• Dessins d'étude de l'interstice

    Par Bolanz Auxane, Nagy Adam, 09/11/19
    Image Sat Nov 09 2019 17:42:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Plan, élévation et coupe (1:10) avec le rapport au sol et l'illustration d'un outil de mesure





    Image Sat Nov 09 2019 17:42:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Axonométrie de l'interstice et du moulage (1:10)


    Image Sat Nov 09 2019 17:42:43 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Axonométrie (1:1) et axonométrie éclatée (1:2) du nœud, détail pour comprendre la construction et préparer une stratégie de déconstruction. Nœud à la base de l'interstice, première marche.

  • Méthodes de mesure

    Par Bolanz Auxane, Nagy Adam, 09/11/19

    Comment mesurer un interstice pour que ces données apportent à la compréhension de l'espace?


    Pour mesurer l'espace des premières marches et du vide entre la rambarde et le panneau inclinée, nous avons utilisés plusieurs méthodes.

    Comprendre le fonctionnement d'un espace, ce qui s'y passe, n'est pas aisé. Pour travailler interstice choisi, nous avons pris le sol comme ancrage extérieur naturel.


    MEASURES_MT_bolanzauxane_102MEASURES_MT_bolanzauxane_112

    Distances prises au laser ou avec une chevillère (mètre ruban). La distance au sol est de un Ádám de haut (185cm)


    MEASURES_MT_bolanzauxane_113MEASURES_MT_bolanzauxane_201'

    La boussole nous donne l’orientation géographique.            Les angles ont été pris grâce à un fil à plomb et un rapporteur.

  • Evian

    Par Bolanz Auxane, Nagy Adam, 09/11/19

    Première découverte de la structure sur laquelle nous allons travailler, à Evian.

    Photos de la vue d'ensemble extérieure, avec Ádám comme référence de mesure (visible sur deux photos: haut et bas)


    MEASURES_MT_bolanzauxane_108MEASURES_MT_bolanzauxane_111

              Entrée de la scène (haut de la pente, devant)                           Côté avec les panneaux mobiles (droite)


    MEASURES_MT_bolanzauxane_110MEASURES_MT_bolanzauxane_109

           Serre (bas de la pente, derrière)                  Escaliers à l'extérieur de la serre et panneaux mobiles (côté gauche)


    Après visite de l'ensemble, composé d'une scène, d'une fontaine et d'une serre, nous avons choisi de travailler sur l'espace des trois marches en bas de l'escalier et sur l'espace adjacent à gauche en montant.

                    MEASURES_MT_bolanzauxane_106

    MEASURES_MT_bolanzauxane_104MEASURES_MT_bolanzauxane_101MEASURES_MT_bolanzauxane_103

  • EVIAN, THE END

    Par Broye Rebecca, Wenger Yaëlle, 08/11/19



    Image Fri Nov 08 2019 17:49:48 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Mi-novembre, Evian


    Les feuilles étaient toutes tombées et les silhouettes des branches tortueuses se découpaient dans la nuit.
    Mes chaussures s’enfonçaient dans la terre encore quelque peu humide.

    J’avançai avec précautions vers la structure. Je n'ai jamais été aussi consciente de son ampleur.
    Elle semblait être immuable, ancrée dans le sol, dans le moment présent. Peut être était-ce parce que j'étais accompagnée d'un profond sentiment de solitude...

    Je m'aventurai alors au cœur de la structure. Le manque de lumière m'empêchait de discerner les différents plans et je peinais à me retrouver dans le réseau d'ombres élancées. Seuls le bassin de la fontaine et les dalles de béton contrastaient avec la forêt de poutres et de piliers m'entourant.

    Je posa mon bidon au sol.

    Je n'avais plus aucun doute. Je profitais de ce dernier moment qui n'appartenais qu'à moi.

    J'aspergeai le bois du liquide hautement inflammable que contenait mon bidon. Je voulais que cet espace soit le foyer. Le foyer de mon démontage.

