• PREMIERES PROPOSITIONS DE PISTES

    Par Hayyane Filali Aymane, Zanota Armand, 22/10/19

    ENDROIT CHOISI

    La plateforme, espace utile sur lequel il est possible de se tenir, profiter de la vue, est, comme le dirait Louis Kahn, servi par l’escalier, un espace de passage provoquant le mouvement(*). Parallèlement (ou, plus justement,  perpendiculairement), nous trouvons une intrusion dans l’espace extérieur à la construction. Elle s’y invite par les lattes saillantes qui suggèrent une continuité à l’édifice, une sorte de vide infini.

    Nous englobons donc trois espaces, trois utilités différentes. En plus de comprendre comment la structure a été construite, par la présence d'éléments stratégiques dans les espaces étudiés, tel que l'escalier et certains noeuds, il nous est également possible de nous intéresser à la manière dont ils sont utilisés. Nous caractérisons l'utilisation d'un espace par le type de mouvement qui y est effectué. Cela nous amène à faire recours à un instrument spécial afin de le mesurer: la balance.

    *Réciproquement, il le subit. Notez que l'escalier est statique mais provoque le mouvement, c'est l'inverse qui se produit avec l'ascenseur l’ascenseur.


     Image Tue Oct 22 2019 18:17:22 GMT+0200 (Central European Summer Time)

    Study for Nude Descending a Staircase No. 2, Marcel Duchamp, 1912

    Comment est utilisé l'espace? Marcel Duchamp s'intéresse au cas de l'escalier.


    NOUVELLE UNITE ET NOUVEL OUTIL DE MESURE

    Une nouvelle unité colorimétrique est définie : il s'agirait d'un dégradé de couleu. En rouge, un grand effort, ou un mouvement rapide, en bleu, un plus petit. Nous simulons, comme illustré sur les dessins (cf chronologie du mvmnt), une personne montant l’escalier pour atteindre la plateforme, temporise, puis repart dans une autre direction. Lors du processus, les efforts et la vitesse du sujet varient. Sur l'escalier, le sujet se déplace, la pente de l'escalier lui demande un effort considérable, ses empruntes seront modélisées en rouge à ce stade. Sur la plateforme, il reste plus souvent statique, est au repos, la couleur bleue clair est utilisée pour marquer ses empruntes. Celles-ci ont une forme et une direction spécifique. Mais attention, l’emprunte n’est pas là pour donner une idée sur la contrainte exercée sur la structure. Elle donne une information, si on l’élève, d’un certain type d'occupation de l’espace à un temps donné.



    CONCLUSION ET CE QUE L'ON RETIENT POUR LA SUITE


    Clairement, l'idée de mouvement doit être transmise dans le dessin. Une chronologie des coupes, plans et élévations sera proposée dans le sens de lecture, afin de suggérer une personne montant l'escalier et baissant la tête pour regarder le sol sur lequel il se trouve. Le nouvel outil de mesure et l'unité colorimétrique sont abandonnés, nous continuerons les recherches de ce côté. Nous nous concentrerons sur la compréhension de l'espace, en tentant de mieux le définir: qu'est qui fait qu'un escalier en est un? Et une platteforme? 




  • CHOIX DE L'OBJET D'ETUDE

    Par Hayyane Filali Aymane, Zanota Armand, 21/10/19

    Aussitôt face à la fameuse construction, nous sommes frappés par les lattes de bois qui jallissent de la structure et encrent le tout dans son milieu, tout comme les traits de construction encrent le dessin sur une feuille. Elles appellent également à donner une suite en préparant une base dans l'espace alentour dans lequel elles s'invitent.

    Image Sun Oct 20 2019 23:26:04 GMT+0200 (Central European Summer Time)

    Vue arrière côté scène. Vers l'abre se trouvent les panneaux mobiles.





    Image Sun Oct 20 2019 23:26:04 GMT+0200 (Central European Summer Time)    Image Sun Oct 20 2019 23:26:04 GMT+0200 (Central European Summer Time)




    Image Sun Oct 20 2019 23:26:04 GMT+0200 (Central European Summer Time)








    A la recherche de l'interstice à étudier, un espace nous intrigue. A mi-chemin entre intérieur et extérieur, il contient les lattes saillantes et l'escalier d'une certaine complexité.


