Room et notion d'intériorité

Par Ghez Fanny, 23/03/20

La room est un espace conçu pour l’utilisation de l’homme et qui mettrait en jeu une certaine notion d’intériorité. On se concentre alors sur les aspects et éléments de cette room qui vont permettre de rendre palpable cette notion d’intériorité. 

Tout d’abord en réponse au pattern Intimacy Gradient exposé précédemment, notre room vient s’encrer dans un site précis qui va permettre de donner à l’utilisateur un sentiment de confort, d’être à l’abri qui est également l’intention d’une room, car les notion d’intimité et d’intériorité sont presque intimement liées. Ainsi c’est en premier lieu la position de la room et son retrait qui va caractériser l’intimité liée à l’intériorité. 

De plus, c’est l’utilisation de la room qui va venir préciser cette notion d’intériorité car l’utilisateur prend le statut de spectateur (ici spectateur des oiseaux et de la nature) et la room est alors expérimentée comme un observatoire. En plus de retrouver cette notion d’intériorité, l’utilisateur-spectateur est dissimulé par une paroi qui, hors usage, aurait du mal à différencier de quel côté se situerait l’extérieur de l’intérieur. Mais c’est la position relative de l’utilisateur ainsi que son statut d’observateur qui va venir préciser la délimitation intérieur-extérieur que crée la paroi. 

Pour finir, c’est le seuil qui va venir clôturer cette définition de l’intériorité : dans cette room le seuil est expérimenté par le parcours de la passerelle de 8 mètres entre le sentier et la room qui va donner un passage progressif entre l’extérieur et l’intérieur : la passerelle est un élément de transition d’un espace à un autre, et va donc différencier la room du sentier de promenade. 

C’est pourquoi, la combinaison des trois élément cités ci dessus vont venir confirmer ce sentiment d’intériorité que va procurer la room, tout d’abord par la position dans l’espace et sa faible exposition, puis par le statut de l’utilisateur et son utilisation de la room, et enfin sa perception de transition lors du passage de la passerelle. 


L’utilisateur vit alors l’expérience de l’intériorité offerte par l’observatoire à oiseaux.