    Je levai la tête une dernière fois vers la serre et renversai ce qui me restait de combustible.

    Je craquai une allumette et la regardai se consumer.

    Une fumée s'échappa lorsqu'elle s'éteignit.

    Je mis alors feu.

    Les flammes s'agrippaient aux poteaux et montèrent à une vitesse déconcertante. Je reculai les yeux rivés sur les couleurs brûlantes du bûcher. Bientôt le feu se propageait par les poutres transversales à quelques mètres du sol.

    Je laissai les yeux s'emplir de ce spectacle étourdissant. Le terrain quant à lui, s'emplit de la lumière grandissante qui me semblait presque réconfortante.

    C'était maintenant le haut de la structure qui brûlait. J'avais l'impression que seuls existaient ce colosse et moi. Je me sentais exister, je me sentais entière.

    Soudain, j'entendis le bruit sourd d'une chute. Je plissais les yeux mais ne parvenais pas à discerner ce qui était tombé. Le brasier semblait s'emballer, craquements et chuintements se multipliaient. La chaleur du feu me fis reculer de quelques pas supplémentaires.

    Je perdis le fil du temps. Une des poutres s'effondra. L'odeur de fumée envahit la clairière

    Bientôt c'était toute la structure qui tombait sur elle même...

    *

    Au premières lueurs, une fine pluie tomba. Ce que j'avais devant moi n'était plus qu'un tas informe de débris. L'eau mis fin aux dernières braises.

    Je m'approchai à nouveau de l'interstice.

    Les dalles étaient tombées au sol, intactes. Le bassin qui accueillait une eau apaisante était maintenant salit des éclats de bois et de plastique. Une fine couche de cendre recouvrait le tout.

    Seul subsistait le vide.

  • EVIAN LAST WEEK

    Par Broye Rebecca, Wenger Yaëlle, 08/11/19

    Image Fri Nov 08 2019 16:32:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Premier plâtre


    Image Fri Nov 08 2019 16:32:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Premier plâtre, vue sur le bassin


    Image Fri Nov 08 2019 16:32:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Découpe du premier plâtre


    Image Fri Nov 08 2019 16:32:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Plastification du moule


    Image Fri Nov 08 2019 16:32:45 GMT+0100 (heure normale d’Europe centrale)

    Deuxième moule en 3 parties


    Image Mon Nov 11 2019 17:38:26 GMT+0100 (CET)

    Plan & élévation de l'interstice


    Image Mon Nov 11 2019 17:38:26 GMT+0100 (CET)

    Axonométrie de l'interstice


    Seule l’eau est éternelle, elle est le sang de la terre, l’aisance de toute vie. Bien des fonctions lui sont attribuées; Lorsqu’il pleut, les impuretés disparaissent, les pêchés sont effacés puis un nouveau jour naît. L’eau est le miroir de nos cœurs, la force motrice de la nature. Une goutte suffit pour animer un monde.

    Alors quoi de plus beau qu’une installation conçue afin d’acheminer celle-ci? Jouant avec l’inversion des rôles en adoptant le béton comme élément servant, qui communément est utilisé comme matériau porteur et le bois comme structure principale, la fontaine aménage un ruisseau à travers la constructionSon chemin se termine dans un bassin à qui ont à dédié un espace central au milieu de la Green House.

    Le premier interstice choisi est situé entre le bassin et les dalles se trouvant au dessus. Ainsi, le bassin devient le socle du vide choisi. Puis, le choix d’élargir celui-ci afin rassembler tous les éléments assemblés pour servir l’installation a été fait. Le nouvel interstice rencontre alors les différents matériaux utilisés, l’espace central de la Green House ainsi que le bassin.

    Le premier moulage de l’interstice final a été coulé en une pièce puis scié en trois parties afin de comprendre l’intérieur. Le second a été réalisé dans trois moules séparés afin de réaliser une structure emboîtable. Nous avons également testé de plastifier le carton afin d'avoir une surface parfaitement lisse.