ROOMS: REVIEW

Par Hayyane Filali Aymane, 29/03/20

Image Mon Mar 30 2020 10:50:47 GMT+0200 (Central European Summer Time)



THE SITE IS PROPORTIONAL TO TRUCKS AND TREES


On it's right, you'll find a vast parking lot, on it's left, a charging area for trucks.


Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)         
 Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)






CHOSEN PRINCIPLES FROM A PATTERN LANGUAGE

"The spots which are the most inviting, are those high enough to give people a vantage point, and low enough to put them in action."

- Stair seats -


"When plate glass windows became possible, people thought that they would put us more directly in touch with nature. In fact, they do the opposite."

- Small panes -


"The arcades are a way to create a slow transition from the exterior to the interior. Counter to walls, they give the ability to give a look inside, from the outside, without physical separation. This is an invitation to enter, you, curious one."

- Arcades -


"Making a convenient place for a body means to be also convenient for the spirit and giving the opportunity to change the behaviours to appropriate the space. Give a feeling of security, intimacy, like if we arrive at a secret place."

- Entrance transition -




" Housing in between is densifying empty areas and filling the gaps, creating new possibilities for the body."

- Housing in between -





AN ELEMENT TO DENSIFY

Historically, the rives of the Rhône were all wooded, those vertical elements had the ability to create an interiority. By biomimetic, it seems logical to use the spatial strategy of trees to recreate the destroyed interiority the nature built with time.

The interiority will be treated through densification of the interstitial.



From the squared column to more flexible spots




Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)



Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)



Ishigami Kanagawa - Institute of technology





Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)   Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)





Tracé régulateur


"We are confused by the apparent randomness—the seeming chaos—of the new conditions. We cannot easily accept the random as reasonable—our self-consciousness insists on control, and the random resists control, in the same way as a storm or an earthquake. The random pushes us toward mere reaction, and we lose initiative. We throw the dice or the straws. They land this way or that, and we struggle to interpret. Our creative powers become useless. But, maybe not."

WORLDS APART | LEBBEUS WOODS


"Pour LE CORBUSIER il est nécessaire d’avoir un tracé régulateur lorsque que l’on cherche à produire quelque chose, afin de lui donner un sens et ne pas tomber dans l’arbitraire. Un bâtiment est la résultante d’un problème posé et la succession de choix dirigés par ce tracé régulateur c’est ainsi que l’on crée une architecture.

L’homme a toujours utilisé des systèmes de tracé régulateurs pour lui permettre d’ordonner et comprendre ce qu’il faisait. Ceci a permis à l’homme d’établir des règles qui au fil des générations se sont enrichies grâce à la découverte de technologies et techniques nouvelles faisant évoluer ses outils, et donc ses constructions."


Vers Une Architecture - Le Corbusier




Image Sun Mar 29 2020 14:45:06 GMT+0200 (Central European Summer Time)


Cette manipulation géométrique est une manière de générer un espace en laissant parler le site, les trois arbes qui le dominent. Le résultat tend à suivre la disposition apparemment aléatoire des arbres dans la forêt, de sorte à fondre la construction dans le paysage au travers d'une même organisation spatiale.

La clairière de poteaux crée un intérieur par densification de l'interstitiel au moyen d'un aléatoire objectif et qui se veut maitrisé. Le corps se trouve en relation avec des éléments plus au moins proches de lui, se sent comme à l'intérieur d'une foule, à l'abri non pas des regards, mais plutôt d'une solitude menaçante. 

Au fur et à mesure de l'ascension, les poteaux, qui ne changent pas de taille, prennent de plus en plus une dimension humaine. Lorsqu'on est au sol, ils dominent largement du haut de leur 570cm. Se tenant sur la plus haute plateforme, ces derniers mesurent désormais 240cm, le regard levé vers le ciel est moins obstrué par la dominance des érigés.

D'autre part, la protostructure procure un sentiment de sécurité. Les poutres initialement à 90cm ont été réhaussées au niveau de la plus haute plateforme, créant un nouvel horizon virtuel, infini, projette notre regard et notre esprit au loin. Il est possible d'occuper un espace bien plus grand que celui dans lequel il est possible de se tenir physiquement.



Ce travail questionne la pertinence d'apporter ses idées dans un lieu au système déjà organisé, qui n'a pas forcément besoin de se voir imposer une autre configuration. Les conjonctures spatiales d'un site contiennent des solutions qu'il s'agit d'émanciper. En l'occurence, la forêt a déjà sa manière de créer une intériorité, un espace séparé des autres.

Cette séparation est accentuée par la transition, le chemin à parcourir pour se rendre à l'endroit en question. Ici, le sol n'est pas modifié, créant une continuité avec l'environnement, la transition est provoquée le système de poteaux qui modifient notre trajectoire et notre célérité. Sur une distance très restreinte, il est possible de faire oublier la platitude de laquelle on vient et d'entrer dans un système verticalisé dans un premier temps, qui appelle à l'ascension, à atteindre cette canopée, puis horizontalisé dans un second temps, qui appelle à l'expansion.





Densification of the interstitial



Image Sun Mar 29 2020 19:13:25 GMT+0200 (Central European Summer Time)


Image Sun Mar 29 2020 19:13:25 GMT+0200 (Central European Summer Time)    Image Sun Mar 29 2020 19:13:25 GMT+0200 (Central European Summer Time)





Image Sun Mar 29 2020 18:24:36 GMT+0200 (Central European Summer Time)         Image Sun Mar 29 2020 18:24:36 GMT+0200 (Central European Summer Time)





Quatres groupes simples d'éléments: poteaux, plancher, solive et poutres de maintient sur la protostructure

Image Sun Mar 29 2020 18:41:14 GMT+0200 (Central European Summer Time)       Image Sun Mar 29 2020 18:41:14 GMT+0200 (Central European Summer Time)


Image Sun Mar 29 2020 18:41:14 GMT+0200 (Central European Summer Time)       Image Sun Mar 29 2020 18:41:14 GMT+0200 (Central European Summer Time)


Image Sun Mar 29 2020 16:24:02 GMT+0200 (Central European Summer Time)



Image Mon Mar 30 2020 10:05:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)   Image Mon Mar 30 2020 10:05:08 GMT+0200 (Central European Summer Time)




Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)







Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)    Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)



Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)    Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)



Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)    Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)



Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)    Image Mon Mar 30 2020 01:03:59 GMT+0200 (Central European Summer Time)