• moule de l'interstice

    Par Courtin Lise, 27/10/19

    Moulding the pattern of the supporting structure.

    Seeing beauty in what holds the whole building up.





                        Image Sun Oct 27 2019 17:40:05 GMT+0100 (Central European Standard Time)


                    




    Image Sun Oct 27 2019 17:40:05 GMT+0100 (Central European Standard Time)                        




                                        Image Sun Oct 27 2019 17:40:05 GMT+0100 (Central European Standard Time)


              



                            Maquette en bois du fragment mesuré (coupé à environ mi hauteur pour la stabilité).




    Image Sun Oct 27 2019 17:40:05 GMT+0100 (Central European Standard Time)



    Sol du moule de l'interstice, détail du plancher.




    Image Sun Oct 27 2019 18:00:42 GMT+0100 (Central European Standard Time)


    Détail de l'entrelas, coin supérieur du moule.



    Image Sun Oct 27 2019 18:00:42 GMT+0100 (Central European Standard Time)


    Moule assemblé, partiellement shellacé.



    This fragment of space, although basic,

    is made intricate by the cross beams and planks on the floor of the structure.


    This mould prototype was made with the intention of of capturing the details between the pillars and the beams. The challenge is finding how to best create the negative that shows a maximum of the pattern whilst still enabling the extraction of the plaster cast without destroying it. The next prototype will include two detachable pieces that show the repetition of the pattern throughout the structure, the fragment being a kind of repeated "unit".


    Tune in next week for more plaster casting adventures!




  • Interstice

    Par Courtin Lise, 27/10/19



    Image Sun Oct 27 2019 17:24:44 GMT+0100 (Central European Standard Time)



    Plan, coupes et axonométrie de l'interstice mesuré. Echelle 1:10, première version

  • Week 7 - Study of the measured structure and a knot in it

    Par Korjus Sara, Gugger Robin, 26/10/19

    25.10.2019

    Depuis les mesures que nous avons prises à Evian nous avons pu commencer nos premiers dessins de notre structure. 


    Image Sat Oct 26 2019 00:57:18 GMT+0200 (CEST)     Image Sat Oct 26 2019 00:57:18 GMT+0200 (CEST)     


    Trois coupes, échelle 1:10

    Axonométrie d'un nœud dans la structure, échelle 1:1


    3.11.2019

    Le nœud que nos avons décide d'étudier en détail est une partie de la structure porteuse d'une des plaques de la fontaine. Elle nous permettais de voire la relation entra la plaque et le reste de la structure.


    Image Sun Nov 03 2019 22:33:52 GMT+0100 (CET)


    Une fois que nous comprenions comment les différentes pièces qui construisaient le nœud étaient mises ensemble nous avons pu construire une maquette du nœud.


    Image Sun Nov 03 2019 22:33:52 GMT+0100 (CET)  Image Sun Nov 03 2019 22:33:52 GMT+0100 (CET)


    Maquette du nœud, échelle 1:1


    9.11.2019

    Dessins des coupes et de l'axonométrie améliorés et terminés.


    Image Sat Nov 09 2019 15:00:34 GMT+0100 (CET)  Image Sat Nov 09 2019 15:00:34 GMT+0100 (CET)


    Trois coupes, échelle 1:10

    Axonométrie d'un nœud dans la structure, échelle 1:1


    Pour mieux comprendre le nœud et comment il a été construit nous avons aussi dessiné une axonométrie éclatée.


    Image Sat Nov 09 2019 15:00:34 GMT+0100 (CET)


    Axonométrie éclatée d'un nœud dans la structure, échelle 1:1

  • Premiers dessin de perspective

    Par Korjus Sara, 26/10/19

    Dans nos derniers dessins de la phase CRAFTS nous avons appris comment dessiner nos moules et maquettes en perspective.

    Nous avons commencé avec des dessins simples: dessiner nos moulages que nous avions fait la semaine d'avant, échelle 1:2 

    Image Sat Oct 26 2019 00:48:40 GMT+0200 (CEST)


    Apres avoir compris comment les dessins en perspective marchaient nous avons pu dessiner nos maquettes en bois. Nous avons choisi deux points d'observateur pour avoir deux différents vues de la perspective, échelle 1:3.33

    Image Sat Oct 26 2019 00:48:40 GMT+0200 (CEST)



  • PREMIERES PROPOSITIONS DE PISTES

    Par Hayyane Filali Aymane, Zanota Armand, 22/10/19

    ENDROIT CHOISI

    L'espace que nous avons choisit se compose d'un escalier et d'une plateforme, ainsi que de deux éléments sortant de la structure. La plateforme, espace utile sur lequel il est possible de se tenir, profiter de la vue, est, comme le dirait Louis Kahn, servi par cet escalier, un espace de passage provoquant et subissant le mouvement. Parallèlement (ou, plus justement,  perpendiculairement), nous trouvons une intrusion dans l’espace extérieur à la construction. Elle s’y invite par les lattes saillantes qui suggèrent une continuité à l’édifice, une sorte de vide infini.

    Nous englobons donc trois espaces, trois utilités différentes. Le concept prédominant est le lien, la transition entre ces espaces. En plus de comprendre comment la structure a été construite, par la présence d'éléments stratégiques dans les espaces étudiés, tel que l'escalier et certains noeuds, il nous est également possible de nous intéresser à la manière dont ils sont utilisés. Nous caractérisons l'utilisation d'un espace par le type de mouvement qui y est effectué. Cela nous amène à faire recours à un instrument spécial afin de le mesurer: la balance.


     Image Tue Oct 22 2019 18:17:22 GMT+0200 (Central European Summer Time)

    Study for Nude Descending a Staircase No. 2, Marcel Duchamp, 1912


    NOUVELLE UNITE ET NOUVEL OUTIL DE MESURE

    Une nouvelle unité colorimétrique est définie : il s'agirait d'un dégradé de couleur. En rouge, un grand effort, ou un mouvement rapide, en bleu, un plus petit. Nous simulons, comme illustré sur les dessins (cf chronologie du mvmnt), une personne montant l’escalier pour atteindre la plateforme, temporise, puis repart dans une autre direction. Lors du processus, les efforts et la vitesse du sujet varient. Sur l'escalier, le sujet se déplace, la pente de l'escalier lui demande un effort considérable, ses empruntes seront modélisées en rouge à ce stade. Sur la plateforme, il reste plus souvent statique, est au repos, la couleur bleue clair est utilisée pour marquer ses empruntes. Celles-ci ont une forme et une direction spécifique. Mais attention, l’emprunte n’est pas là pour donner une idée sur la contrainte exercée sur la structure. Elle donne une information, si on l’élève, d’un certain type d'occupation de l’espace à un temps donné.



    CONCLUSION ET CE QUE L'ON RETIENT POUR LA SUITE

    Clairement, l'idée de mouvement doit être transmise dans le dessin. Une chronologie des coupes, plans et élévations sera proposée dans le sens de lecture, afin de suggérer une personne montant l'escalier et baissant la tête pour regarder le sol sur lequel il se trouve. Le nouvel outil de mesure et l'unité colorimétrique sont abandonnés, nous continuerons les recherches de ce côté. Nous nous concentrerons sur la compréhension de l'espace, en tentant de mieux le définir: qu'est qui fait qu'un escalier en est un? Et une plateforme?