• Post review

    Par Olia Mohammad Mahdi, 02/04/20

    Un des commentaires concernait la base même du projet, selon lequel il manquait une problématique. Il semble que celle-ci et le cœur du projet n’étaient pas suffisamment soulignés et cela a reflété mon projet comme n'ayant pas de ligne directrice. Avec des modifications au blog et ses textes, j’ai essayé de plus mettre en évidence la problématique et le parcours que j’ai pris pour y répondre.

    Un autre commentaire relevait l’absence de la protostructre dans les dessins, qui a fait penser que celle-ci n’a pas de place dans mon projet. Comme si ce dernier avait été développé indépendamment de la protostructure. Ici aussi, j’ai ajouté quelques dessins et perspectives pour démontrer la place de la protostrcucture dans mon projet.

    De façon générale, selon moi, les manquements se trouvaient surtout au niveau de ma façon de présenter oralement ainsi que la structure de la première version de mon post dans mon blog. C’est pourquoi, j’ai tenté de rectifier et clarifier à travers plusieurs modifications dans mon post. 

  • ROOMS - Post review

    Par Gugger Robin, 02/04/20

    Texte post review du 30.03.2020

    La critique principale du projet était le manque de cohérence dans l'ensemble de la structure. Je me suis trop attaché à développer la complexification des éléments de la plateforme, ce qui m'a fait me détourner de mon concept de base en m'éparpillant sur trop de choses en même temps. Il aurait été préférable de rechercher davantage à développer un système uni, avec une continuité plus marquée entre les éléments, et moins complexe pour garder en vue l'idée initiale.    

    Un autre point d'amélioration est la relation entre la protostructure et la structure elle-même. Elle aurait pu être plus intégrée dans le projet, voir même être la structure porteuse de cette dernière. J'aurais également dû mieux justifier le choix du tissu dans le projet. 

    Les points positifs relevés ont été le "moment magique", endroit où les arches en bois se reposent sur la protostructure, comme si elle la protégeait, ainsi que la réalisation et l’exécution des différentes planches de dessin.  

  • ROOMS - REVIEW

    Par Courtin Lise, 01/04/20

    Un retour sur la Review de 30.03.20


    Un des commentaires majeurs a été un certain manque de lisibilité du projet, notemment à cause de sa densité et invariation dans le rythme des modules. Une plus grande séparation entre les grands éléments donnerait une légèreté qui accenturait l'effet des ombres et instaurerait des moments de silence et de ponctuation qui serviraient aussi la délimitation des espaces.

    L'aspect structurel est aussi une faiblesse, découlant un peu trop de volonté formelle. Ces lacunes seraient comblées par un travail plus précis sur une ossature qui dicterait ensuite le remplissage et donc la forme du projet. Des règles de développement dervraient aussi être mises en place pour doter la room de plus d'unité et cohérence.

    Le manque de render sur les les ombres à été relevé, souligant un aspect qui m'était important et sur lequel je regrette de n'avoir pas pû plus travailler. Je considère que pour l'instant, même si une partie considérable de mes décisions ont été prises en pensant aux capacités de projections d'ombres qui en découlerait, je n'ai pas eu le temps de développer les outils qui me permettraient de vérifier mes hypothèse et de continuer des expérimentations plus poussées en ayant un résultat tangible (ou aussi tangible que peuvent être les ombres).

    Malgré ces faiblesses, je reste satisfaite du développement de la sitting root durant ces deux dernières semaines. J'estime que ces nouveaux outils ont été bénéfiques dans les sens qu'ils m'ont permis de m'étendre et d'expérimenter avec plus de facilité qu'un dessin sur papier et de rectifier des imprécisions constructives dues aux dimensions du bois de la maquette (5x3mm au lieu de 2.7x6cm).

  • POST REVIEW

    Par Ozkorkut Ecenaz, 01/04/20


    Après le critique, j'ai compris que l'idée de base est intéressante et contient beaucoup de potentielle. Et, dans la phase ROOMS, après le premier projet que j'ai fait, j'ai amélioré beaucoup de choses. Parce que tout au debut, je n'ai pas vraiment pensé et compris la structure, les formes ou les nécessité et les propriétés  d'un room et aussi la proto. 

    Quand j'ai commencé à penser différemment et à améliorer mon projet, j'ai vu que je peux faire beaucoup plus mieux. Mais, je ne suis pas arrivé à la vraiment le bon résultat. J'ai pu voir des choses en grand, par exemple pour la partie "Plateau avec des falaises", j'ai pu faire une plate-forme plus grande que j'ai fait, et avec cela je peux donner une espace plus utile et spacieuse. J'ai resté trop timide et j'ai pas donné les bonnes dimensions aux surfaces. Car pour utilisation d'une ombre portée, j'ai besoin une surface beaucoup plus que j'ai fait. Et aussi pour donné assez place pour utilité par des gens. Et aussi je dois faire attention aux passages, j'ai pas donné assez place pour passez et cela peut passer des problèmes de sécurité. 

    Quant à les dessins, j'ai besoin de travailler sur Rhino pour améliorer les dessins. Je dois être plus précis avec les lignes et avec la démonstration du sol. 

    À partir de maintenant, on travaille sur le projet collectif et le projet HOUSES, en même temps je travaille sur mon projet et sur Rhino pour les dessins. Dès le review, j'ai commencé à faire des essais pour réformer.

    Premier essaie

    Image Wed Apr 01 2020 15:09:05 GMT+0200 (CEST)

     Vue sud-est 


    Image Wed Apr 01 2020 15:09:05 GMT+0200 (CEST)


    vue nord-ouest 

    Image Wed Apr 01 2020 15:09:05 GMT+0200 (CEST)

    dessin en Monge

    Week 21

  • post review - A COLD WALL

    Par Zanota Armand, 31/03/20

    la grille sortait du sol. un sol de béton.

    les lignes verticales s'élançaient, droites vers un ciel.

    il n'y a pas d'horizon, seulement des lignes horizontales.

    un tissage tridimensionnel.

    une infinité d'interstices.

    une densification de l'interstitiel absolue.

    le "plus entre" est omniprésent, où est l'exterieur ?

    mais dans ce repere il y a néanmoins des trous, des passages d'Hommes et de lumière.

    par ce biais le paysage est renvoyé a l'intérieur. une extension du lieu. il remplit la grille, tel un mur imaginaire, froid

    l'Homme circule dans ce volume. s'en rend-t-il compte ?

    a quel moment est-il rentré ? il n'y avait pas de seuil. est-il toujours à l'extérieur ?

    ---

    mais il n'est pas passif. l'Homme agit.

    il trace des plans, remplit les volumes.

    petit à petit il crée des scénarios. 

    la grille s'efface. laisse place.

    elle devient un réceptacle. un vague souvenir.