• Rétrospective

    Par Camille Brachet, Camille Dupont, 28/02/17

    Image Tue Feb 28 2017 09:23:17 GMT+0100 (CET)    Ne pourrait-on pas voir la ville comme une machine qui se transforme quotidiennement, mise en mouvement par l'ensemble de ses membres comme un grand ballet?

    Ainsi, ce dispositif qui se meut par l'action d'un passant, ne fait que refléter toute une ville qui se transforme et qui vit.

    La ville, une machine à mobilités.


    Quelle caractéristique du dispositif veut-on approfondir par le biais de la construction? En effet, quelles sont les nouvelles possibilités d'expérimentation que nous ouvre la confrontation à la matière?

    Ce dispositif est-il une simple illustration formelle de ce grand ballet de la ville qui se transforme, qui danse puis furtivement disparait?

    ou bien, est-il la reconnaissance de l'existence de cette ville des oubliés en lui attribuant une forme architecturale?

  • Ladakh, territoire en transition, architecture en mutation

    Par Caroline Charvet, 24/02/17



    Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100




    Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100




                                 Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100




    Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100




    Les villages du Ladakh

    Classement de villages TYPES en fonction de l'implantation géologique


    Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100






    Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100






    Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100



    Le Ladakh est un territoire indien situé en zone himalayenne entre 3300 et 7000 m d’altitude.

    Considérons le Ladakh comme un tout, une ville à l’échelle d’un territoire, dotée d’une activité tectonique et glacière très active dans la production du paysage. C’est un territoire parsemé de tissus agricoles, de bâti, d’infrastructures, de villes sous influence permanente du climat, de la topographie, des glaciers et des motifs hydrauliques. Plus qu’un lieu, considérons-le comme un milieu. Un système dans lequel une multitude de paramètres rentrent en interaction.


    Des communautés bouddhistes installées dans la région se sont adaptées aux conditions difficiles qui constituent le milieu. Une constellation de villages, accessibles uniquement à pied et implantés au fond de la vallée de la Lungnak, interagissent avec le milieu formant un écosystème. Les sources provenant des glaciers sont exploitées et déviées pour développer des réseaux hydrauliques, à la fois structure inhérente du village et réseau d’alimentation, faisant des villages d’énormes machines agricoles dépendantes des glaciers.


    Depuis les années 1970, une problématique double transforme le paysage du Ladakh.

    Devenu l’une des régions les plus densément militarisées au monde suite à une dispute des frontières avec la Chine et le Pakistan, le Ladakh subit un développement extrêmement rapide. De nouvelles infrastructures routières s’étalent d’année en année, connectant alors l’ensemble des villages au système routier et aux influences extérieures. Des pôles urbains se développent aux endroits stratégiques. De nouvelles typologies et programmes apparaissent. L’activité permute d’une production essentiellement agricole à une structure de services répondant aux demandes militaires et touristiques de la région.

    Parallèlement, le réchauffement climatique agit sur la fonte des glaciers. Lacs de rétention, pénurie en eau provenant des glaciers, précipitations accrues, inondations éclairs sont autant de témoignages d’un milieu en transformation.

    Ces perturbations infrastructurelles et naturelles suggèrent une redéfinition du territoire accédant à un nouvel équilibre.




                                                           Image Fri Feb 24 2017 16:04:29 GMT+0100







  • Charles et Ray Eames / Chaise DSR

    Par Arthur Blanc, 22/02/17


    Image Wed Feb 22 2017 10:44:38 GMT+0100 (CET)



    Image Wed Feb 22 2017 10:44:38 GMT+0100 (CET)



    "Je pense que j'ai mentionné que nous considérons tout cela comme de l'architecture : les chaises sont de l'architecture, elles ont une structure, tout comme la première page d'un journal qui possède également une structure. Les chaises sont littéralement de l'architecture en miniature. Pour un architecte qui a des difficultés à contrôler la construction d'un bâtiment à cause de l'entreprise générale et des diverses forces qui s'exercent sur un projet d'un tel coût, une chaise est quelque chose de plus maniable à l'échelle d'un individu ; et c'est ainsi que vous avez des grands architectes se mettant à traiter de chaises : Frank Lloyd Wright, Mies van der Rohe, Le Corbusier, Alvar Aalto, Eero Saarinen, tous l'ont fait, parce que c'est de l'architecture sur laquelle vous pouvez mettre la main."


  • Jean Prouvé / Chaise standard

    Par Arthur Blanc, 22/02/17


    Image Wed Feb 22 2017 10:39:23 GMT+0100 (CET)


    Image Wed Feb 22 2017 10:39:23 GMT+0100 (CET)



    "Les meubles, j'ai trouvé cela passionnant! J'en ai créé beaucoup, car dans mes ateliers il y avait pour cela un département assez important. Je crois avoir déjà dit que je considère qu'une structure de meuble valable est aussi difficile et savante à composer qu'une structure de grande construction..."



  • Le Corbusier, Perriand, Jeanneret / Chaise longue basculante

    Par Arthur Blanc, 22/02/17



    Image Wed Feb 22 2017 10:28:29 GMT+0100 (CET)




    Image Wed Feb 22 2017 10:28:29 GMT+0100 (CET)



    "L'étude des sièges et des tables conduit à des conceptions entièrement neuves, non point d'ordre décoratif, mais d'ordre fonctionnel. Il est possible de s'asseoir de bien des manières, et c'est à ces diverses manières de s'asseoir que doivent répondre les nouvelles formes de sièges que la construction métallique en tube ou en tôle permet de réaliser sans difficulté..."