SITTING ROOT

Par Courtin Lise, 11/03/20


A room for sitting, which also happens to be made of artificial roots. In short, a sitting root.


“« Room », en effet, ne désigne pas uniquement une partie d’un intérieur construit, mais, de façon plus générale, une spatialité disponible.” (Codex p. 40)


Dans le site de la mangrove, les promeneurs ont tendance à s’asseoir sur les branches tombées ou les racines des arbres, surélevées de la terre. Ce système racinaire est remarquable ; en effet, les arbres qui bordent la mangrove sont des platanes, et ils ont la particularité d’avoir des racines qui se soudent entre elles pour créer un tissus racinaire dense. De plus, à cause de la pauvreté en oxygène du sol sur le site, les racines restent majoritairement un surface, ce qui produit l’effet de mangrove.


La petite parcelle sur laquelle j’ai travaillé se trouve sur la rive d'un bras d’eau séparé du fleuve par un brise-lame. Au bord de l’eau, on peut observer un fragment du système racinaire qui se développe en arc de cercle autour d’un renfoncement dans la berge. Mon projet constitue une extension à celui-ci, qui s’élève pour venir s’accrocher sur la protostructure et former des reliefs sur lesquels on peut s’installer d’une multitude de manières.


La retranscription architecturale de la forme organique des racines m’a semblé appropriée pour définir ces variations de volumes et de surfaces, tout en offrant la liberté d’appropriation au visiteur, comparable à celle des véritables arbres.


Le projet a une forte relation au site, car il se compose des éléments propres au milieu qui l’entoure. Cela fait référence à une ambivalence du mot “milieu” qui est soulignée dans le Codex : I Ce qui est à mi distance dans l’espace […] III Ce qui entoure.” (page 61). Il m’a paru intéressant de jouer sur le rapprochement de qui est à l’intérieur et de ce qui l’entoure. Les racines s’étendent, se crochent, se relient à la protostructure et la soudent métaphoriquement au système des platanes.


Un dernier aspect des racines que j’ai voulu incorporer dans ma room est le tissage qui résulte de la soudure des racines (et, plus largement, des branches d’arbres différents qui se confondent et reflètent la même idée que ce qui se passe au sol) et de travailler sur l’ombrage qui résulte de l’alternance de vides et de pleins.