face to face and oriented, so the strongest side faces the force. 


    Image Tue Dec 17 2019 11:55:32 GMT+0100 (Central European Standard Time) 


    Image Tue Dec 17 2019 11:55:32 GMT+0100 (Central European Standard Time)

                                                                                                           Model 1:20

    Owh, something is happening here.



    Being critical to this space, it feels empty and it is difficult to project ourselves in it and play with the different possibilities that aren't so diverse. And here is what came us to mind. Imagine to raise some planes given by the ground, and make it traverse our inclined plane. Many planes, like obstacles, on an inclined plane, imagine a ball sliding between them and the whole become for sure a pinball game!    

    Despite the unlikeliness of this inspiration, it brings a lot of sense. Imagine entering a big empty space, a big room. If you want to chill out there, for sure you are not gonna sit in the middle, where nothing is. Imagine now a wall, a plane in the middle of this space. People will be able to sit from either side of it! If we add another, it will be possible to stand, sit or chill between them or behind one. Every new plan ads new possibilities. Planes are possibilities.

    We decided to investigate different possibilities proposed by planes to improve our first space. Those walls can follow different rules. The first and common to all our trials is that we want those walls not to be too high, because we want to build links, not to cut the space in different parts. It is now about to define what is  "too" high, and where do the planes come from.


    ETUDE ET OBSERVATION

    Image Tue Dec 17 2019 17:16:17 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Image Tue Dec 17 2019 11:55:32 GMT+0100 (Central European Standard Time)


    Imagine being a small ball sliding on this ramp. Or just being yourself wanting to enjoy the space. What would you do? How would you do it?

  • INTRODUCING SCAFFOLDING

    Par Abansir Marwan, Hayyane Filali Aymane, Wenger Yaëlle, 12/12/19


    Image Thu Dec 12 2019 22:58:43 GMT+0100 (Central European Standard Time)
    Image Thu Dec 12 2019 23:06:02 GMT+0100 (Central European Standard Time)
    Image Thu Dec 12 2019 22:58:43 GMT+0100 (Central European Standard Time)
  • RETOUR SUR LA CRITIQUE DE PLANES

    Par Hayyane Filali Aymane, 04/12/19

    Un des aspects intéressants ressorti lors de la critique a été celui de la double lecture. L'intérieur totalement dépouillé (mot suggéré pour remplacer "pur" que nous utilisions) permet de se concentrer sur l'expérience de transition et le jeu de lumière. De l'extérieur, la structure totalement apparente permet une autre compréhension. Une référence a été proposée: Bruce Naumann, Le passage.

    Il serait judicieux la prochaine fois de plus tourner autour du projet et, à chaque fois, se rendre compte d'une lecture différente possible. Nous nous sommes essentiellement concentrés sur la lecture en entrant du côté antagoniste et en utilisant le passage comme un sens unique, alors qu'il est possible de l'utiliser différemment.


    Lors de la mise en commun mardi dans la House of Common, le rappel de Sébastien sur la définition de Planes (limite, premier en deça duquel il n'y a rien, premier au delà duquel il y a tout), la création d'un lieu et l'importance du rapport au corps, a remis les notions essentielles de cette phase sur le devant. 

    1.66 a été entièrement construit sur ces trois principes : une transition continue par une limite qui n'est pas brusque, la création de dépendances entre les plans pour générer un lieu et le dimensionnement par rapport au corps.


    Le codex disait également: 

    « […] la notion d’élément implique celle d’ensemble et que celle-ci à son tour implique souvent celle de classification. L’élément n’est élément qu’inscrit dans un ensemble structuré. Il est élément d’un tout avec lequel il entretient des relations. Il n’est donc guère possible de penser la notion d’élément sans penser aussi à celle d’articulation. Les exigences techniques de la pratique architecturale le rappelleront rapidement à qui s’y essaie. »

    Effectivement, nous avons rapidement été rappelés par la pratique architecturale, par la difficulté de mise en place à l'échelle 1:1. Je retiendrai l'importance de se questionner sur la manière d'utiliser le lieu, est-il nécessaire d'y intervenir pour y intégrer une construction et comment le faire subtilement?





  • Prévisualisation de la structure sur le site

    Par Abansir Marwan, Ghez Fanny, Hayyane Filali Aymane, Zanota Armand, 02/12/19


    Image Mon Dec 02 2019 06:12:08 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)




  • Construction de la structure à l'échelle 1:1

    Par Abansir Marwan, Ghez Fanny, Hayyane Filali Aymane, Zanota Armand, 02/12/19


    Image Mon Dec 02 2019 06:11:08 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)