    Image Sun Oct 20 2019 23:26:04 GMT+0200 (Central European Summer Time)  °PHOTO DETAIL ESCALIER°


    OUTILS DE MESURE

            CLASSIQUE DOUBLE METRE

            TRIANGLE DE PASCAL EN FICELLE

            HUMAIN ENTIER



    °PHOTO DOUBLE METRE°    Image Sun Oct 20 2019 23:26:04 GMT+0200 (Central European Summer Time)    °PHOTO ETALON HUMAIN°



    POURQUOI UN HUMAIN ENTIER?

    L’être humain se réfère continuellement à son corps, son interface avec le monde extérieur. 

    Dans notre perception du monde qui nous entoure, c’est en effet notre corps qui est l’élément de référence. C’est à grâce à lui que l’on distingue le petit et le grand, le dur et le mou, le loin et le proche, l'étroit et l'espacé… L’Homme se projette dans le monde extérieur dans cette continuelle comparaison a lui même qui lui permet justement d’y trouver sa place. 

    C’est pour cela que nous avons choisit de mesurer la structure avec notre corps.

    Le corps humain est une mesure engagée qui dépasse tout outil prévu à cet effet. Il occupe l’espace comme aucun autre outil. Notre corps n’est pas constamment immobile. En plus de pouvoir rester droit le temps d’une mesure, il est également capable d’engranger bon nombre d’informations liées au contexte de l’objet mesuré. Les sensations perçues créent des émotions. Cette faculté nous permet de créer des situations nouvelles, qui permettent de déterminer et englober les dimensions d’un espace dans sa totalité. 

    L'humain est à la fois un outil de mesure et une mise en contexte. La construction sera belle et bien crée pour lui, ce qui oblige à concevoir l'espace le mieux adapté à ses besoins, l'espace pouvant le mieux servir, et ainsi en faire une architecture à la mesure de l'homme.

    En mesurant avec l'humain, il est possible de comparer des grandeurs mais également de s'assurer de l'utilité du lieu.
    Car au delà du sens objectif de la mesure, il est interessant de tenter une approche plus subjective par l'esthétique et pourquoi pas la faire tendre vers une définition objective commune au travers de son universalité Regie par son utilisation Lambda.









            











  • PREMIERS PAS A EVIAN

    Par Hayyane Filali Aymane, Zanota Armand, 20/10/19

    Seconde phase d'ALICE: MEASURES. Nous nous rendons à Evian, là où nos confrères de l'année précédente ont réalisé une contruction en bois pouvant acceuillir toutes sortes d'événements culturels, du concert à la projection de films.


    Depuis l'arrêt Mateirons du funiculaire désaffecté, la structure, bien intégrée au paysage, se fait discrète.


    Image Sun Oct 20 2019 23:07:45 GMT+0200 (Central European Summer Time)


    En approchant depuis la route, puis en face:

    Image Sun Oct 20 2019 23:07:45 GMT+0200 (Central European Summer Time) Image Sun Oct 20 2019 23:07:45 GMT+0200 (Central European Summer Time)

    L'une des six constructions réalisées lors du programme ALICE 2018-2019. Elle acceuille une scène aux panneaux accoustiques règlables et une fontaine.

  • MOULE VERTICAL

    Par Bolanz Auxane, Zanota Armand, 13/10/19

    SERIES DE VUES DU MOULE VERTICAL


    CRAFT_MT_zanotaarmand_100

    vue de dessus,

    ouverture sur l'espace que le platre remplira



    CRAFT_MT_zanotaarmand_101

    vue latérale,

    contreforts assurant la stabilité du moule



    CRAFT_MT_zanotaarmand_102

    vue de face,

    contreforts assurant la stabilité du moule




  • DESSIN D'OBSERVATION

    Par Zanota Armand, 07/10/19

    Face sud 

    Image Mon Oct 07 2019 07:29:03 GMT+0200 (CEST)

    Dessin d’observation réalisé le 22.09.19 à Zurich