REVIEW : L'AFTER

Par Hayyane Filali Aymane, 31/03/20

"Si vous venez au monde pour ne rien troubler, alors vous ne méritez ni patience, ni regard."

- René Char

https://www.youtube.com/watch?v=OVd8YOFvVtc


L'idée du projet se veut radicale: traiter avec l'aléatoire, le chaos apparent et considérer son potentiel spatial. L'inspiration naturelle, de la forêt, présente sur le site en question, suggère que les réponses sont déjà présentes et qu'il n'y a qu'à les ceuillir (après avoir saisi puis compris les données, cf. "La donnée n'est pas plus de l'information que cinquante tonnes de ciment ne sont un grattte-ciel." Clifford Stoll, Silicon Snake Oil).


Mais il pourrait être encore plus radical. L'escalier, seule propostition émise pour explorer verticalement cette densification, malgré le fait qu'il prenne forme par le site, procure le sentiment qu'il s'incruste maladroitement au lieu de s'intégrer.


Le travail en plan doit laisser maintenant place au travail de la coupe, qui permettrait d'envisager d'un autre angle cette densification. L'objectif est de pousser plus loin le narratif du lieu pour en clarifier l'intention, par la proposition de nouvelles manières d'utiliser cette densification, en plus du fait de conduire l'expérimenteur au centre de celle-ci.


La question que je me pose est comment, comme il est exclu de s'étendre horizontalement, permettre une ascension suivant cette logique de densification. Mais là j'aurais vraiment besoin d'aide, mon cerveau a de la peine à élargir ses horizons. Cet outil pourrait cependant compléter d'autres espaces en améliorant l'entrance transition (A pattern language).